Frédéric Borloz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Frédéric Borloz
Illustration.
Fonctions
Conseiller national
En fonction depuis le
Législature 50e (2015-2019)
Député au Grand Conseil du canton de Vaud
Législature législature 2002-2007
législature 2007-2012
législature 2012-2017
Syndic de la commune d'Aigle
En fonction depuis le
Législature législature 2006-2011
législature 2011-2016
législature 2016-2021
Municipal de la commune d'Aigle
Législature législature 1998-2002
législature 2002-2007
Conseiller communal de la commune d'Aigle
En fonction depuis
Biographie
Date de naissance (53 ans)
Lieu de naissance Aigle
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Parti politique Parti libéral-radical
Père Guy Marcel Borloz (1938-1984)
Mère Suzanne Crausaz-Montangero (1939-)
Fratrie Nathalie Andrée (1962),
Samuel
Conjoint Éléna Lorente
Enfants Simon,
Inès
Site web www.fredericborloz.ch

Frédéric Borloz, né le à Aigle, est une personnalité politique suisse, membre du Parti libéral-radical, dont il est le président de la section vaudoise depuis 2012. En 2015, il est élu au Conseil national[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et débuts professionnels[modifier | modifier le code]

Détenteur d’une formation en gestion commerciale (CFC d'employé de commerce et diplôme Commercial auprès de l’École Blanc Léman) et du brevet fédéral de comptable[2], Frédéric Borloz assume depuis 1993 direction et participation dans deux sociétés fiduciaires (Guy Borloz SA[réf. obsolète] et GB Fibexa SA[3]) à Aigle.

En 1990, Frédéric Borloz et Grégoire Montangero fondent en tant qu’associés une Société en Nom Collectif communication Publi-Gestion basée à Vevey, radiée après huit mois. Frédéric Borloz assume depuis 1993 direction et participation dans deux sociétés fiduciaires, Guy Borloz SA et GB Fibexa SA, à Aigle.

Politique[modifier | modifier le code]

Élu à la municipalité d’Aigle en 1997, Frédéric Borloz prend en charge le dicastère de l'économie, du tourisme, de la sécurité, des transports et de l'environnement.

Depuis 2002, il est également élu au Grand Conseil vaudois, puis reconduit en 2007 et en 2012. De plus, en 2006, il est élu syndic de la commune. Il a été réélu syndic pour la législature 2011-2016 et la législature 2016-2021. En 2012, Frédéric Borloz est élu Président du PLR Vaud.

En 2015, il est élu au Conseil national[1]. Il siège dans la Commission des transports et des télécommunications (CTT)[4].

Autres mandats[modifier | modifier le code]

Selon le Registre des intérêts[5] du Conseil national (état au ), il siège dans :

  • 5 associations politiques ou économiques, dont l'Automobile club suisse (ACS) section Vaud, AigleRegion, ChablaisRegion et l'interprofession de la vigne et du vin suisse
  • 1 établissement de droit public, la Caisse intercommunale de pensions (CIP) de Lausanne ;
  • 4 fondations, dont le Centre mondial du cyclisme (CMC) à Aigle ;
  • 9 sociétés anonymes, dont la Société du Gaz de la Plaine du Rhône à Aigle et Holdigaz SA à Vevey ;
  • 1 société coopérative, la banque Raiffeisen Alpes Chablais vaudois à Aigle ;
  • 1 société simple, ChablaisAgglo, dont il préside le comité.

Il est en particulier président du Conseil d'administration des Transports publics du Chablais (TPC) à Aigle (TPC) et de la Fédération suisse des vignerons à Berne.

Frédéric Borloz fait également partie des membres fondateurs (mais pas du comité exécutif) d'Écologie libérale[6]. Il a également participé à la création de garderies et d'appartements protégés au travers de la Fondation la passerelle Bellerine à Bex[7] et la Fondation chablaisienne d'aide à l'insertion à Aigle au sein desquelles il a siégé[8].

Sur le plan international, il siège dans la commission transfrontalière Mobilité lémanique du Conseil du Léman[9].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Marié en 2002, Frédéric Borloz a deux enfants, nés en 2004 et 2007. Il vit et travaille à Aigle depuis ses premières années, et a effectué son service militaire au grade de soldat.

Sa mère[10], Suzanne Crausaz-Montangero, est scientologue depuis 1972, responsable de l’Église de Scientologie de Lausanne durant les années 1990[11],[12],[13], un mouvement qu'il n'a pas ouvertement rejeté[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Nouveaux élus au Conseil national - www.ch.ch » (consulté le 21 octobre 2015)
  2. Internet Archive : www.frederic-borloz.ch
  3. Registre du commerce VD
  4. https://www.parlament.ch/fr/organe/commissions/commissions-thematiques/commissions-ctt
  5. https://www.parlament.ch/centers/documents/de/interessen-nr.pdf
  6. Internet Archive : www.ecologieliberale.ch
  7. Fondation la Passerelle Bellerine, Bex.ch
  8. Conseil de fondation, FCAI
  9. Mobilité lémanique, Conseil du Leman
  10. 24 heures, Lausanne, , quotidien, p. 60, [lire en ligne]
  11. 24 heures, Lausanne, , quotidien, p. 2, [lire en ligne]
  12. 24 heures, Lausanne, , quotidien, p. 2, [lire en ligne]
  13. 24 heures, Lausanne, , quotidien
  14. Il aurait selon L'Hebdo « une grande sympathie pour [ce] mouvement ». Luc Debraine, « L’art scientologue », L’Hebdo,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]