Rambo 3

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rambo.

Rambo 3

Titre québécois Rambo III
Titre original Rambo III
Réalisation Peter MacDonald
Scénario Sylvester Stallone
Sheldon Lettich
Sociétés de production Carolco Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Guerre, action
Sortie 1988
Durée 102 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Rambo 3 (Rambo III) est un film d'action américain réalisé par Peter MacDonald, sorti le 26 octobre 1988. C'est le troisième volet d'une série de quatre films centrés sur le personnage de John Rambo, interprété par Sylvester Stallone.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Tentant d’oublier sa vie de guerrier, John Rambo vit désormais dans un monastère thaïlandais. Alors quand son ami le Colonel Samuel Trautman lui demande de participer à une mission en Afghanistan, occupé par les Soviétiques depuis 1979, Rambo refuse. Trautman part donc faire la mission seul mais il est capturé et torturé par le Colonel Zaysen.

Quand Rambo apprend la nouvelle, il accepte de partir en Afghanistan. Recueilli par des moudjahidines, il assiste à la destruction de leur camp par les hélicoptères de Zaysen. Les rebelles préfèrent alors se retirer au Pakistan alors que Rambo tente sans succès de libérer Trautman du fort soviétique où il est retenu prisonnier.

Lors d’une deuxième tentative, Rambo arrive finalement à libérer Trautman. Après avoir éliminé un commando Spetsnaz mené par Kourov, le second de Zaysen, Rambo et Trautman se retrouvent encerclé par les troupes soviétiques. C’est alors que les moudjahidines se lancent à l’assaut et sauvent leurs amis. Au milieu de la bataille, Rambo tue Zaysen en s’encastrant dans son hélicoptère avec un char.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Jerry Goldsmith a remporté en 1989 le BMI Film & TV Award pour la musique de Rambo 3. Sylvester Stallone a quant à lui « gagné » le Razzie Award 1989 du pire acteur, trois ans après avoir remporté ce même prix pour le second volet. Rambo 3 y avait également été nommé dans les catégories de pire film, pire réalisateur, pire scénario et pire second rôle masculin[2].

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le réalisateur du film devait être Russell Mulcahy qui, après les premiers jours de tournage, a été évincé par les producteurs, ces derniers lui reprochant de trop soigner ses images au détriment de l'action. Mulcahy fut remplacé par le réalisateur de seconde équipe, Peter Mac Donald.
  • Les scènes supposées se passer en Afghanistan ont été tournées dans le désert du Neguev.
  • Les aéronefs utilisés dans ce volet comme étant des engins soviétiques sont tous de fabrication française et appartenaient vraisemblablement à Israël :
    • Les avions que l'on voit voler au loin lors du trajet de Rambo jusqu'au camp moudjahidine sont des Kfirs.
    • Les petits hélicoptères sont des Gazelle dont le nez a été modifié pour camoufler légèrement le modèle d'origine.
    • Les hélicoptères lourds sont des Puma, auxquels on a greffé deux énormes supports de munitions et qui reçoivent une peinture spécifique (ce modèle fait une brève apparition à la fin du 2e volet).

De même, certaines armes utilisées par les troupes Spetsnaz (forces spéciales russes) sont de fabrication américaine : les lance-grenades accrochés sous les fusils des Spetsnaz sont des modèles prévus pour le M16, le fusil d'assaut américain.

Le film prend un nouveau caractère ironique à partir de 2001 quand l'OTAN sous l'impulsion des états unis d'Amérique attaque l'afganistan. Le peuple tant admiré dans le film devient alors l'ennemi même si les communications officiels prennent soins de les appeler extrémistes religieux.

Commentaire[modifier | modifier le code]

Le film est assez réputé parmi les amateurs de nanars. Le site spécialisé Nanarland l'a d'ailleurs commenté en signalant qu'entre autres, le fameux dialogue entre Trautman et Zaysen avait beaucoup fait pour la réputation de ce film[3] :

« - Où sont les missiles stinger ?
- Tout près...
- Où ça ?
- Dans ton cul ! »

Saga Rambo[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Rambo (série de films).

Adaptations en jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Jeux vidéo Rambo.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]