Élections législatives luxembourgeoises de 2013

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Élections législatives luxembourgeoises de 2013
60 sièges à la Chambre des députés
Type d’élection Élections législatives
Corps électoral et résultats
Population 537 039[1]
Inscrits 239 668
Votants 218 453
91,15 %  +0,2
Votes exprimés 203 557
Votes blancs et nuls 14 896
Jean-Claude Juncker 2012-06-27.JPG Parti populaire chrétien-social – Jean-Claude Juncker
Voix 1 103 636
33,68 %
 −4,4
Sièges obtenus 23  −3
Etienne Schneider arrival TK IST-LUX.jpg Parti ouvrier socialiste luxembourgeois – Etienne Schneider
Voix 664 586
20,28 %
 −1,3
Sièges obtenus 13  0
Xavier Bettel, Luxembourg supports Charlie Hebdo-102.jpg Parti démocratique – Xavier Bettel
Voix 597 879
18,25 %
 +3,3
Sièges obtenus 13  +4
Chambre des députés
Diagramme
Premier ministre du Luxembourg
Sortant Élu
Jean-Claude Juncker
Parti populaire chrétien-social
Xavier Bettel
Parti démocratique

Les élections législatives luxembourgeoises de 2013, (en luxembourgeois : Chamberwale vum 20. Oktober 2013 et en allemand : Kammerwahl 2013), se sont déroulées le [2],[3].

Scrutin[modifier | modifier le code]

Le Luxembourg est doté d'un parlement monocameral, la Chambre des députés dont les 60 membres sont élus au scrutin proportionnel plurinominal de liste avec possibilité d'un panachage et d'un vote préférentiel. La répartition des sièges est faite selon la méthode Hagenbach-Bishoff dans quatre circonscriptions plurinominales — Sud, Centre, Nord et Est — dotées respectivement de 23, 21, 9 et 7 députés. Il n'est pas fait recours à un seuil électoral[4].

Contexte[modifier | modifier le code]

Prévues à l'origine en même temps que les élections européennes de 2014, elles ont été anticipées, pour la première fois depuis 1969, à la suite de la rupture de la coalition au pouvoir; en effet, le Parti ouvrier socialiste luxembourgeois (LSAP) a cessé de soutenir le gouvernement en juillet, à la suite d'un scandale impliquant les services secrets[5].

Malgré une relative stabilité dans les rapports de force entre partis, elles pourraient déboucher sur la fin du pouvoir de Jean-Claude Juncker, Premier ministre depuis 1995, par une alliance entre le LSAP, le Parti démocrate et les Verts[6]. Le Parti populaire chrétien-social (CSV) du Premier ministre sortant reste la première formation politique du Parlement, mais perd des voix par rapport à la précédente élection[7].

C'est finalement Xavier Bettel qui devient Premier ministre, en s'alliant avec les socialistes et les écologistes[8], une coalition à trois pour la première fois à la tête du pays. Le nouveau chef du gouvernement entre en fonctions le 4 décembre[9], succédant à Jean-Claude Juncker qui était en poste depuis près de 19 ans. Après 35 ans au gouvernement, le CSV se retrouve dans l'opposition.

Candidats[modifier | modifier le code]

Circonscription Centre[modifier | modifier le code]

Circonscription Est[modifier | modifier le code]

Circonscription Nord[modifier | modifier le code]

Circonscription Sud[modifier | modifier le code]

Sondages[modifier | modifier le code]

Résultats[modifier | modifier le code]

Résultats nationaux[modifier | modifier le code]

Résultats des élections législatives de 2013
Parti Voix Sièges
Votes % Total +/-
Parti populaire chrétien-social (CSV)
Chrëschtlech-Sozial Vollekspartei
1 103 636 33,68 23 en diminution 3
Parti ouvrier socialiste luxembourgeois (LSAP)
Lëtzebuerger Sozialistesch Aarbechterpartei
664 586 20,28 13 en stagnation
Parti démocratique (DP)
Demokratesch Partei
597 879 18,25 13 en augmentation 4
Les Verts
déi gréng
331 920 10,13 6 en diminution 1
Parti réformiste d'alternative démocratique (ADR)
Alternativ Demokratesch Reformpartei
217 683 6,64 3 en diminution 1
La Gauche
déi Lénk
161 759 4,94 2 en augmentation 1
Parti pirate (PPLU)
Piratepartei Lëtzebuerg
96 270 2,94 0
Parti communiste luxembourgeois (KPL)
Kommunistesch Partei Lëtzebuerg
53 669 1,64 0 en stagnation
Parti pour la démocratie intégrale (PID)
Partei fir Integral Demokratie
49 290 1,50 0
Total des voix 3 276 692 100
Votes valides 203 557 93,18
Votes blancs et nuls 14 896 6,82
Total 218 453 100 60 en stagnation
Abstentions 21 215 8,85
Nombre d'inscrits / participation 239 668 91,15

Résultats par circonscription[modifier | modifier le code]

Résultats par commune[modifier | modifier le code]

Liste des députés[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Évolution de la population totale, luxembourgeoise et étrangère 1961 - 2017 », sur www.statistiques.public.lu (consulté le 17 avril 2018).
  2. « Luxembourg: élections en octobre, Juncker parti pour rempiler », Le Point,‎ (lire en ligne).
  3. « Luxembourg: législatives le 20 octobre », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  4. « IPU PARLINE database: LUXEMBOURG (Chambre des Députés), Texte intégral », sur archive.ipu.org (consulté le 11 avril 2018).
  5. « Elections législatives au Luxembourg : vers la fin de l'ère Juncker ? », sur www.robert-schuman.eu, (consulté le 4 mai 2018).
  6. « Luxembourg : Jean-Claude Juncker pourrait être poussé vers la sortie », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  7. « Luxembourg : Juncker en tête des législatives, mais affaibli », in Le Figaro, lundi 21 octobre 2013, page 8.
  8. « «Pas de gouvernement avant décembre» », L'essentiel,‎ (lire en ligne).
  9. « Bettel succède officiellement à Juncker », L'essentiel,‎ (lire en ligne).