Canton de Saint-Trivier-de-Courtes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Trivier.
Canton de Saint-Trivier-de-Courtes
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement(s) Bourg-en-Bresse
Chef-lieu Saint-Trivier-de-Courtes
Conseiller général Armel Morel
2011-2015
Code canton 01 29
Démographie
Population 6 322 hab. (2012)
Densité 33 hab./km2
Géographie
Superficie 193,91 km2
Subdivisions
Communes 12

Le canton de Saint-Trivier-de-Courtes est une ancienne division administrative française, située dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton était organisé autour de Saint-Trivier-de-Courtes dans l'arrondissement de Bourg-en-Bresse. Son altitude variait de 178 m pour Saint-Jean-sur-Reyssouze à 223 m pour Cormoz, avec une moyenne de 212 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

Localisation du canton dans l'Ain avant 2015

En 1790, lors de la création des cantons, Saint-Julien et Saint-Trivier sont en compétition pour obtenir le chef-lieu ; finalement, il est fixé à Saint-Trivier[1]. Le canton compte alors seize communes et 10 715 habitants[1]. Cependant, en 1790, les anciennes communes de Busserolles, de La Chapelle-Thècle et de Tagiset demandèrent leur rattachement au département de la Saône-et-Loire, qu'elles obtinrent en 1793[1]. Avec la fusion de Mantenay et de Montlin, le canton compte finalement douze communes[1].


Par le décret du 13 février 2014, le canton est supprimé à compter des élections départementales françaises de 2015[2], en application de la loi du 17 mai 2013 prévoyant le redécoupage des cantons français. Il est englobé dans le nouveau canton de Replonges, à l'exception de la commune de Cormoz intégrée à celui de Saint-Étienne-du-Bois.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1842 Pierre-Marie Herbet
(1782-1846)
  Propriétaire, maire de Curciat-Dongalon
1842 1848      
1848 1852 Edouard Pitre   Notaire à Saint-Julien-sur-Reyssouze
1852 1856
(décès)
Vicomte Jean-Baptiste du Buisson de La Boulaye Majorité
ministérielle
Ancien secrétaire général du Ministre de la Maison du Roi
Député (1827-1830)
1856 1871 Vicomte
du Buisson de La Boulaye
  Propriétaire
1871 1877 Joseph Alexis Pariset Républicain Notaire à Curciat-Dongalon
1877 1907 Francisque Bonthoux Républicain
Progressiste
Conseiller d'Etat, maire de Vescours
1907 1919 Laurent Dérognat Rad. Avocat
Maire de Saint-Trivier-de-Courtes
1919 1935
(démission)
Joseph Perret Rad.ind. Médecin
1935[3] 1940 Henri Maîtrepierre Rad. Maire de Saint-Nizier-le-Bouchoux (1935-1941)
1945 1961
(décès)
Henri Maîtrepierre Rad. Maire de Saint-Nizier-le-Bouchoux (1935-1941 et 1945-1959)
1961 1967 Maurice Billoud DVD puis CD  
1967 1979 Pierre Perrin FGDS puis PS  
1979 2008
(démission)
Jean Pépin UDF-PR puis DL
puis UMP
Directeur de collège - Sénateur (1989-2008)
Maire de Saint-Nizier-le-Bouchoux (1977-2001)
président du Conseil général (1992-2004)
démissionnaire pour raisons de santé
18 janvier
2009
mars 2015 Armel Morel DVD Maire de Lescheroux (1995-2014)

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton de Saint-Trivier-de-Courtes regroupait douze communes :

Communes Population
(2012)
Code
postal
Code
Insee
Cormoz 547 1560 01124
Courtes 251 1560 01128
Curciat-Dongalon 437 1560 01139
Lescheroux 695 1560 01212
Mantenay-Montlin 285 1560 01230
Saint-Jean-sur-Reyssouze 713 1560 01364
Saint-Julien-sur-Reyssouze 586 1560 01367
Saint-Nizier-le-Bouchoux 727 1560 01380
Saint-Trivier-de-Courtes 975 1560 01388
Servignat 156 1560 01406
Vernoux 227 1560 01433
Vescours 199 1560 01437

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
7 147 6 498 5 786 5 335 5 158 5 004 5 571 6 218 6 322
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[4] puis population municipale à partir de 2006[5])
Histogramme de l'évolution démographique

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]