Simonetta Sommaruga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Simonetta Sommaruga
Illustration.
Portrait officiel, 2022.
Fonctions
Conseillère fédérale
Département de l'environnement, des transports de l'énergie et de la communication
(depuis 2019)
Département de justice et police
(2010-2018)
En fonction depuis le
Élection 22 septembre 2010
Réélection 14 décembre 2011
9 décembre 2015
11 décembre 2019
Prédécesseur Moritz Leuenberger
Présidente de la Confédération suisse
Réélection 11 décembre 2019
Élection 3 décembre 2014
Conseillère aux États
Élection 19 octobre 2003
Réélection 21 octobre 2007
Législature 47e et 48e
Successeur Adrian Amstutz
Conseillère nationale
Législature 46e
Biographie
Nom de naissance Simonetta Myriam Sommaruga
Date de naissance (62 ans)
Lieu de naissance Zoug
Nationalité Suisse
Parti politique PS
Conjoint Lukas Hartmann
Diplômée de Conservatoire de Lucerne
Profession Pianiste

Simonetta Sommaruga, née le à Zoug (originaire de Lugano et d'Eggiwil), est une personnalité politique suisse, membre du Parti socialiste.

Ancienne députée du canton de Berne au Conseil national et au Conseil des États, elle exerce la fonction de conseillère fédérale depuis le , à la tête du Département fédéral de justice et police (DFJP) puis du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) depuis 2019 . Elle est présidente de la Confédération suisse en 2015 et 2020.

Biographie[modifier | modifier le code]

Simonetta Sommaruga naît le à Zoug. Elle est originaire de Lugano, dans le canton du Tessin, et d'Eggiwil, dans le canton de Berne[1]. Son père, Marco Sommaruga, vient du Tessin et occupe un poste de directeur à la Lonza, tandis que sa mère tient le foyer. Le diplomate Cornelio Sommaruga, ancien président du Comité international de la Croix-Rouge, est un parent éloigné[2].

Elle grandit avec deux frères et une sœur à Sins dans le canton d'Argovie. Elle fréquente le gymnase d'Immensee dans le canton de Schwyz et y obtient sa maturité en 1980. Elle suit ensuite des cours de piano à Lucerne, où elle obtient son diplôme d'enseignante en 1983, avant de se perfectionner à San Francisco et à Rome jusqu'en 1984. De 1988 à 1991, elle étudie parallèlement à son activité d'enseignante de piano au conservatoire de Lucerne et de concertiste l'anglais et l'espagnol à l'Université de Fribourg. Elle n'y achève qu'une demi-licence[2].

Elle est directrice de la Stiftung für Konsumentenschutz (Fondation pour la protection des consommateurs) de 1993 à 1999, poste qui contribue à la faire connaître en Suisse alémanique. Elle est ensuite présidente de la Fondation pour la protection des consommateurs de 2000 à 2010 et de l'organisation d'entraide Swissaid de 2003 à 2008.

Elle est mariée à l'écrivain Lukas Hartmann et vit à Köniz. Elle parle couramment l'allemand, le français et l’italien[réf. souhaitée].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Elle siège à l'exécutif de la commune de Köniz entre et . Elle est élue au Conseil national en 1999 et au Conseil des États en 2003[1].

Le , elle annonce sa candidature au Conseil fédéral afin de succéder à Moritz Leuenberger[3]. Le groupe socialiste de l'Assemblée fédérale la retient sur le ticket officiel avec Jacqueline Fehr[4]. Elle est élue le au quatrième tour de scrutin[5], devenant le 113e membre du Conseil fédéral de l'histoire[6]. Le , elle se voit attribuer le Département fédéral de justice et police[7].

Le Conseil fédéral que Simonetta Sommaruga préside en 2015.

Le , elle est élue présidente de la Confédération pour l'année 2015[8]. Elle est de nouveau réélue au premier tour avec 182 voix sur 221 bulletins valables lors de l'élection au Conseil fédéral du [9].

En , elle défend la révision de la loi sur l'asile permettant d'exproprier afin de construire des centres pour requérants d'asile[10].

Le , le Conseil fédéral procède à une redistribution des départements en son sein, à la suite de l'élection de deux nouvelles ministres le . Simonetta Sommaruga quitte à cette occasion le DFJP, que reprend la nouvelle conseillère fédérale Karin Keller-Sutter (PLR), pour diriger le Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication.

Le , elle est réélue conseillère fédérale par l'Assemblée fédérale avec 192 voix. Elle est également élue pour un second mandat à la présidence de la Confédération pour l’année 2020, avec 186 voix sur 200 valables.

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Simonetta Sommaruga » (voir la liste des auteurs).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]