Rocky 4

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rocky.

Rocky 4

Description de cette image, également commentée ci-après

Lieu de tournage (Jackson Hole, Parc du Grand Teton, USA) en 1985

Titre original Rocky IV
Réalisation Sylvester Stallone
Scénario Sylvester Stallone
Sociétés de production Robert Chartoff, Irwin Winkler
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sortie 1985
Durée 91 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Rocky 4 (Rocky IV) est un film américain de Sylvester Stallone, sorti en 1985 aux États-Unis et en 1986 en France.

Plus grand succès de la saga Rocky, ce volet fit beaucoup parler de lui pour son message manichéen et ses relents de guerre froide pendant les années de présidence de Ronald Reagan.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1985, Ivan Drago, un boxeur originaire d'URSS, fait son apparition aux États-Unis. Agacé par l'arrogance de ce nouvel athlète, Apollo Creed, grand ami de Rocky décide de le défier, malgré les réticences de ce dernier. Mais ce qui n'était qu'un simple match d'exhibition tourne au drame quand Apollo meurt d'un arrêt cardiaque suite aux puissants coups de son adversaire. Se reprochant de n'avoir pu sauver son ami, qui lui avait fait promettre de ne pas arrêter le combat, en jetant l'éponge à temps, Rocky demande à affronter Drago sans argent à la clé, ce qui lui vaudra une suspension de 2 ans. La confrontation aura lieu sur le sol russe. Pendant que Drago s'entraîne avec un matériel de haute technologie et en se dopant au stéroïde anabolisant, Rocky part s'entraîner avec Paulie et Duke dans une grange en Sibérie sans Adrian, qui ne comprend pas ce que veut trouver Rocky dans ce combat à haut risques. L'entrainement est l'image de la confrontation entre l'Homme-nature (Rocky) et l'Homme-machine (Drago).

Le combat sera d'autant plus rude que Rocky doit non seulement affronter Drago mais en plus se confronter à la haine que lui voue le public soviétique.

Le combat commence mal pour le champion américain, qui reçoit une pluie de coups féroces envoyés par Drago. Le combat mal engagé continue et Rocky n'arrive pas à faire flancher la défense du soviétique. Au bout de quelques rounds, Rocky reprend contenance et reste offensif, jusqu'à réussir à blesser Ivan, physiquement et dans son amour propre. Drago continue de martyriser le champion, mais celui-ci résiste, encaisse, et frappe avec force son adversaire. Jusqu'au 15e round, Rocky a tenu le coup face à Drago et pris un sacré déluge de coups. Les supporters de Rocky se font de plus en plus nombreux au fil du match, grâce à son courage qui a impressionné un bon nombre de spectateurs présents. Les spectateurs se sentent manipulés par les autorités soviétiques car elles leurs avaient annoncés que le boxeur soviétique dominerait l'américain en une demie-minute; ce qui n'est pas le cas. Le dernier round commence et Drago continue de malmener Balboa, mais à la grande surprise de tout le monde, le champion semble avoir retrouver sa vigueur et frappe sans interruption, portant de puissants coups. Ils parvient à faire flancher le soviétique, et par de violents uppercuts, Rocky envoye Ivan au tapis, qui ne parviendra pas à se relever avant la fin du décompte. Rocky est le champion incontesté, et a enfin vengé Apollo Creed.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • La dernière image du film sera utilisée comme arrière-plan sur l'affiche de Rocky 5.
  • Lors du tournage du combat final, Sylvester Stallone a été hospitalisé suite aux coups de Dolph Lundgren (Ivan Drago), ce qui a interrompu la production pendant deux semaines[2].

Bande originale[modifier | modifier le code]

Rocky IV

Bande originale par Divers artistes
Sortie 1985
2006 (remasterisée)
2010 (réédition)
Durée 39:24
Genre Rock, pop rock, hard rock
Compositeur Vince DiCola
Label Scotti Brothers Records
Volcano (2006)
Intrada (2010)
Critique

Bandes originales de Rocky

Il s'agit du seul épisode de la saga dans lequel Bill Conti ne compose pas la musique. La bande originale du film, par Vince DiCola, ne réutilise pratiquement aucun thème musical des 5 autres films (y compris "Gonna Fly Now"), et est essentiellement composée de chansons. Elle reste néanmoins très appréciée par les fans, certains la considérant comme la meilleure de la série, et a servi de musique pour la bande-annonce de Rocky 5.

L'album sera réédité et remastérisé en 2006 par BMG Entertainment avec l'ajout du titre "Man Against the World" du groupe Survivor, déjà à l'origine du tube "Eye of the Tiger", présent dans Rocky 3. "Man Against the World" a été écrit pour le film, mais a été finalement coupé.

En 2008, "No Easy Way Out" sera reprise par le groupe Gallois Bullet for My Valentine en titre bonus de leur album Scream Aim Fire. Les Norvégiens Northern Kings reprendront quant à eux "Training Montage" pour l'album Rethroned. Par ailleurs, la National Football League a beaucoup utilisé War dans les années 1980-1990. En 2010, Intrada Records propose une nouvelle réédition avec des compositions jamais commercialisées de Vince DiCola.

L'intermède musical de James Brown en introduction de la rencontre entre Apollo Creed et Ivan Drago fait référence à la présence de James Brown en tant que musical guest pour le combat mythique Rumble in the jungle organisé par Don King en 1974 à Kinshasa, au Zaïre, opposant Mohamed Ali à George Foreman, tenant du titre [4].

Liste des titres
  1. "Burning Heart" - Survivor
  2. "Hearts On Fire" - John Cafferty
  3. "Double or Nothing" - Kenny Loggins & Gladys Knight
  4. "Eye of the Tiger" - Survivor
  5. "War/Fanfare From Rocky" - Vince DiCola
  6. Living in America - James Brown
  7. "No Easy Way Out" - Robert Tepper
  8. "One Way Street" - Go West
  9. "The Sweetest Victory" - Touch
  10. "Training Montage" - Vince DiCola
    Titre bonus de 2006
  11. "Man Against the World" - Survivor

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

  • Recettes États-Unis : 28 millions USD
  • Recettes hors États-Unis : 300 473 716 USD
  • Entrées France : 4 986 560

Saga Rocky[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Rocky (série de films).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]