Grand Conseil du canton de Vaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Grand Conseil vaudois

Législature 2012-2017

Description de l'image Wappen Waadt matt.svg.
Type
Type Parlement monocaméral
Présidence
Présidente Sylvie Podio (Les Verts)
Élection
Premier vice-président Rémy Jaquier (PLR)
Élection
Second vice-président Yves Ravenel (UDC)
Élection
Structure
Membres 150 député·e·s
Description de cette image, également commentée ci-après
Composition actuelle.
Groupes politiques
Élection
Système électoral Scrutin proportionnel plurinominal
Dernière élection

Salle du Grand Conseil, Lausanne

Description de cette image, également commentée ci-après
Photographie du lieu de réunion.
Divers
Site web [1]

Le Grand Conseil du canton de Vaud est le parlement mis en place lors de la création du Canton de Vaud en 1803. À l'origine, cette assemblée législative comptait 180 députés. Ce nombre a par la suite fluctué (un député pour 600 électeurs), pour atteindre un maximum de 237 députés en 1921, puis retomber à 180 en 2000[1]. Depuis 2007, le Législatif compte 150 députés[2].

Siège[modifier | modifier le code]

Salle du Grand Conseil entre 1803 et 2002, dans la bâtiment de l'architecte Alexandre Perregaux.
De 2002 à 2017, pendant la reconstruction de son bâtiment, le Grand Conseil se réunissait au Palais de Rumine (Lausanne).

À proximité immédiate du château Saint-Maire (où se réunit le Conseil d'Etat), le Grand Conseil tient ses assemblées dans un bâtiment spécifique, construit par l'architecte Alexandre Perregaux en 1803[3] sur des bases plus anciennes[4]. Le 14 mai 2002, cet édifice historique a été en grande partie détruit par un incendie accidentel. Le Parlement cantonal a par conséquent dû quitter ce lieu symbolique pour siéger provisoirement dans l'aula du Palais de Rumine, à Lausanne.

La ruine du bâtiment Perregaux, sécurisée, est mise en attente durant une dizaine d'années. En 2009, un concours d'architecture fait émerger le projet Rosebud (Atelier Cube, Lausanne, Marc-Henri Collomb). Mis à l'enquête en 2011, ce projet de reconstruction est cependant vivement contesté[5] et la menace d'un referendum entraîne quelques modifications des plans initiaux. En définitive, le chantier de reconstruction démarre le 24 mars 2014. L'aménagement intérieur, en bois, est dû à l'architecte Yves Weinand, professeur et directeur du laboratoire de construction iBois de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne. L'inauguration du nouveau bâtiment a lieu le 14 avril 2017 (214ème anniversaire de la première réunion du 14 avril 1803)[6].

Comptes-rendus des délibérations[modifier | modifier le code]

Les comptes-rendus imprimés des délibérations du Grand Conseil, publiés depuis 1829, sont consultables aux Archives cantonales vaudoises. Depuis 2018, cette collection est également intégralement accessible en ligne sur le site Scriptorium de la Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne [2].

Élection des membres[modifier | modifier le code]

Les députés sont élus pour une durée de 5 ans, et sont élus au scrutin proportionnel. Le canton est divisé en 10 arrondissements correspondants aux dix districts administratifs, dont 3 possèdent encore 2 sous-arrondissements. Ils représentent les circonscriptions électorales. Chaque circonscription reçoit un certain nombre de sièges en fonction du nombre de ses habitants.

Pour la législature 2012-2017, voici la distribution des sièges par arrondissement[7] :

Arrondissement Sous-arrondissement Population au 31.12.10 Siège par arrondissement Sièges par sous-arrondissement
Aigle 42924 8
Broye − Vully 40639 8
Gros-de-Vaud 42103 8
Jura − Nord-Vaudois 87453 17
La Vallée 6785 2
Yverdon 80668 15
Lausanne 158138 32
Lausanne-Ville 133521 27
Romanel 24617 5
Lavaux − Oron 58498 12
Morges 78277 16
Nyon 93200 18
Ouest lausannois 71232 14
Riviera − Pays-d'Enhaut 82905 17
Pays-d'Enhaut 4874 2
Vevey 78031 15
Total 150

Composition[modifier | modifier le code]

Répartition des sièges en 2012.

Les dernières élections, qui ont eu lieu le 11 mars 2012[8], ont donné la répartition suivantes des sièges par groupes politiques[9] :

Parti libéral-radical (PLR) 
47 sièges
Parti socialiste (PS) 
41 sièges
Union démocratique du centre (UDC) 
26 sièges
Les Verts (V) 
19 sièges
Vert'libéraux (PVL)
7 sièges
PDC-Vaud Libre
6 sièges (4 Parti démocrate-chrétien, 2 Vaud Libre)
La Gauche 
4 sièges


Composition du Grand Conseil du canton de Vaud depuis 2007
Groupes politiques[10] 2007-2012[11] 2012-2017[12] 2017-2022[12],[13]
Parti libéral-radical[14] 48 (32 %) 47 (31 %) 49 (33 %)
Parti socialiste 38 (25 %) 41 (27 %) 37 (25 %)
Union démocratique du centre 26 (17 %) 27 (18 %) 25 (17 %)
Les Verts 24 (16 %) 19 (13 %) 21 (14 %)
Verts libéraux[15] 3 (2 %) 7 (5 %) 7 (5 %)
Alliance du centre 6 (4 %) 5 (3 %) 6 (4 %)
Ensemble à gauche[16] 5 (3 %) 4 (3 %) 5 (3 %)

Élection législature 2017-2022[modifier | modifier le code]

Les élections pour la législature 2017-2022 ont eu lieu le 30 avril 2017. 893 Vaudois étaient candidats, contre 979 pour la législature précédente[17].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Paul Bissegger, Dave Lüthi, Sylvain Malfroy et al., Feu le Grand Conseil. Du palais épiscopal au siège du Parlement (Mémoire vive [hors série]), Lausanne 2003, p. 16, Tableau selon l'Annuaire officiel du canton de Vaud.
  2. [Histoire du Grand Conseil (page consultée le 13 octobre 2011)]
  3. Paul Bissegger, D'ivoire et de marbre. Alexandre et Henri Perregaux ou l'Age d'Or de l'architecture vaudoise (1770-1850) (Bibliothèque historique vaudoise 131), Lausanne 2007, pp. 83-96.
  4. Paul Bissegger, Dave Lüthi, Sylvain Malfroy et al., Feu le Grand Conseil. Du palais épiscopal au siège du Parlement (Mémoire vive [hors série]), Lausanne 2003, 114 p.
  5. Patrimoine lausannois. Mouvement pour la défense de Lausanne n° 60, octobre 2001
  6. [Le Parlement (page consultée le 8 novembre 2014)]
  7. [PDF] [lire en ligne (page consultée le 19 avril 2012)]
  8. « Élection au Grand Conseil du 11 mars 2012 », sur Canton de Vaud (consulté le 19 avril 2012)
  9. « Groupes politiques », sur Grand Conseil du Canton de Vaud (consulté le 19 avril 2012)
  10. Catégories basées sur les noms actuels (en 2017).
  11. « Groupes politiques [en 2007] », sur Grand Conseil du Canton de Vaud (consulté le 5 avril 2017)
  12. a et b Mathieu Signorell, « Les socialistes sont les perdants du parlement », 24 heures, 30 avril 2017 (page visitée le 1er mai 2017).
  13. Élection du Grand Conseil du 30 avril 2017 (résultats complets), Canton de Vaud, 30 avril 2017 (page visitée le 1er mai 2017).
  14. Précédemment deux groupes séparés du Parti radical démocratique (PRD) et du Parti libéral vaudois (PLV).
  15. Précédemment membre de l'Alliance du centre (2007-2012).
  16. Alliance précédemment nommée « À gauche toute ! » (2007-2012) puis « La gauche » (2012-2017).
  17. L'élection se jouera autour des centristes, faiseurs de rois, 24 heures, 14 mars 2017

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]