Agence télégraphique suisse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Agence Télégraphique Suisse

Description de l'image  Agence télégraphique suisse logo.png.
Création 25 septembre 1894
Siège social Drapeau de Suisse Berne (Suisse)
Effectif 191 (2012)
Site web sda.ch
Chiffre d’affaires 42 millions de francs suisses

L'Agence Télégraphique Suisse (ats), appelée Schweizerische Depeschenagentur en allemand et Agenzia telegrafica svizzera en italien, est la principale agence de presse de Suisse. Fondée le 25 septembre 1894 par les principaux journaux suisses de l'époque, l'entreprise est une société anonyme occupant 191 collaborateurs qui assurent la diffusion d'environ 175 000 dépêches par an, 24 heures sur 24.

Historique[modifier | modifier le code]

Création[modifier | modifier le code]

Avant la création de l'agence, le marché de la presse écrite suisse était principalement contrôlé par les agences de presse Havas à Paris et Wolff à Berlin. Pour mettre fin à cette situation, plusieurs journaux, dont le Journal de Genève, la Neue Zürcher Zeitung et Le Bund de Berne, ont créé, en 1893, le Syndicat de journaux suisses pour l'amélioration de leur service télégraphique. Ce syndicat a réussi à rompre l'opposition des grandes agences étrangères. L'ats a ensuite été fondée en 1894, pour débuter ses activités et délivrer ses premières dépêches le 1er janvier 1895. L'entreprise comptait alors 8 journalistes[1]. Sa mission consistait à recevoir les informations des grandes agences allemande, française, italienne et autres, et d'en tirer un service de nouvelles objectif, équilibré, dans lequel les journaux suisses puissent à leur tour faire leur choix.

Les débuts[modifier | modifier le code]

Dès sa fondation, l'ats a dû résoudre des problèmes de technique de transmission. Au début du XXe siècle, il n'était pas possible de téléphoner directement de Berne aux correspondants de Berlin ou de Paris. L'ats a donc dû installer, en 1906, un bureau bilingue dans la ville frontalière de Bâle.

Informations radiophoniques[modifier | modifier le code]

À partir de 1932, L’Agence Télégraphique Suisse assumait la pleine responsabilité de la conception et de la réalisation des bulletins d'information radiophoniques dans les trois langues nationales. Cela devait durer jusqu'en 1971 pour la radio suisse alémanique et la radio romande, et jusqu'en 1976 pour la radio suisse italienne. En 1997, le service est réactivé pour faire face à la demande des radios locales. Il sera à nouveau supprimé en 2002 pour des raisons financières.

Depuis 1950, l'ats offre aussi un Service d'information par téléphone

Indépendance[modifier | modifier le code]

Avant la Première Guerre mondiale, l'ats collaborait principalement avec Havas et Wolff. Dès le début du conflit, afin de garantir la diffusion d'une information impartiale et objective, l'entreprise étend sa collaboration à d'autres agences. Elle va alors traiter avec Reuters et Stefani notamment. Elle indiquera alors sur ses dépêches l'agence source de l'information.

L'ats a encore renforcé sa réputation d'indépendance et d'intégrité durant la Seconde Guerre mondiale, et cela malgré les lourdes pressions auxquelles la soumettait l'Allemagne nationale-socialiste.

Description[modifier | modifier le code]

Un siècle plus tard, l'Agence Télégraphique suisse reste un instrument commun aux différents médias d'information en Suisse : presse écrite, radio, télévision en sont les seuls actionnaires et les principaux abonnés. L'ats réalise un chiffre d'affaires de 42 millions de francs.

Les services de l'ats sont rédigés et distribués 24 heures sur 24, semaine et dimanche, dans les trois langues officielles, chaque service étant conçu en fonction des besoins et des souhaits de chaque région linguistique. Environ 175 000 dépêches sont rédigées chaque année[2].

La rédaction principale de l'ats et sa direction sont à Berne. Des rédactions régionales sont établies dans toutes les régions de Suisse.

L'ats a pour règle de donner toutes les informations importantes de la manière la plus rapide et sous la forme la plus objective possible. Elle garantit en outre la diversité des sources des nouvelles étrangères et la couverture systématique de toute l'information nationale et cantonale.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Histoire », Agence télégraphique suisse
  2. « Bref portrait », Agence télégraphique suisse (consulté le 7 avril 2013)

Lien externe[modifier | modifier le code]