Survivor (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Survivor.

Survivor

Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Hard rock, rock FM
Années actives De 1978 à 1989
Depuis 1993

Survivor est un groupe de hard rock américain originaire de Chicago qui fut créé en 1977. Il fut particulièrement célèbre dans les années 1980 durant lesquelles sortent deux tubes: Eye of the Tiger (extrait de la BOF de Rocky 3, l'œil du tigre), et Burning Heart (extrait de la BOF de Rocky 4).

Biographie[modifier | modifier le code]

Groupe phare à la fin des années 1970 grâce à son légendaire Eye of the Tiger, Survivor aurait dû devenir une référence acclamée par l'ancienne et nouvelle génération d'amateurs de hard rock. Comme d'autres, il en a été autrement.

Formé durant l'hiver de 1977 à Chicago, la formation originelle de Survivor se compose de Frankie Sullivan, Jim Peterik, Dave Bickler, Dennis Johnson et Gary Smith. À la fin de l'année 1978, Survivor signe un contrat d'enregistrement avec le label Scotti Bros Records. Avec l'appui de John Kolodner, alors dirigeant du label Atlantic Records, le groupe entre en studio pour finaliser leur premier album éponyme. Cet enregistrement, réalisé en 1980 avec le single Somewhere in America, leur rapporte une légion loyale de fans.

Huit mois plus tard, Survivor rentre à nouveau en studio pour élaborer l'opus Premonition : c'est l'arrivée du batteur Marc Droubay et du bassiste Stephen Ellis, en remplacement de Dennis Johnson et Gary Smith.

En 1982, Survivor affirme son talent : Sylvester Stallone propose au groupe de composer une bande originale pour son film Rocky 3, l'œil du tigre. Eye of the Tiger est considéré comme un hit du rock. Sept semaines en numéro un dans les hit-parades américains, un trophée aux Oscar, huit mois de tournées à travers le pays.

De nouveau en studio en 1983, Survivor signe son dernier album en compagnie de Dave Bickler : Caught in the Game, loin d'égaler son aîné, sombre dans l'oubli.

Après un enchaînement d'essais single, le groupe décide d'intégrer un nouvel équipier au poste de chanteur : Jimi Jamison, ex-Target et Cobra. Ensemble, ils composent le disque Vital Signs où le synthé va prendre une place prépondérante. L'AOR s'impose, le hard-rock des débuts s'efface. Ayant de nouveau le vent en poupe, ils obtiennent un score admirable avec les titres I can't hold back (top dix des charts Pop-AOR américaines, premier des charts Rock), High on You et The Search is Over. Les dix mois suivants sont l'occasion de réaliser des tournées aux États-Unis et à l'étranger, de produire aussi la bande originale de Rocky 4, Burning Heart.

1988, When Seconds Count s'inscrit comme le sixième album de Survivor : encore un succès avec Is This Love, positionné numéro neuf aux charts.

S'ensuit le septième Too Hot to Sleep en 1988 avec le trio Jamison-Sullivan-Peterik. C'est aussi le dernier opus du Survivor avant 18 ans.

En 2006, le retour des américains, via Reach : un album, qui selon Frankie Sullivan, reflète plus un « one-band-project » qu'une suite évidente de Survivor. Jamison au chant, ainsi que Frankie même si une prédominance pour la guitare, Marc Droubay de retour aux fûts font revivre Survivor en compagnie de Chris Grove et Barry Dunaway, le temps d'un album. Reach signe la fin de la période bénie de Jimi Jamison, et l'intégration de Robin McAuley.

Le 15 novembre 2011, Jimi Jamison annonce son retour dans Survivor.

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 1993 : Greatest Hits
  • 1998 : Prime Cuts: Classics Tracks
  • 2000 : Survivor Special Selection
  • 2001 : Fire in Your Eyes: Greatest Hits
  • 2004 : Ultimate Survivor
  • 2004 : Extended versions
  • 2006 : The Best of Survivor
  • 2009 : Playlist : The Very Best of Survivor

Lives[modifier | modifier le code]

  • 1985 : Live In Tokyo
  • 2012 : Live In Las Vegas

Notes et références[modifier | modifier le code]