John Rambo (personnage)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir John Rambo et Rambo.
John Rambo
Personnage de fiction apparaissant dans
Rambo

John Rambo en embuscade
John Rambo en embuscade

Alias Corbeau[1]
Naissance 6 juillet 1947 à Bowie, Arizona
Origine Son père était un indien Navajo et sa mère d'origine allemande
Sexe Masculin
Espèce Humain
Cheveux noirs
Yeux marron
Activité(s) Militaire (béret vert)
Caractéristique(s) nombreuses cicatrices sur le torse et le dos
Entourage Samuel Trautman

Créé par David Morrell
Interprété par Sylvester Stallone
Film(s) Rambo
Rambo 2 : La Mission
Rambo 3
John Rambo
Roman(s) Rambo
Série(s) Rambo: The Force of Freedom
Première apparition Rambo

John James H. Rambo est un personnage de fiction créé par David Morrell dans le roman Rambo en 1972. Il est interprété au cinéma par Sylvester Stallone dans une série de quatre films.

Biographie fictive[modifier | modifier le code]

John Rambo est un ancien béret vert américain, le dernier survivant d'un commando d'élite formé durant la guerre du Viêt Nam et dirigé par le colonel Samuel Trautman. Après la guerre du Viêt Nam où il a, entre autres, été capturé et torturé par l'ennemi, John Rambo est de retour aux États-Unis. Il se heurte à l'hostilité de l'Amérique envers les anciens soldats et n'arrive pas à se réinsérer socialement.

Alors qu'il rend visite au dernier survivant de ses anciens compagnons d'armes[2], il apprend la mort de celui-ci des suites d'un cancer. Reprenant la route, tandis qu'il essaie d'entrer dans une petite ville d'une région montagneuse afin de s'y restaurer, il entre en conflit avec les autorités locales, conflit qui se soldera par l'arrestation de Rambo[3] qui est condamné aux travaux forcés.

Quelques années plus tard, Rambo est libéré par Trautman pour réaliser une mission d'exploration dans un camp vietnamien[4]. À la suite de la découverte de prisonniers américains et d'une tentative de libération de l'un d'entre eux, Rambo est abandonné sur place par les responsables de la mission. Il s'échappera.

Il se réfugie en Thaïlande où, quelque temps plus tard, il est contacté par Trautman pour participer à une mission en Afghanistan, en pleine guerre avec l'URSS[5]. Rambo refuse la mission. À la suite de la capture du colonel, il change d'avis et part libérer son ami, aidant au passage les moudjahidins dans leur combat contre les soviétiques.

De retour en Thaïlande, Rambo y vieillit tranquillement : il capture des serpents venimeux qu'il vend ensuite, en plus de tenir une boutique de forge. Il est engagé par un groupe de missionnaires chrétiens américains désirant remonter la rivière pour se rendre en Birmanie où sévit un génocide. À la suite de la disparition des missionnaires, un groupe de mercenaires est engagé pour les récupérer. Rambo s'y joindra en devenant le leader et lance une offensive contre l'armée birmane qui détient les missionnaires[6]. Après cette dernière mission, John Rambo retourne aux États-Unis pour y retrouver ce qui reste de sa famille et de ses amis.

Description[modifier | modifier le code]

Rambo est très musclé, c'est un homme qui est prêt à tout pour survivre : il est prêt à manger des choses aussi répugnantes soient-elles, il a su ignorer la douleur et il est expert dans la guerre d'embuscade. Il est prêt à mourir pour son pays mais découvre finalement au fond de lui-même qu'il n'a pas tué pour son pays mais pour lui (« Tu n'as pas tué pour ton pays, tu as tué pour toi. » dans John Rambo)

Physique[modifier | modifier le code]

Rambo est un militaire, un homme extrêmement doué pour le combat. Il possède une musculature très développée. Il a les cheveux bruns et les yeux marron. Il a de nombreuses cicatrices sur le torse et le dos, dont la plupart sont le résultat des tortures subies au Viêt Nam.

Personnalité[modifier | modifier le code]

Rambo est un héros de tragédie (en). C'est un ancien combattant d'élite qui a perdu tous ses coéquipiers à la guerre, qui a été mal reçu par des civils américains lors de son retour du Viêt Nam et qui souffre de trouble de stress post-traumatique. Son passé le hante, ce qui le fait réagir violemment lors de son emprisonnement au bureau du shérif dans le premier film (il associe des scènes du présent avec des scènes passées dans un camp de prisonniers au Viêt Nam).

À propos du nom[modifier | modifier le code]

Le nom « Rambo » donné par David Morrell, l'auteur du roman, vient du nom d'une variété de pomme assez populaire en Pennsylvanie que sa femme avait acheté au marché. De plus, le nom sonnait comme certains américains prononcent le nom du poète Arthur Rimbaud, que David Morrell étudiait, ce qui ne fut pas pour lui déplaire, y voyant un certain parallèle avec l’œuvre du poète, Une saison en enfer[7].

Phonétiquement, « rambo » signifie « violence » en japonais[réf. nécessaire].

Fin de la série[modifier | modifier le code]

Bien qu'il ait envisagé de sortir un cinquième film mettant en scène le personnage, Sylvester Stallone a abandonné le projet. La star préfère ne pas donner à ses fans l'histoire de trop.« Je suis très satisfait de John Rambo. Je ne pense pas qu'il y en aura un autre. J'en suis même sûr à 99 %. J'allais effectivement faire un autre volet, mais comme Rocky Balboa, le personnage a finalement bouclé la boucle »[8]. Cependant en 2012, il a annoncé vouloir tuer Rambo dans un film[9].

Œuvres où le personnage apparaît[modifier | modifier le code]

Roman[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Article principal : Jeux vidéo Rambo.

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nom utilisé par Trautman pour le contacter par radio dans le premier film. IMDb (en anglais)
  2. Dans Rambo (film, 1982)
  3. À la fin du roman de Morrell, Rambo est tué par Trautman.
  4. Dans Rambo 2 : La Mission
  5. Dans Rambo 3.
  6. Dans John Rambo (film)
  7. « I took a bite of the apple and discovered that it was in fact delicious. "What's it called?" I asked. "Rambo," she replied. This was in Pennsylvania, where the Rambo type of apple is grown and appreciated. Instantly, I recognized the sound of force. It also reminded me of the way some people pronounce the name of a French poet I'd been studying, Rimbaud, whose most famous work is A Season in Hell, which I felt was an apt metaphor for the prisoner-of-war experiences that I imagined Rambo suffering. » « Origine du nom « Rambo » (en), en archive », sur http://www.davidmorrell.net
  8. « Rambo 5 : c'est fini ; « The Expandables 2 » pour bientôt ? », sur http://www.allocine.fr,‎ 4 mai 2010
  9. « Sylvester Stallone souhaite la mort de Rambo », sur http://www.programme-tv.net,‎ 12 mars 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]