Élections législatives luxembourgeoises de 2013

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Précédent 2009 Drapeau du Luxembourg
Élections législatives luxembourgeoises de 2013
les 60 sièges de la Chambre des députés
Type d’élection législatives
Corps électoral et résultats
Inscrits 238 587
Participation
91,73 %
Jean-Claude Juncker 2012-06-27.JPG Parti populaire chrétien social – Jean-Claude Juncker
Voix 1 103 636
33,68 %
 -4,4
Sièges obtenus 23  -3
Etienne Schneider arrival TK IST-LUX.jpg Parti ouvrier socialiste luxembourgeois – Étienne Schneider
Voix 664 586
20,28 %
 -1,3
Sièges obtenus 13  0
Xavier Bettel, Luxembourg supports Charlie Hebdo-102.jpg Parti démocrate – Xavier Bettel
Voix 597 879
18,25 %
 +3,3
Sièges obtenus 13  +4
Premier ministre du Luxembourg
Sortant Élu
Jean-Claude Juncker
Parti populaire chrétien social
Xavier Bettel
Parti démocrate

Les élections législatives luxembourgeoises de 2013 se sont déroulées le [1],[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Prévues à l'origine en même temps que les élections européennes de 2014, elles ont été anticipées, pour la première fois depuis 1969, à la suite de la rupture de la coalition au pouvoir; en effet, le parti ouvrier socialiste luxembourgeois (LSAP) a cessé de soutenir le gouvernement en juillet, à la suite d'un scandale impliquant les services secrets[3].

Malgré une relative stabilité dans les rapports de force entre partis, elles pourraient déboucher sur la fin du pouvoir de Jean-Claude Juncker, Premier ministre depuis 1995, par une alliance entre le LSAP, le Parti démocrate et les Verts[4]. Le Parti populaire chrétien social (CSV) du Premier ministre sortant reste la première formation politique du Parlement, mais perd des voix par rapport à la précédente élection[5].

C'est finalement Xavier Bettel qui devient Premier ministre, en s'alliant avec les socialistes et les écologistes[6], une coalition à trois pour la première fois à la tête du pays. Le nouveau chef du gouvernement entre en fonctions le 4 décembre[7], succédant à Jean-Claude Juncker qui était en poste depuis près de 19 ans. Après 35 ans au gouvernement, le CSV se retrouve dans l'opposition.

Résultats[modifier | modifier le code]

Parti Votes Voix % Sièges +/–
Parti populaire chrétien social 34.05 23 –3
Parti ouvrier socialiste luxembourgeois 19.21 13 0
Parti démocrate 19.07 13 +4
Les Verts 10.31 6 –1
Parti réformiste d'alternative démocratique 6.78 3 –1
La Gauche 4.46 2 +1
Parti pirate 2.95 0 Nouveau
Partei fir Integral Demokratie 1.70 0 Nouveau
Parti communiste luxembourgeois 1.43 0 0
Inscrits 238 587 100,00
Votants 218 874 91,73
Abstention 20 794 8,27
Blancs et nuls 14 863
Exprimés 204 011 3 276 673 100 60
Source: Rapport du gouvernement, Elections.public.lu

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Luxembourg : élections en octobre, Juncker parti pour rempiler, Le Point, 11 juillet 2013.
  2. Luxembourg : législatives le 20 octobre, Le Figaro, 19 juillet 2013.
  3. Élections législatives au Luxembourg : vers la fin de l'ère Juncker ?, analyse de la fondation Robert-Schuman, 26 septembre 2013.
  4. Luxembourg : Jean-Claude Juncker pourrait être poussé vers la sortie, Le Monde.fr, 21 octobre 2013
  5. « Luxembourg : Juncker en tête des législatives, mais affaibli », in Le Figaro, lundi 21 octobre 2013, page 8.
  6. L'essentiel, « «Pas de gouvernement avant décembre» », L'essentiel,‎ (lire en ligne)
  7. L'essentiel, « Bettel succède officiellement à Juncker », L'essentiel,‎ (lire en ligne)