Villes saintes de l'islam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les villes saintes de l'islam ne sont pas toutes les mêmes et au même nombre selon le courant sunnite et chiite.

Du sunnisme[modifier | modifier le code]

Trois villes sont dites saintes dans tous les courants ; un pèlerinage est associé avec ces trois villes (avec les mosquées entre parenthèses)[réf. souhaitée] :

  1. La Mecque (masjid al-Haram (mosquée Sainte))
  2. Médine (masjid Quba (mosquée de Quba) et masjid al-Nabawi (mosquée du Prophète))
  3. Jérusalem (masjid al-Aqsa (mosquée al-Aqsa) et qubbat as-Sakhrah (dôme du rocher))
* « Il n’y a pas de voyage rituel à faire si ce n’est pour trois mosquées : la Sainte Mosquée, ma mosquée, et la mosquée el Aqsa. » ; (variante) « Ne visitez que trois mosquées : la Sainte Mosquée, la mosquée Al-Aqsa et ma mosquée. »[1]
  • « Médine est sacrée entre les montagnes de Aïr et de Thawr. »
  • « J’ai rendu sacré Médine entre ses deux plaques volcaniques ; il n’est pas permis d’y couper ses végétaux ni d’y chasser ses animaux. »
(Ces trois hadîths sont rapportés par Muslim)

[réf. nécessaire]

À côté des trois villes mentionnées plus haut, il existe d'autres cités importantes dans l'Histoire de l'Islam sunnite. Ainsi, en Tunisie, la ville de Kairouan, première cité de l'Occident musulman (fondée en 670 par le conquérant arabe Oqba Ibn Nafi), est le berceau de l'islam sunnite dans cette région[2] ; elle est considérée, selon la tradition locale, comme l'une des villes saintes de l'islam [3].[Par qui ?] Parmi les hauts lieux de la ville qui font d'elle un endroit vénéré[Par qui ?] figurent principalement sa Grande Mosquée qui est le plus ancien édifice religieux du monde musulman occidental et la zaouïa de Sidi Sahab (mausolée d'un compagnon du Prophète)[3].

Vue de la Grande Mosquée de Kairouan (également appelée mosquée Oqba Ibn Nafi) ; fondée en 670, elle est la plus ancienne et la plus prestigieuse mosquée de tout l'Occident musulman[4]. Elle est située dans la ville de Kairouan en Tunisie.

Du chiisme[modifier | modifier le code]

Pour les chiites, les sept villes saintes canoniques, dans l'ordre, sont :

  1. La Mecque
  2. Médine
  3. Jérusalem
  4. Nadjaf
  5. Kerbala
  6. Damas
  7. Mashhad

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://journaldumusulman.fr/la-mosquee-al-aqsa-dans-le-coran-et-la-sunna/
  2. Évariste Lévi-Provençal, Études d'orientalisme dédiées à la mémoire de Lévi-Provençal, Volume 1, éd. Maisonneuve et Larose, Paris, 1962, p. 203
  3. a et b (en) Linda Kay Davidson et David Martin Gitlitz, Pilgrimage from the Ganges to Graceland : an encyclopedia, vol. I, éd. ABC-CLIO, Santa Barbara, 2002, pp. 301-302
  4. (en) Clifford Edmund Bosworth, Historic cities of the Islamic world, éd. BRILL, 2007, p. 264

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lieux saints de l'islam.