Olivier Français

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Français (homonymie).
Olivier Français
Portrait d'Olivier Français
Portrait d'Olivier Français
Fonctions
Conseiller municipal (exécutif) à Lausanne
En fonction depuis le mois de juin 2000[1]
Conseiller national
En fonction depuis le 3 décembre 2007[1]
Législature 48e (2007-2011)
Député au Grand Conseil du Canton de Vaud
avril 1998octobre 2007[1]
Conseiller communal (législatif) à Lausanne
septembre 1994mai 2000[1]
Biographie
Date de naissance 1er octobre 1955 (58 ans)[1]
Lieu de naissance Metz (France)
Parti politique Parti radical-démocratique (PRD)
Diplômé de École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL)

Olivier Français, né le 1er octobre 1955 à Metz, est une personnalité politique suisse, membre du Parti radical-démocratique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de France, sa mère appartient à une vieille famille de Grenoble et son père vient de l'Alsace Lorraine.

Grâce à son père, qui est un industriel, Olivier Français a beaucoup voyagé à Genève, surtout quand ils habitaient la région de Lyon. Il a grandi, durant son adolescence, dans le Jura français avant de prendre la nationalité suisse en 1988. Il a fait ce choix pour pouvoir voter et rentrer dans la vie associative et dans la vie politique, mais aussi car sa vie privée et professionnelle se déroulaient en Suisse[2].

Formation et parcours professionnel[modifier | modifier le code]

Diplôme d’ingénieur civil de l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), spécialisé en géotechnique.

Olivier Français a travaillé durant une vingtaine d'années dans le domaine de la géotechnique et mécanique des sols à l'EPFL, puis dans un bureau d’ingénieurs. Par la suite, il a créé une entreprise de travaux spéciaux en Suisse romande avant de développer et de reprendre un bureau d’ingénieurs spécialisés.

Vie politique[modifier | modifier le code]

Olivier Français a été conseiller communal de 1994 à 2000, puis il est devenu conseiller municipal en mai 2000 en tant que directeur des travaux. Il était également député de la commission permanente informatique (1998-2007) et en 2007, il cumule le communal avec un siège au Conseil national.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]