Élections législatives luxembourgeoises de 1999

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Élections législatives luxembourgeoises de 1999
60 sièges de la Chambre des députés
(Majorité absolue : 31 sièges)
Type d’élection Élections législatives
Corps électoral et résultats
Population 428 970[1]
Inscrits 221 103
Votants 191 267
86,51 %  −1,8
Votes exprimés 178 880
Votes blancs et nuls 12 387
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Parti populaire chrétien-social
Voix 870 985
29,73 %
 0
Sièges obtenus 19  −2
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Parti démocratique
Voix 632 707
21,59 %
 +3,2
Sièges obtenus 15  +3
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Parti ouvrier socialiste luxembourgeois
Voix 695 718
23,75 %
 −3
Sièges obtenus 13  −4
Résultats par commune
Carte
Premier ministre luxembourgeois
Sortant Élu
Jean-Claude Juncker
Parti populaire chrétien-social
Jean-Claude Juncker
Parti populaire chrétien-social
elections.public.lu

Les élections législatives de 1999 (en luxembourgeois : Chamberwale vum 13. Juni 1999 et en allemand : Kammerwahl vom 13. Juni 1999) ont eu lieu le afin de désigner les soixante députés de la législature 1999-2004 de la Chambre des députés du Luxembourg.

Contexte[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Gouvernement Juncker-Poos I.

À la suite des élections générales de juin 1994, le Premier ministre, Jacques Santer, est remplacé à ce poste par Jean-Claude Juncker en janvier 1995 après son élection à la présidence de la Commission de l'Union européenne. Il procède peu de temps après à un remaniement ministériel.

Comme à l'accoutumée, les élections législatives de 1999 ont eu lieu en même temps que le choix des représentants du Luxembourg au Parlement européen. Le gouvernement de coalition sortant, composé du Parti chrétien-social (CSV) et du Parti ouvrier socialiste (LSAP), avait de nouveau pour principal concurrent le Parti démocrate libéral (DP). Le débat a été axé sur un projet controversé de réforme du régime des pensions, l'opposition appelant, pour sa part, à un changement après 15 ans de gouvernement de cette coalition. Le jour du scrutin, les chrétiens-sociaux, sous la conduite de Juncker, ont conservé leur position de premier parti à la Chambre des députés malgré une perte de deux sièges ; quant au DP de Lydie Polfer, il a ravi, avec un gain de trois nouveaux sièges, la place de second au LSAP du Vice-Premier ministre, Jacques Poos. Sur la base de ce résultat, Juncker forme avec les démocrates un nouveau gouvernement de coalition début août à la demande du Grand-Duc Jean. Le nouveau gouvernement est officiellement investi le 7 août.

Organisation[modifier | modifier le code]

Mode de scrutin[modifier | modifier le code]

Circonscriptions Députés Carte
Sud 23
Est 7
Centre 21
Nord 9
Total 60 Carte des circonscriptions électorales.

Le Luxembourg est doté d'un parlement monocameral, la Chambre des députés dont les 60 membres sont élus au scrutin proportionnel plurinominal de liste avec possibilité d'un panachage et d'un vote préférentiel. La répartition des sièges est faite selon la méthode Hagenbach-Bishoff dans quatre circonscriptions plurinominales — Sud, Centre, Nord et Est — dotées respectivement de 23, 21, 9 et 7 députés. Il n'est pas fait recours à un seuil électoral[2].

Calendrier[modifier | modifier le code]

Forces en présence[modifier | modifier le code]

Résultats[modifier | modifier le code]

Résultats nationaux[modifier | modifier le code]

Résultats nationaux des élections législatives luxembourgeoises de 1999[3],[4],[5]
Partis Voix % +/- Sièges +/-
Parti populaire chrétien-social (CSV) 870 985 29,73  +0,02 19  −2
Parti démocratique (DP) 632 707 21,59  +3,24 15  +3
Parti ouvrier socialiste luxembourgeois (LSAP) 695 718 23,75  −2,95 13  −4
Comité d'action pour la démocratie et des retraites justes (ADR) 303 734 10,37  +2,2 7  +2
Les Verts (Gréng) 266 644 9,10  −1,08 5  0
La Gauche (Lénk) 110 274 3,76  +3,76 1  +1
Alliance verte et libérale (GaL) 32 014 1,09  +1,09 0 Nv
Le Contribuable (Steierzueler) 12 543 0,43  +0,43 0 Nv
Parti du troisième âge (3. Alter) 5 382 0,18  +0,18 0 Nv
Total des voix 2 930 001 100
Votes valides 178 880 93,52
Votes blancs et nuls 12 387 6,48
Total 191 267 100 - 60  0
Abstentions 29 836 13,49
Inscrits / Participation 221 103 86,51

Résultats par circonscription[modifier | modifier le code]

Résultats par circonscription des élections législatives luxembourgeoises de 1999[3]
Circonscriptions Sud Est Centre Nord
Sièges 23  0 7  0 21  0 9  0
Nombre % Nombre % Nombre % Nombre %
Total des voix 1 528 249 100,00 150 270 100,00 993 419 100,00 258 063 100,00
Valides 73 547 93,19 22 690 93,68 51 913 93,58 30 730 94,11
Blancs et nuls 5 373 6,81 1 532 6,33 3 559 6,42 1 923 5,89
Votants 78 920 100,00 24 222 100,00 55 472 100,00 32 653 100,00
Abstentions 13 339 14,46 3 981 14,12 7 906 12,47 4 610 12,37
Inscrits / Participation 92 259 85,54 28 203 85,88 63 378 87,53 37 263 87,63
Partis Voix % Sièges +/− Voix % Sièges +/− Voix % Sièges +/− Voix % Sièges +/−
CSV 462 998 30,30 7  −1 48 765 32,45 3  0 278 580 28,04 6  −1 80 642 31,25 3  0
DP 234 772 15,36 4  +1 36 935 24,58 2  +1 298 629 30,06 7  +1 62 371 24,17 2  0
LSAP 454 940 29,77 7  −2 27 037 17,99 1  −1 171 116 17,23 4  0 42 625 16,52 1  −1
ADR 145 886 9,55 2  +1 20 358 13,58 1  0 94 343 9,50 2  0 43 147 16,72 2  +1
Gréng 133 980 8,77 2  0 13 047 8,65 0  0 95 977 9,66 2  0 23 640 9,16 1  0
Lénk 76 174 4,98 1  +1 2 448 1,63 0 Nv 27 999 2,82 0 Nv 3 653 1,41 0 Nv
GaL 14 117 0,92 0 Nv 1 680 1,12 0 Nv 14 232 1,43 0 Nv 1 985 0,77 0 Nv
Steierzueler 12 543 1,26 0 Nv
3. Alter 5 382 0,35 0 Nv

Composition de la Chambre des députés[modifier | modifier le code]

Composition de la Chambre des députés à l'issue des élections
Sud Est Centre Nord
  1. Jean Asselborn (LSAP)
  2. Mars Di Bartolomeo (LSAP)
  3. Eugène Berger (DP)
  4. François Biltgen (CSV)
  5. Alex Bodry (LSAP)
  6. Lydie Err (LSAP)
  7. Robert Garcia (Gréng)
  8. Gast Gibéryen (ADR)
  9. Marcel Glesener (CSV)
  10. Gusty Graas (DP)
  11. Henri Grethen (DP)
  12. Jean-Marie Halsdorf (CSV)
  13. André Hoffmann (Lénk)
  14. Jean Huss (Gréng)
  15. Aly Jaerling (ADR)
  16. Jean-Claude Juncker (CSV)
  17. Lucien Lux (LSAP)
  18. Jacques Poos (LSAP)
  19. John Schummer (DP)
  20. Jean Spautz (CSV)
  21. Nelly Stein (CSV)
  22. Michel Wolter (CSV)
  23. Marc Zanussi (LSAP)
  1. Fernand Boden (CSV)
  2. Lucien Clement (CSV)
  3. Marie-Josée Meyers-Frank (CSV)
  4. Roby Mehlen (ADR)
  5. Maggy Nagel (DP)
  6. Jos Scheuer (LSAP)
  7. Carlo Wagner (DP)
  1. François Bausch (Gréng)
  2. Niki Bettendorf (DP)
  3. Willy Bourg (CSV)
  4. Anne Brasseur (DP)
  5. Ben Fayot (LSAP)
  6. Colette Flesch (DP)
  7. Luc Frieden (CSV)
  8. Fernand Greisen (ADR)
  9. Paul Helminger (DP)
  10. Jacques-Yves Henckes (ADR)
  11. Jeannot Krecké (LSAP)
  12. Alex Krieps (DP)
  13. Robert Goebbels (LSAP)
  14. Lydie Polfer (DP)
  15. Viviane Reding (CSV)
  16. Jean-Paul Rippinger (DP)
  17. Erna Hennicot-Schoepges (CSV)
  18. Mady Delvaux-Stehres (LSAP)
  19. Alphonse Theis (CSV)
  20. Renée Wagener (Gréng)
  21. Claude Wiseler (CSV)
  1. Emile Calmes (DP)
  2. Jean Colombera (ADR)
  3. Camille Gira (Gréng)
  4. Charles Goerens (DP)
  5. Marie-Josée Jacobs (CSV)
  6. Jean-Pierre Koepp (ADR)
  7. Marco Schank (CSV)
  8. Lucien Weiler (CSV)
  9. Georges Wohlfart (LSAP)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Population par canton et commune », sur http://www.statistiques.public.lu, STATEC, (consulté le 5 mai 2018).
  2. « Union interparlementaire - LUXEMBOURG (Chambre des Députés) », sur archive.ipu.org (consulté le 11 avril 2018).
  3. a et b Ministère d'État, Grand-Duché de Luxembourg, Bulletin « Édition spéciale : élections législatives et européennes 1999 » (Brochure / Livre), Service Information et Presse, , 154 p., A4 (lire en ligne).
  4. « Élections législatives de 1999 - Résultats officieux », sur www.elections.public.lu (consulté le 28 juin 2018).
  5. « Élections législatives de 1999 - Électeurs inscrits », sur www.elections.public.lu (consulté le 28 juin 2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]