Élections fédérales suisses de 2003

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Élections fédérales suisses de 2003
200 sièges du Conseil national
43 des 46 sièges du Conseil des États
Type d’élection législatives
Corps électoral et résultats
Inscrits 4 779 733
Votants 2 161 921
45,2 %  +1,9
Ueli Maurer (Nationalrat, 2007).jpg Union démocratique du centre – Ueli Maurer
Voix 560 750
26,7 %
 +4,2
Sièges obtenus 55  +11
Christiane Brunner.jpg Parti socialiste suisse – Christiane Brunner
Voix 490 385
23,3 %
 +0,8
Sièges obtenus 52  +1
Christiane Langenberger.jpg Parti radical-démocratique – Christiane Langenberger
Voix 364 493
17,3 %
 −2,6
Sièges obtenus 36  −7
Philipp Stähelin (2007).jpg Parti démocrate-chrétien – Philipp Stähelin
Voix 301 652
14,4 %
 −1,5
Sièges obtenus 28  −7
Ruth Genner.jpg Verts – Ruth Genner
Voix 156 226
7,4 %
 +2,4
Sièges obtenus 13  +4
Ruedi Aeschbacher (2007).jpg Parti évangélique suisse – Ruedi Aeschbacher
Voix 47 838
2,3 %
 +0,5
Sièges obtenus 3  0
Claude Ruey (2007).jpg Parti libéral suisse – Claude Ruey
Voix 45 864
2,2 %
 −0,1
Sièges obtenus 4  −2
Transparent - replace this image male on Infobox lightgrey background.svg
Union démocratique fédérale – Hans Moser (de)
Voix 26 590
1,3 %
 0
Sièges obtenus 2  0
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Parti suisse du travail
Voix 14 595
0,7 %
 −0,3
Sièges obtenus 2  0
Conseil national
Diagramme
Conseil des États
Diagramme2
Site officiel

Les élections fédérales suisses de 2003 se sont déroulées le . Elles ont désigné la 47e législature depuis 1848. Elles portèrent sur le renouvellement des 200 sièges du Conseil national et des 46 sièges au Conseil des États. Les députés furent élus pour une durée de 4 ans.

L'UDC, parti de la droite populiste, est arrivé en tête des élections fédérales avec 26,7 % des suffrages, et obtient 55 sièges (+11) sur 200. Elle est aujourd'hui le premier parti politique en Suisse et son leader Christoph Blocher brigue un deuxième poste au conseil fédéral au détriment du PDC. L'UDC avait obtenu 11 % en 1991 et 22 % en 1999. La répartition des autres mandats se fait ainsi: le PSS 52 sièges (+1), PRD 36 sièges (-7), PDC 28 sièges (-7), Verts 13 sièges (+4), Libéraux 4 sièges (-2), PEV 3 sièges, autres 9 sièges[1].

Au Conseil des États, sur 46 sièges, le PSS gagna trois mandats (9 au total), le PRD en perdit quatre (14), le PDC resta stable (15) et l'UDC gagna un mandat de plus (8)[2].

Législature 2003-2007[modifier | modifier le code]

Parti Sigle Tendance politique Sièges au CN Sièges au CE
Union démocratique du centre UDC conservateur/libéral/souverainiste 55 8
Parti socialiste PSS social-démocrate 52 9
Parti radical-démocratique PRD radical/libéral 36 14
Parti démocrate-chrétien PDC démocrate chrétien/centre droit 28 15
Parti écologiste PES écologiste 11 -
Parti libéral PLS libéral/conservateur 4 -
Parti évangélique PEV chrétien/centre gauche 3 -
Parti du travail PST extrême gauche 2 -
Union démocratique fédérale UDF chrétien/conservateur 2 -
Alliance verte et sociale (BE) AVeS écologiste 1 -
SolidaritéS Sol. extrême gauche 1 -
Alternative socialiste verte zougoise (ZG) SGA écologiste 1 -
Démocrates suisses DS extrême droite/nationaliste/populiste 1 -
Ligue des Tessinois Lega régionaliste/populiste 1 -
Parti chrétien-social PCS christianisme social/centre gauche 1 -
Parti écologiste-libéral (ZH) PVL écologiste/social-libéral 1 -

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]