Nicolas Schmit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Nicolas Schmit
Illustration.
Nicolas Schmit en .
Fonctions
Commissaire européen à l'Emploi et aux Droits sociaux
En fonction depuis le
(1 an, 11 mois et 29 jours)
Président Ursula von der Leyen
Gouvernement Commission von der Leyen
Prédécesseur Marianne Thyssen
Député européen

(4 mois et 28 jours)
Élection 26 mai 2019
Circonscription Luxembourg
Législature 9e
Groupe politique S&D
Ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Économie sociale et solidaire

(5 ans et 1 jour)
Premier ministre Xavier Bettel
Gouvernement Bettel-Schneider
Prédécesseur Lui-même (Travail & Emploi)
Successeur Dan Kersch
Ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Immigration

(4 ans, 4 mois et 11 jours)
Premier ministre Jean-Claude Juncker
Gouvernement Juncker-Asselborn II
Prédécesseur François Biltgen (Travail & Emploi)
Jean Asselborn (Immigration)
Successeur Lui-même (Travail & Emploi)
Jean Asselborn (Immigration)
Biographie
Date de naissance (67 ans)
Lieu de naissance Differdange (Luxembourg)
Nationalité Luxembourgeoise
Parti politique LSAP
Diplômé de IEP d'Aix-en-Provence
Profession Ambassadeur

Nicolas Schmit, né le à Differdange (Luxembourg), est un homme politique luxembourgeois, membre du Parti ouvrier socialiste luxembourgeois (LSAP). De à , il est ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Économie sociale et solidaire dans le gouvernement dirigé par Xavier Bettel.

Le , il est désigné comme commissaire européen à l'Emploi, dans la Commission Von der Leyen.

Biographie[modifier | modifier le code]

Études et formations[modifier | modifier le code]

Après des études secondaires à Esch-sur-Alzette, Nicolas Schmit poursuit des études supérieures à l’Institut d'études politiques d’Aix-en-Provence, dont il est diplômé : il obtient une maîtrise de lettres en 1977 et un DEA de relations internationales en 1978, tout comme un doctorat en sciences économiques à la Faculté de droit et d’économie d’Aix-Marseille en 1982.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

De 1978 à 1979, Nicolas Schmit occupe un poste de chargé de recherche en relations économiques internationales à l’université d’Aix-Marseille III.

À partir de 1979, il s’occupe, en tant qu’attaché à la présidence du gouvernement luxembourgeois, des dossiers économiques.

En 1983, il quitte cette fonction pour celle de secrétaire de légation de la Direction politique au ministère des Affaires étrangères. De 1984 à 1989, il est chef de cabinet du ministre des Affaires étrangères, Jacques Poos.

De 1990 à 1992, Nicolas Schmit occupe le poste de conseiller à la Représentation permanente du Luxembourg auprès de l’Union européenne à Bruxelles. Il participe aux travaux de la Conférence intergouvernementale menant au traité de Maastricht.

De 1992 à 1998, il dirige le Département des relations économiques internationales et de la coopération au ministère des Affaires étrangères.

De 1998 à 2004, il est ambassadeur représentant permanent du Luxembourg auprès de l’Union européenne à Bruxelles. De 2000 à 2001, il est également le représentant personnel du Premier ministre luxembourgeois à la Conférence intergouvernementale ayant préparé le traité de Nice. De 2002 à 2003, il représente par ailleurs le gouvernement en tant que membre suppléant aux réunions de la Convention européenne sur l’avenir de l’Europe.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Fonctions gouvernementales[modifier | modifier le code]

À la suite des élections législatives du 13 juin 2004, Nicolas Schmit fait son entrée au gouvernement comme ministre délégué aux Affaires étrangères et à l’Immigration en date du .

Lors de la reconduction du gouvernement de coalition entre le Parti chrétien-social (CSV) et le Parti ouvrier socialiste luxembourgeois (LSAP) issu des élections législatives du 7 juin 2009, Nicolas Schmit est nommé ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Immigration en date du .

À la suite des élections législatives du 20 octobre 2013, Nicolas Schmit est nommé ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Économie sociale et solidaire en date du dans le gouvernement de coalition entre le Parti démocratique (DP), le LSAP et Les Verts (« déi gréng »).

Autres fonctions politiques[modifier | modifier le code]

De 1989 à 1990, Nicolas Schmit est secrétaire du groupe parlementaire du LSAP.

De 1991 à 2004, il est membre du Conseil d’État.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]