Roger Nordmann (homme politique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nordmann.

Roger Nordmann
Illustration.
Portrait de Roger Nordmann (2007)
Fonctions
Conseiller national
En fonction depuis le
Législature 47e (2003-2007)
48e (2007-2011)
49e (2011-2015)
50e (2015-2019)
Député au Grand Conseil vaudois
Législature législature 2002-2007
Biographie
Date de naissance (45 ans)
Lieu de naissance Lausanne
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Parti politique Parti socialiste suisse
Diplômé de Université de Berne

Roger Nordmann, né le à Lausanne, est un homme politique suisse, conseiller national, consultant dans son bureau de conseil politique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Études[modifier | modifier le code]

De 1991 à 1996, il étudie en sciences politiques et en économie politique à l'université de Berne, puis de 1993 à 1994, il étudie deux semestres Erasmus à l'université de Bologne en Italie. En 1994, il est aide-assistant du professeur Neusser, chaire d'économétrie à Berne.

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1995, il est secrétaire du groupe parlementaire fédéral inter-partis Dialog. De 1995 à 1998, il est le collaborateur personnel du conseiller d'État Jean Jacques Schwaab, chef du département vaudois de l'Instruction publique.

De 1998 à 1999, il est conseiller communal socialiste à Lausanne. En 1999, il intègre le bureau de conseil politique "Approche économique et politique". De 1999 à 2002, il rejoint l'assemblée constituante vaudoise.

En novembre 2004, il devient conseiller national socialiste vaudois, membre de la commission environnement, énergie et aménagement du territoire (CEATE).

De mars 2004 à mars 2008, il est vice-président du parti socialiste vaudois. Depuis février 2012, il est vice-président du groupe socialiste aux chambres fédérales[1].

En 2010, il est nommé vice-président du comité central de l'Association transports et environnement, après avoir été membre du comité central depuis 2006[2].

En novembre 2015, il succède à Andy Tschümperlin à la présidence du groupe parlementaire socialiste aux chambres fédérales[3].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Roger Nordmann est le fils de l'avocat Philippe Nordmann, membre du parti socialiste suisse depuis 1972, et d'Ursula Nordmann-Zimmermann, juge au Tribunal fédéral de 1997 à 2007. Il est marié, et père de deux enfants. Son épouse, Florence Germond, également personnalité publique, est conseillère municipale de la ville de Lausanne, chargée des Finances et du Patrimoine vert[4],[5].

Positions politiques[modifier | modifier le code]

En 2006, il milite pour une loi instaurant le congé paternité de 3 à 5 semaines[6].

En 2013, Roger Nordmann propose d’augmenter l’impôt fédéral sur les bénéfices des entreprises de 8,5% à 16%[7].

En 2015, dans un contexte de transition énergétique, il se positionne contre le remplacement de la TVA sur les énergies par une taxe d'incitation[8].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]