Thomas Aeschi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Thomas Aeschi
Portrait de Thomas Aeschi
Portrait de Thomas Aeschi
Fonctions
Conseiller national
En fonction depuis le [1]
Législature 49e (2011-2015)
50e (2015-2019)
Biographie
Date de naissance (39 ans)[1]
Lieu de naissance Zoug, Suisse
Nationalité suisse
Parti politique Union démocratique du centre
Diplômé de Université de Saint-Gall
Université Harvard

Thomas Aeschi, né le 13 janvier 1979 à Zoug, est un homme politique suisse membre de l'Union démocratique du centre (UDC). Il est élu au Conseil national en 2011.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de Baar[1], Thomas Aeschi est l'aîné d'une fratrie de trois garçons[2] ; il naît et grandit à Zoug. Lors de ses études au collège de Zoug (de), il effectue une année d'échange en 1995-1996 à la Lisle Senior High School (en) de Lisle près de Chicago[2]. Après avoir obtenu une maturité de type B en 1998, il entame des études de sciences économiques à l'Université de Saint-Gall, avec des semestres passés en Malaisie et en Israël, qu'il achève avec une licence en 2002[2].

De 2004 à 2006, Aeschi travaille dans le domaine des fusions et acquisitions d'une grande banque suisse. De 2006 à 2008, il étudie à l’Université Harvard (John F. Kennedy School of Government) et en sort titulaire d'une maîtrise en administration publique[2]. À partir de 2008, il travaille en tant que consultant d'affaires pour un cabinet international de conseil en stratégie.

Politiquement, il préside la section UDC de Baar de 2009 à 2015 et occupe la fonction de vice-président (2011-2015) puis de président (depuis 2015) de l'UDC du canton de Zoug[1]. De 2010 à 2012, il siège au Parlement cantonal[1]. Il est élu en parallèle au Conseil national aux élections fédérales de 2011[1]. Réélu aux élections de 2015, il figure sur le ticket de son parti pour récupérer un second siège au Conseil fédéral[3]. Lors du renouvellement du Conseil fédéral du 9 décembre 2015, il obtient 61 voix au premier tour et 88 au troisième tour, laissant son concurrent Guy Parmelin remporter l'élection avec 138 voix.

Dans l'armée suisse, il atteint le grade de premier-lieutenant[1]. Il est membre de l'Action pour une Suisse indépendante et neutre[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g Biographie de Thomas Aeschi sur le site Web de l'Assemblée fédérale suisse.
  2. a, b, c et d (de) « Portrait von Thomas Aeschi », sur aeschi.com (consulté le 20 novembre 2015)
  3. « Guy Parmelin, Thomas Aeschi et Norman Gobbi sur le ticket UDC », sur rts.ch, (consulté le 20 novembre 2015)
  4. « Élections fédérales 2015 : 43 membres de l'ASIN à Berne », ASIN Bulletin, no 178,‎ , p. 3

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Thomas Aeschi » (voir la liste des auteurs).

Liens externes[modifier | modifier le code]