Walter Wottitz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Walter Wottitz

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Le Train (1964) - De gauche à droite : Paul Scofield, Michel Simon (au second plan) et Burt Lancaster

Naissance 22 juin 1912
Thessalonique, Grèce
Nationalité Drapeau de la France Française
Décès 1er novembre 1986 (à 74 ans)
Bry-sur-Marne, Val-de-Marne
Profession Directeur de la photographie
Films notables Naïs (1945)
Le Jour le plus long (1962)
L'Arme à gauche (1965)
La Veuve Couderc (1971)

Walter Wottitz, né le 22 juin 1912 à Thessalonique (Grèce), mort le 1er novembre 1986 à Bry-sur-Marne (Val-de-Marne), est un directeur de la photographie français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Comme chef opérateur, Walter Wottitz débute sur Raphaël le tatoué de Christian-Jaque (avec Fernandel), sorti en 1938. Il exerce à ce poste sur trente-neuf films en tout (y compris des courts métrages), le dernier étant Les Passagers de Serge Leroy (avec Jean-Louis Trintignant et Mireille Darc), sorti en 1977, après lequel il se retire.

Durant sa carrière, il collabore également avec les réalisateurs Marcel Pagnol (Naïs en 1945, avec Fernandel et Jacqueline Bouvier), André Berthomieu (ex. : Sacrée Jeunesse en 1958, avec Gaby Morlay et André Luguet), Claude Sautet (L'Arme à gauche en 1965, avec Lino Ventura et Sylva Koscina), ou encore Jean-Pierre Melville (Un flic en 1972, avec Alain Delon, Richard Crenna et Catherine Deneuve), entre autres. Mais surtout, il assiste Pierre Granier-Deferre sur six films, sortis entre 1969 et 1975, notamment La Horse (1969, avec Jean Gabin et Pierre Dux) et La Veuve Couderc (1971, avec Alain Delon et Simone Signoret).

S'il travaille essentiellement sur des films français, Walter Wottitz participe aussi à des coproductions, comme Le Train (1964, avec Burt Lancaster, Paul Scofield et Jeanne Moreau), film franco-italo-américain de John Frankenheimer, ou encore Vingt-quatre heures de la vie d'une femme (1968, avec Danielle Darrieux), film franco-allemand de Dominique Delouche. Et notons ici qu'il est chef opérateur sur Le Train (1973, avec Jean-Louis Trintignant et Romy Schneider), film franco-italien de Pierre Granier-Deferre, sans rapport avec le film homonyme de 1964 pré-cité.

Autre fait notable, il contribue à deux films américains biens connus. Le premier est Les Vikings de Richard Fleischer (1958, avec Tony Curtis, Kirk Douglas et Janet Leigh), où il est photographe de seconde équipe. Le deuxième est Le Jour le plus long (1962), qui lui permet de gagner en 1963 l'Oscar de la meilleure photographie et, la même année, un Golden Globe.

À côté de ses activités de chef opérateur, Walter Wottitz est cadreur sur une vingtaine de films — principalement dans les années 1950 —, comme Brelan d'as (1952, avec Raymond Rouleau) d'Henri Verneuil, ou Le Grand Jeu (1954, avec Gina Lollobrigida, Jean-Claude Pascal et Arletty), film franco-italien de Robert Siodmak.

Filmographie complète[modifier | modifier le code]

Films français, sauf mention contraire ou complémentaire

Comme directeur de la photographie[modifier | modifier le code]

Le Jour le plus long (1962), avec John Wayne au centre

Comme cadreur[modifier | modifier le code]

(ou autres fonctions, le cas échéant)

Récompenses[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]