Renouvellement intégral du Conseil fédéral suisse de 2015

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le renouvellement intégral du conseil fédéral suisse de 2015 consiste en l'élection le mercredi 9 décembre 2015, par l'assemblée fédérale, des sept membres du conseil fédéral, organe exécutif de la confédération suisse, pour la législature 2015-2019.

Conseil fédéral[modifier | modifier le code]

Le conseil fédéral, composé de sept membres, est l'organe exécutif de la Suisse. Les membres sont élus par l'assemblée fédérale, la réunion entre le Conseil National (chambre basse du parlement) et le Conseil des États (chambre haute du parlement).

Leur mandat est de quatre ans, et leur réélection est généralement assurée, sauf dans de très rares cas. Par tradition, les conseillers fédéraux choisissent eux-mêmes le moment de leur départ, soit à l'occasion du renouvellement intégral du conseil fédéral soit, plus fréquemment, au milieu d'une législature.

Déroulement de l'élection[modifier | modifier le code]

L’Assemblée fédérale élit les membres du Conseil fédéral à la session qui suit le renouvellement intégral du Conseil national. Les sièges sont pourvus un par un, par ordre d’ancienneté des titulaires précédents. Les sièges auxquels sont candidats les membres sortants du Conseil fédéral sont pourvus en premier[1].

Est élu le candidat réunissant sur son nom plus de la moitié des voix (majorité absolue). Il est procédé à autant de tours de scrutin qu'il est nécessaire. À noter que les votes sont libres les deux premiers tours, chaque citoyen suisse disposant du droit de vote au niveau fédéral étant théoriquement éligible. À compter du troisième tour, les candidats ayant réuni le moins de voix sont progressivement éliminés.

Lors de l'élection du 09.12.2015, six des sept conseillers fédéraux sont candidats à leur propre succession, et seule la grisonne Eveline Widmer-Schlumpf ne se représente pas.

Conseillers fédéraux se représentant à leur propre succession[modifier | modifier le code]

Nom Né(e) le Canton d'origine Parti Date d'élection
Doris Leuthard 10.04.1963 AG PDC 14.06.2006
Ueli Maurer 01.12.1950 ZH UDC 10.12.2008
Didier Burkhalter 17.04.1960 NE PLR 16.09.2009
Simonetta Sommaruga 14.05.1960 BE PSS 22.09.2010
Johann Schneider-Ammann 18.02.1952 BE PLR 22.09.2010
Alain Berset 09.04.1972 FR PSS 14.12.2011

Conseillère fédérale ne se représentant pas à sa propre succession[modifier | modifier le code]

Nom Né(e) le Canton d'origine Parti Date d'élection
Eveline Widmer-Schlumpf 16.03.1956 GR PBD 12.12.2007


Détail des élections[modifier | modifier le code]

Réélection de Doris Leuthard[modifier | modifier le code]

La réélection de Doris Leuthard est soutenue par l'ensemble des groupes parlementaires (UDC, PSS, PLR, PDC, Verts, PBD, Verts Libéraux).

Résultat 1er tour
Bulletins délivrés 245
Rentrés 245
Blancs 8
Nuls 3
Valables 234
Majorité absolue 118
Doris Leuthard (élue) 215
Divers 19

Réélection de Ueli Maurer[modifier | modifier le code]

La réélection d'Ueli Maurer est soutenue par les groupes parlementaires UDC, PSS, PLR, PDC, PBD et Verts Libéraux. Seul le groupe des Verts ne soutient pas sa réélection.

Résultat 1er tour
Bulletins délivrés 245
Rentrés 245
Blancs 32
Nuls 3
Valables 210
Majorité absolue 106
Ueli Maurer (élu) 173
Thomas Hurter 10
Divers 27

Réélection de Didier Burkhalter[modifier | modifier le code]

La réélection de Didier Burkhalter est soutenue par l'ensemble des groupes parlementaires (UDC, PSS, PLR, PDC, Verts, PBD et Verts Libéraux).

Résultat 1er tour
Bulletins délivrés 244
Rentrés 244
Blancs 13
Nuls 0
Valables 231
Majorité absolue 116
Didier Burkhalter (élu) 217
Divers 14

Réélection de Simonetta Sommaruga[modifier | modifier le code]

La réélection de Simonetta Sommaruga est soutenue par l'ensemble des groupes parlementaires (UDC, PSS, PLR, PDC, Verts, PBD, Verts Libéraux).

Résultat 1er tour
Bulletins délivrés 245
Rentrés 245
Blancs 19
Nuls 5
Valables 221
Majorité absolue 111
Simonetta Sommaruga (élue) 182
Daniel Jositsch 11
Divers 28

Réélection de Johann Schneider-Ammann[modifier | modifier le code]

La réélection de Johann Schneider-Ammann est soutenue par l'ensemble des groupes parlementaires (UDC, PSS, PLR, PDC, Verts, PBD, Verts Libéraux).

Résultat 1er tour
Bulletins délivrés 244
Rentrés 244
Blancs 23
Nuls 2
Valables 219
Majorité absolue 110
Johann Schneider-Ammann (élu) 191
Divers 28

Réélection d'Alain Berset[modifier | modifier le code]

La réélection d'Alain Berset est soutenue par l'ensemble des groupes parlementaires (UDC, PSS, PLR, PDC, Verts, PBD, Verts Libéraux).

Résultat 1er tour
Bulletins délivrés 244
Rentrés 243
Blancs 8
Nuls 2
Valables 233
Majorité absolue 117
Alain Berset (élu) 210
Divers 23

Élection du successeur d'Eveline Widmer-Schlumpf[modifier | modifier le code]

Un seul parti présente des candidats à la succession d'Eveline Widmer-Schlumpf. L'UDC présente en effet 3 candidats officiels: le conseiller d’État Tessinois Norman Gobbi et les conseillers nationaux Thomas Aeschi et Guy Parmelin. Fait rare lors des précédentes élections, l'UDC présente un candidat par région linguistique du pays (un candidat de langue allemande, un candidat de langue française et un candidat de langue italienne).

Le fait que l'UDC n'ait présenté aucune femme entraînera quelques critiques de la part de politiciens comme de la presse[2].

À l'exception du groupe des Verts, qui refuse de voter pour un membre de l'UDC, chaque groupe parlementaire reconnaît à ce parti son droit à obtenir un deuxième siège au conseil fédéral, et indique sa volonté de voter pour un des trois candidats officiels. Le parti socialiste reste néanmoins sceptique à l’obtention de deux sièges à l'UDC et estime, par l'intermédiaire de son représentant parlementeire, Roger Nordmann, la légitimité du siège vacant à la droite sans distinction particulière.

Résultat 1er tour 2e tour 3e tour
Bulletins délivrés 245 244 243
Rentrés 245 244 243
Blancs 2 5 6
Nuls 0 0 0
Valables 243 239 237
Majorité absolue 122 120 119
Guy Parmelin (élu) 90 117 138
Thomas Aeschi 61 78 88
Norman Gobbi 50 30 11
Thomas Hurter 22 0 -
Viola Amherd 16 0 -
Divers 4 14 -

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Loi sur le Parlement, art. 132
  2. [1]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]