Canton de Replonges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canton de Replonges
Situation du canton de Replonges dans le département de Ain.
Situation du canton de Replonges dans le département de Ain.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement(s) Bourg-en-Bresse
Bureau centralisateur Replonges
Conseillers
départementaux
Guy Billoudet
Valérie Guyon
2015-2021
Code canton 01 17
Histoire de la division
Création 22 mars 2015[1]
Démographie
Population 30 841 hab. (2015)
Densité 71 hab./km2
Géographie
Superficie 432,65 km2
Subdivisions
Communes 31

Le canton de Replonges est une division administrative française du département de l'Ain créée par le décret du 13 février 2014 et entrant en vigueur lors des élections départementales de 2015. Il se trouve au nord-uest du département de l'Ain dans la région Auvergne-Rhône-Alpes à la frontière du département de Saône-et-Loire et donc de la région Bourgogne-Franche-Comté.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un nouveau découpage territorial de l'Ain (département) entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de mars 2015, défini par le décret du 13 février 2014[1], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[2]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour six ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au premier tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[3]. Dans l'Ain, le nombre de cantons passe ainsi de 43 à 23. Le nouveau canton de Replonges est formé de communes des anciens cantons de Pont-de-Vaux (12 communes), de Bâgé-le-Châtel (9 communes) et de Saint-Trivier-de-Courtes (11 communes). Le canton est entièrement inclus dans l'arrondissement de Bourg-en-Bresse. Le bureau centralisateur est situé à Replonges.

Composition[modifier | modifier le code]

Le nouveau canton de Replonges comprend trente-deux communes entières[1] :


Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Replonges
(chef-lieu)
01320 CC du Pays de Bâgé 16,60 3 662 (2014) 221
Arbigny 01016 CC du Canton de Pont de Vaux 17,47 440 (2014) 25
Asnières-sur-Saône 01023 CC du Pays de Bâgé 4,68 66 (2014) 14
Bâgé-Dommartin 01025 CC du Pays de Bâgé 56,87 4 063 (2015) 71
Bâgé-le-Châtel 01026 CC du Pays de Bâgé 0,88 881 (2014) 1 001
Boissey 01050 CC du Canton de Pont de Vaux 9,05 323 (2014) 36
Boz 01057 CC du Canton de Pont de Vaux 7,31 512 (2014) 70
Chavannes-sur-Reyssouze 01094 CC du Canton de Pont de Vaux 16,55 746 (2014) 45
Chevroux 01102 CC du Canton de Pont de Vaux 17,20 957 (2014) 56
Courtes 01128 CC du Canton de Saint Trivier de Courtes 9,06 291 (2014) 32
Curciat-Dongalon 01139 CC du Canton de Saint Trivier de Courtes 23,94 451 (2014) 19
Dommartin 01144 CC du Pays de Bâgé 17,19 888 (2014) 52
Feillens 01159 CC du Pays de Bâgé 14,91 3 225 (2014) 216
Gorrevod 01175 CC du Canton de Pont de Vaux 6,88 842 (2014) 122
Lescheroux 01212 CC du Canton de Saint Trivier de Courtes 20,05 708 (2014) 35
Mantenay-Montlin 01230 CC du Canton de Saint Trivier de Courtes 10,80 306 (2014) 28
Manziat 01231 CC du Pays de Bâgé 12,63 1 976 (2014) 156
Ozan 01284 CC du Canton de Pont de Vaux 6,60 659 (2014) 100
Pont-de-Vaux 01305 CC du Canton de Pont de Vaux 7,54 2 290 (2014) 304
Reyssouze 01323 CC du Canton de Pont de Vaux 9,54 965 (2014) 101
Saint-André-de-Bâgé 01332 CC du Pays de Bâgé 2,70 726 (2014) 269
Saint-Bénigne 01337 CC du Canton de Pont de Vaux 16,49 1 232 (2014) 75
Saint-Étienne-sur-Reyssouze 01352 CC du Canton de Pont de Vaux 13,82 563 (2014) 41
Saint-Jean-sur-Reyssouze 01364 CC du Canton de Saint Trivier de Courtes 27,48 736 (2014) 27
Saint-Julien-sur-Reyssouze 01367 CC du Canton de Saint Trivier de Courtes 7,52 731 (2014) 97
Saint-Nizier-le-Bouchoux 01380 CC du Canton de Saint Trivier de Courtes 28,30 685 (2014) 24
Saint-Trivier-de-Courtes 01388 CC du Canton de Saint Trivier de Courtes 16,53 1 099 (2014) 66
Sermoyer 01402 CC du Canton de Pont de Vaux 16,70 699 (2014) 42
Servignat 01406 CC du Canton de Saint Trivier de Courtes 7,99 174 (2014) 22
Vernoux 01433 CC du Canton de Saint Trivier de Courtes 10,20 322 (2014) 32
Vescours 01437 CC du Canton de Saint Trivier de Courtes 12,48 246 (2014) 20
Vésines 01439 CC du Pays de Bâgé 3,88 100 (2014) 26

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 30 678 habitants[4].

Représentation[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Guy Billoudet   LR Maire de Feillens
Président de la Communauté de communes Bresse et Saône
2015 en cours Valéria Guyon   LR Maire de Saint-Nizier-le-Bouchoux
Présidente de la commission des affaires sociales

À l'issue du premier tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Marie-Louise Marqueyrol et David Sevelinge (FN, 27,01 %) et Guy Billoudet et Valérie Guyon (UMP, 24,91 %). Le taux de participation est de 50,81 % (10 945 votants sur 21 542 inscrits)[5] contre 48,99 % au niveau départemental[6] et 50,17 % au niveau national[7]. Le binôme UMP l'emporte au second tour avec 63,88% des voix contre 36,12% des voix pour le FN.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]