Canton de Trévoux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Trévoux
Canton de Trévoux
Situation du canton de Trévoux dans le département de Ain.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement(s) Bourg-en-Bresse
Bureau centralisateur Trévoux
Conseillers
départementaux
Nathalie Barde
Marc Pechoux
2015-2021
Code canton 01 21
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification 1 9 vendémiaire an X[2],[3]
(1 octobre 1801)
Modification 2 22 mars 2015[4]
Démographie
Population 32 136 hab. (2015)
Densité 474 hab./km2
Géographie
Superficie 67,82 km2
Subdivisions
Communes 12

Le canton de Trévoux est une division administrative française située dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 6 à 12.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton est organisé autour de Trévoux dans l'arrondissement de Bourg-en-Bresse. Son altitude varie de 167 m (Jassans-Riottier) à 267 m (Frans) pour une altitude moyenne de 189 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton de Trévoux a été créé en 1801[2]. Le canton a connu plusieurs modifications depuis sa création :

  • il perd les communes de Genay, de Montanay, de Sathonay-Camp et de Sathonay-Village, rattachées au département du Rhône par la loi no 67-1205 du  ;
  • il perd treize communes qui constituent à compter de 1985 le nouveau canton de Reyrieux ;
  • un nouveau découpage territorial de l'Ain (département) entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de mars 2015, défini par le décret du 13 février 2014[4], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[5]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour six ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au premier tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[6]. Dans l'Ain, le nombre de cantons passe ainsi de 43 à 23. Le canton de Trévoux passe de 6 à 12 communes, issues des anciens cantons de Trévoux (6 communes) et de Reyrieux (6 communes). Le canton est entièrement inclus dans l'arrondissement de Bourg-en-Bresse. Le bureau centralisateur est situé à Trévoux.

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1848 Frédéric Perrier Monarchiste Président du Tribunal de Trévoux, député (1834-1848)
1848 1864 Claude Margerand   Avocat, maire de Jassans
1864 1871 Comte Prosper
de Garnier des Garets d'Ars
  Maire d'Ars (1838-1879)
1871 1883
(décès)[7]
François Guillot Républicain Notaire, Maire de Trévoux (1881-1883)
1883[8] 1887
(décès)[9]
Robert André Bodin[10]   Propriétaire - Maire de Saint-André-de-Corcy
1887[11] 1889 Emmanuel Chalandon Droite Propriétaire - Maire de Parcieux
1889 1923 Donat Bollet Rad. Docteur-médecin - Maire de Trévoux
Député (1908-1912) puis sénateur (1912-1923) de l'Ain
1923 1928 Jules Passaquay Rad. Maire de Trévoux (1912-1925)
1928 1940 Antoine Gallet Rad. ind. Commerçant
Maire de Trévoux (1930-33) - Député (1936-40)
1945 1949 Gustave Clavez SFIO Maire de Trévoux (1937-41 et 44-47)
1949 1970 Émile Dubuis MRP puis CD Avocat
Maire de Trévoux (1941-44 et 47-71), député (1958-67)
1970 1976 Michel Vittori UDR Comptable, membre du Conseil Économique et Social
Maire de Trévoux (1971-89)
Député-suppléant de Guy de La Verpillière
1976 1982 Edmond Large PS Maire de Saint-André-de-Corcy (1962-82)
1982 1985 Louis Baise RPR Maire de Saint-Jean-de-Thurigneux (1959-95)
Elu en 1985 dans le Canton de Reyrieux
1985 1992 Henri Desmonceaux DVD Médecin
1992 1998 Paul Colombel RPR Maire de Jassans-Riottier (1983-2001)
1998 2015 Patrick Rousset DVG Maire de Saint-Didier-de-Formans (1995-2014)
Vice-président du Conseil général

Représentation après 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Nathalie Barde   UDI Conseillère municipale de Reyrieux
2015 en cours Marc Pechoux   LR Maire de Trévoux

À l'issue du premier tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Nathalie Barde et Marc Pechoux (Union de la Droite, 27,96 %) et Isabelle Achard et Patrick Rousset (Union de la Gauche, 27,64 %). Le taux de participation est de 47,87 % (10 304 votants sur 21 523 inscrits)[12] contre 48,99 % au niveau départemental[13] et 50,17 % au niveau national[14].

Au second tour, Nathalie Barde et Marc Pechoux (Union de la Droite) sont élus avec 57,54 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 45,64 % (5 235 voix pour 9 825 votants et 21 525 inscrits)[15].

Composition[modifier | modifier le code]

Localisation du canton dans l'Ain avant 2015.

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Le canton de Trévoux regroupait six communes et comptait 17 221 habitants (recensement de 1999 sans doubles comptes).

Communes Population
(2012)
Code
postal
Code
Insee
Beauregard 817 01480 01030
Frans 1 848 01480 01166
Jassans-Riottier 5 338 01480 01194
Saint-Bernard 1 282 01600 01339
Saint-Didier-de-Formans 1 544 01600 01347
Trévoux 6 392 01600 01427

Composition à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Le nouveau canton de Trévoux comprend douze communes entières[4] :


Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Trévoux
(bureau centralisateur)
01427 CC Dombes-Saône Vallée 5,71 6 702 (2014) 1 174
Beauregard 01030 CC Dombes-Saône Vallée 0,94 886 (2014) 943
Frans 01166 CC Dombes-Saône Vallée 7,98 2 196 (2014) 275
Jassans-Riottier 01194 CA Villefranche-Beaujolais-Saône 4,81 6 222 (2014) 1 294
Massieux 01238 CC Dombes-Saône Vallée 3,10 2 482 (2014) 801
Misérieux 01250 CC Dombes-Saône Vallée 7,41 1 877 (2014) 253
Parcieux 01285 CC Dombes-Saône Vallée 3,14 1 153 (2014) 367
Reyrieux 01322 CC Dombes-Saône Vallée 15,70 4 490 (2014) 286
Saint-Bernard 01339 CC Dombes-Saône Vallée 3,15 1 416 (2014) 450
Saint-Didier-de-Formans 01347 CC Dombes-Saône Vallée 6,53 1 853 (2014) 284
Sainte-Euphémie 01353 CC Dombes-Saône Vallée 4,61 1 632 (2014) 354
Toussieux 01423 CC Dombes-Saône Vallée 4,74 824 (2014) 174

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
7 3298 5439 80212 17515 27817 22118 62418 73319 036
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[16] puis population municipale à partir de 2006[17])
Histogramme de l'évolution démographique

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 31 733 habitants[18].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 140.
  2. a et b Notice communale de Trévoux sur le site de l'EHESS.
  3. Bernard Gaudillère (1995), p. 787.
  4. a b et c Décret no 2014-147 du 13 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l'Ain..
  5. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 10 mai 2014).
  6. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  7. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6224116p/f1.item.r=canton.zoom
  8. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6224240p/f11.item.r=canton.zoom
  9. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6271212t/f2.item.r=canton.zoom
  10. http://gw.geneanet.org/fsalaun19?n=bodin&oc=&p=robert+andre
  11. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6272971d/f2.image.r=canton?rk=1030048;0
  12. « Résultats du 1er tour pour le canton de Trévoux », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 24 mars 2015).
  13. « Résultats du 1er tour pour le département de l'Ain », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 24 mars 2015).
  14. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015).
  15. « Résultats du second tour pour le canton de Trévoux », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 30 mars 2015).
  16. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  17. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  18. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee