Alpine A110

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alpine A110
Alpine A110
Berlinette Alpine A110 « Tour de France ».

Marque Drapeau : France Alpine
Années de production 1962 - 1977
Production 7 176[1] exemplaires
Classe Sportive
Usine(s) d’assemblage Dieppe
Thiron-Gardais
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) 4 cylindres en ligne
Position du moteur Arrière
Cylindrée 956 cm3
1 108 cm3
1 255 cm3
1 289 cm3
1 296 cm3
1 470 cm3
1 565 cm3
1 605 cm3
Puissance maximale de 55 à 127 ch[1],
en rallye avec turbo jusqu'à 250 ch
Transmission Propulsion,
BV4 rapports, BV5 en option sur les moteurs 1,3 litres et en série sur les 1600 S[1]
Poids et performances
Poids à vide 565 à 790 kg[1], en général 625 kg
Vitesse maximale de 170 à 215[1] km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berlinette
Coupé 2+2
Cabriolet
Dimensions
Longueur Berlinette : 3 850 mm
Largeur Berlinette : 1 520 mm
Hauteur Berlinette : 1 130 mm
Empattement Berlinette : 2 100 mm
Chronologie des modèles
Précédent Alpine A108 Alpine A310 Suivant

L'Alpine A110 est une voiture sportive française développée par Jean Rédélé et fabriquée à Dieppe par Alpine entre 1962[1] et 1977[1] à partir de mécaniques Renault.

Célèbre sous la forme de berlinette, l'A110 a été championne des rallyes en 1971 et 1973.

Sur le marché français, l'auto entre dans la catégorie des CG 1200 S/1300 et Matra Djet.

Historique[modifier | modifier le code]

Arrière d'une berlinette Alpine A110.

L'Alpine A110 est introduite en 1962 au Salon de Paris[1] comme une évolution de l'A108. Si l'A108 était conçue à partir de la Renault Dauphine, l'A110 utilise des pièces de Renault 8.

L'A110 bénéficie toujours d'un châssis-poutre en acier avec une carrosserie en fibre de verre-polyester et d'un moteur en porte à faux arrière. La principale différence avec l'A108 est l'arrière agrandi pour pouvoir accueillir le nouveau moteur quatre cylindres Renault à cinq paliers, ceci lui donnant un style plus effilé.

Comme l'A108, l'A110 est disponible en berlinette « Tour de France » et en cabriolet. La nouvelle carrosserie du coupé 2+2 (2 places +2) GT4 est fabriquée par Chappe et Gessalin.

La voiture a construit sa renommée internationale grâce à la compétition. Elle écume tous les rallyes nationaux et remporte énormément de victoires, sacrant plusieurs champions de France à son volant. Sa carrière internationale commence à la fin des années 1960 et se poursuit au début des années 1970 dans le nouveau championnat international de constructeurs en rallye.

Gagnant la majorité des épreuves en Europe, elle est la voiture de rallye la plus performante en 1971, début d'un historique unique dans le sport automobile face aux Porsche 911, Ford Escort Twin cam et Lancia Fulvia HF. Parmi ses victoires notables, l'A110 gagne le rallye de Monte Carlo avec le pilote suédois Ove Andersson. Les A110 de course, d'usine ou privées auront le meilleur préparateur du moment, le célèbre Marc Mignotet dont les moteurs étaient les plus performants, ceux-ci sont maintenant très recherchés dans les déclinaisons suivantes : en 1 296 cm3 (125 ch), 1 596 cm3 (155 ch), et 1 796 cm3 (175 ch) puis 1 860 cm3 (190 ch).

En 1973, après le rachat complet d'Alpine par Renault, le championnat international est remplacé par un nouveau championnat du monde des rallyes pour constructeurs. Renault décide d'y participer avec l'A110 et avec une équipe comprenant les pilotes Jean-Luc Thérier (3 succès), Jean-Claude Andruet (1), Bernard Darniche (1) et Jean-Pierre Nicolas (1). L'A110 1800 Groupe IV[1] gagne six des treize courses inscrites au programme mondial faisant d'Alpine le premier champion du monde des rallyes. Ses quatre pilotes vainqueurs d'épreuves sont alors surnommés par les anglo-saxons « Les mousquetaires d'Alpine-Renault »[2],[3].

Le Groupe 4 permettait de nombreuses modifications. Citons les boîtes de vitesses 364, 353 spéciales avec couple conique à la demande, avec ou sans autobloquants, le châssis renforcé avec poûtre de 13 cm, les triangles renforcés, la direction directe, le réservoir central, la lunette arrière en plexiglas, les pare-chocs en polyester, etc.

En 1974, face à la Lancia Stratos, première voiture conçue dès le début spécifiquement pour le rallye, avec moteur V6 Ferrari de 260 ch, il est évident que l'A110, qui a atteint la fin de son développement, est désormais dépassée. Les fameux développements moteur de Marc Mignotet, avec l'injection à guillotine, font cependant encore quelques beaux succès... Sur quelques voitures d'usine, une culasse à quatre soupapes par cylindre est adaptée en ultime développement (A110 bis de 220 cv). En compétition elles sont engagées par l'usine et des équipages privés en Groupe 3, Groupe 4, et quelques unes en Groupe 5.

La modification du châssis, avec l'utilisation de la suspension arrière à double triangulation de l'A310 sur la version SC, n'augmente pas les performances et est boudée par les pilotes, car modifiant trop le caractère de la voiture. L'A110 1600 S reste la plus glorieuse en palmarès.

La côte des autos de compétition Groupe 4 faites à l'époque (non réalisées actuellement...) est plus élevée que celle des autos de série, ceci étant vérifiable facilement par le fait d'avoir un palmarès, officiel ou non.

La berlinette A110 est devenue l'auto mythique des succès français en rallye dans les années 1960 et 1970.

Évolution[modifier | modifier le code]

Très rapidement, l'A110 profite des moteurs améliorés de la R8 Major et de la R8 Gordini. Elle commence alors à acquérir un palmarès sportif qui sera extraordinaire.

Après avoir gagné beaucoup de rallyes en France et à l'étranger avec le moteur Cléon-Fonte de la R8 Gordini 1 108 cm3 et 1 265 cm3, elle sera équipée à partir des modèles 1969 du moteur Cléon-Alu de la Renault 16 TS. Avec deux carburateurs double corps Weber 45, il délivre jusqu'à 125 ch DIN permettant à l'A110 1600 S d'atteindre une vitesse de 205 km/h.

Pour 1969, les A110 reçoivent aussi une carrosserie modifiée plus étanche avec en série les projecteurs supplémentaires montés en option depuis deux ans.

Au-dessus du pare-chocs avant de l'A110, sont installés des clignotants rectangulaires remplacés un an plus tard sur les modèles 1972 par ceux de la Citroën Dyane.

En 1973[1], la suspension arrière de la version civile 1600 SC reçoit les triangles superposés de l'A310 à la place du train arrière à demi-arbres oscillants. Le nombre d'écrous par roue passe de trois à quatre. Les poignées de portes sont remplacées par des boutons-poussoir et le panneau arrière démontable fourni un accès plus facile au compartiment moteur/boîte de vitesses.

Pour 1977, la dernière année de production, l'A110 1600 SX adopte un tableau de bord modifié et les roues de la nouvelle A310 V6.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Berlinettes construites en France[modifier | modifier le code]

L'A110 a été équipée de divers moteurs. Voici la liste des voitures produites :

Nom Année modèle Modèle Moteur Type Cylindrée Puissance
A110 956 1963-1965 R8 R8 956 cm3 55 ch SAE
A110 1100 « 70 » 1964-1969 1100 VA R8 Major 688[1] 1 108 cm3 66 ch SAE
A110 1100 « 100 » 1965-1968 1100 VB R8 Gordini 804[1] 1 108 cm3 95 ch SAE
A110 1300 « Super »[4] / S 1966-1971 1300 VB R8 Gordini 804[1] 1 296 cm3 120 ch SAE
A110 1300 / 1300 G 1967-1971 1300 VA R8 Gordini 1300 812[1] 1 255 cm3 103 ch SAE
A110 1500 1967-1968 Lotus Europa base R16 Lotus 1 470 cm3 82 ch SAE
A110 1600 1969-1970 1600 VA 16 TS 807-24[1] 1 565 cm3 92 ch puis 102 ch SAE
A110 V85 / 1300 1970-1976 1300 VC 12 TS 810-30[1] 1 289 cm3 81 ch SAE (68 ch DIN)
A110 1600 S 1970-1971 1600 VB 16 TS 807-24[1] 1 565 cm3 138 ch SAE (125 ch DIN)
A110 1600 S / SC 1972[5] -1975 1600 VD 16 TS[1] 844-32[1] 1 605 cm3 140 ch SAE (127 ch DIN)
A110 1600 SI 1973-1975 1600 VD 17 TS à injection 844-34 1 605 cm3 140 ch SAE (127 ch DIN)
A110 1600 SX 1976-1977 1600 VH 16 TX 843[1] 1 647 cm3 93 ch DIN

Berlinettes construites en Espagne[modifier | modifier le code]

La source la plus prolifique de berlinettes hors de France fut l'Espagne où des A110 1 108 cm3, 1 289 cm3 et 1 397 cm3 ont été construites sous licence par Fasa-Renault. Les moteurs de faible puissance sont adaptés à la demande locale.

Les voitures 1 108 cm3 espagnoles sont plus lourdes que les 1 108 cm3 « 70 » françaises. Cette différence de poids est en général attribuée aux pare-chocs plus épais pour faire face aux conditions de routes plus difficiles. Cependant, l'A110-1300 espagnole est officiellement plus légère de 5 kg que la « 85 » française.

La production de la berlinette A110 ayant cessé en France en juillet 1977[1] , c'est une A110-1400 construite en Espagne qui a l'honneur d'être la dernière des A110.

  • Récapitulatif :
    • A110-1100 à moteur 1 108 cm3 de 1967 à 1970[1] ;
    • A110-1300 à moteur 1 289 cm3 de 1971 à 1976[1] ;
    • A110-1400 à moteur 1 397 cm3 de 1977 à 1978[1].

Berlinettes construites dans d'autres pays[modifier | modifier le code]

Entre 1962[6] et 1966, Willys-Overland construit au Brésil environ mille cinq cents berlinettes A108 (845 cm3 et 998 cm3) et berlinettes A110 (956 cm3 et 1 108 cm3) sous le nom d'Interlagos.

Des composants badgés « Interlagos » pour environ deux cents A110 S 1 108 cm3) ont été fournis par Dieppe pour l'assemblage en Bulgarie entre 1968[7] et 1970 sous le nom de Bulgaralpine. Une coopérative formée entre SPC Metalhim et ETO Bulet, dont la collaboration a également eu comme conséquence la création de Bulgarrenault.

L'A110 a également été produite sous licence au Mexique de 1964[1] à 1972[1] par Nacional diesel (DINA) - qui a également produit des véhicules Renault - sous le nom de Dinalpin. Environ trois cent berlinettes A110 de 956 cm3 ont été produites entre 1964 et 1967 puis environ deux cents variantes de 1 108 cm3) jusqu'en 1972.

Palmarès sportif[modifier | modifier le code]

  • Rallyes nationaux:
    • 1963 : Alpine berlinette A108 (précurseur de 750cm3 à 1L) vainqueur du Rallye des Lions (un 17 février avec Michèle Dubosc, toute première victoire)[8], puis du rallye d'Automne (avec Jacques Cheinisse); plusieurs victoires de classe se succèdent alors, la plus probante étant celle de 1964 au rallye Monte-carlo en 1000cm3...;
    • ...1963 : Alpine berlinette A110 vainqueur de classe au Tour de France auto en 1000cm3[9];
    • 1965, 1966, 1967, 1968, 1969, 1972, 1974 et 1976 : Alpine berlinette A110 vainqueur du Rallye du Mont-Blanc;
    • 1969, 1970, 1971, 1972, 1973, 1975, 1976 et 1977 : Alpine berlinette A110 vainqueur du Rallye d'Automne de La Rochelle;
    • 1966, 1967, 1968, 1969, 1971, 1972 et 1975 : Alpine berlinette A110 vainqueur du Critérium des Cévennes;
    • 1966, 1968, 1969, 1970, 1971 et 1972 : Alpine berlinette A110 vainqueur du Rallye Lyon-Charbonnières;
    • 1967, 1968, 1971, 1972 et 1974 :Alpine berlinette A110 vainqueur du Rallye du Var;
    • 1968, 1969, 1970, 1974 et 1975 : Alpine berlinette A110 vainqueur du Rallye de Lorraine;
    • 1969, 1970, 1971, 1972 et 1975 : Alpine berlinette A110 vainqueur du Rallye de la Châtaigne;
    • 1970, 1971, 1972, 1973 et 1975 : Alpine berlinette A110 vainqueur de la Ronde de la Giraglia;
    • 1967, 1968, 1969 et 1970 : Alpine berlinette A110 vainqueur du Rallye Vercors-Vivarais;
    • 1967 (GT), 1968, 1969 et 1971 : Alpine berlinette A110 1400 puis 1600S vainqueur de la Coupe des Alpes (Jean Vinatier y remportant la Coupe d'Or);
    • 1967, 1970, 1971 et 1974 : Alpine berlinette A110 vainqueur du Rallye Bayonne-Côte-Basque;
    • 1968, 1970, 1972 et 1973 : Alpine berlinette A110 1440, puis A110 1600S (2), puis A110 1800 vainqueur du Tour de Corse (1970 et 72 : intégré au championnat d'Europe ; 1973 au championnat du monde);
    • 1968, 1970, 1972 et 1975 : Alpine berlinette A110 vainqueur du Critérium Neige et Glace;
    • 1970, 1972, 1973 et 1974 : Alpine berlinette A110 vainqueur de la Ronde Cévenole;
    • 1968, 1969 et 1971 : Alpine berlinette A110 vainqueur du Rallye Vasco-Navarro (ch. esp.) ;
    • 1968, 1974 et 1975 : Alpine berlinette A110 vainqueur du Critérium de Touraine;
    • 1969, 1970 (Inter & National) et 1971 (National) : Alpine berlinette A110 vainqueur du Rallye des Routes du Nord;
    • 1970, 1971 et 1973 : Alpine berlinette A110 vainqueur du Rallye Jeanne d'Arc[10];
    • 1967 et 1971 : Alpine berlinette A110 vainqueur du Critérium Jean Behra (ou Rallye Jean Behra);
    • 1970 et 1971 : Alpine berlinette A110 vainqueur du Rallye de Genève (ch. suisse);
    • 1970 et 1975 : Alpine berlinette A110 vainqueur du Rallye Alpin-Behra (ou Rallye Grasse-Alpin, ou Critérium Alpin);
    • 1974 et 1975 : Alpine berlinette A110 vainqueur de la Ronde de Touraine;
    • 1971 et 1972 : Alpine berlinette A110 vainqueur du Cork 20 Rally (ch.irl) (Billy Coleman);
    • 1972 et 1973 : Alpine berlinette A110 vainqueur du Rallye Paris - Saint-Raphaël Féminin;
    • 1972 et 1975 : Alpine berlinette A110 vainqueur de la Ronde d'Armor;
    • 1973 et 1974 : Alpine berlinette A110 vainqueur du Rallye du Vin (ch. suis.);
    • 1966 : Alpine berlinette A110 vainqueur du Rallye Barcelone-Andorre (ch. esp.);
    • 1967 : Alpine berlinette A110 vainqueur du Rallye de Ourense (ch. esp.);
    • 1967 : Alpine berlinette A110 vainqueur du Rallye de Rias Baixas (ch. esp.);
    • 1968 : Alpine berlinette A110 vainqueur du Rallye Príncipe de Asturias (ch. esp.);
    • 1968 : Alpine Berlinette A110 vainqueur du Rallye de Tchécoslovaquie (Vltava, ou Moldau) (ch. europe);
    • 1969 : Alpine berlinette A110 vainqueur du Rallye Firestone (ch. esp.);
    • 1969 : Alpine berlinette A110 vainqueur des Boucles de Spa (ch. belge) (Jean-Marie Jacquemin);
    • 1969 : Alpine berlinette A110 1440 vainqueur du Rallye Andernach Saint Amand les Eaux[10];
    • 1971 : Alpine berlinette A110 vainqueur du Rallye du Pétrole Provence;
    • 1971 : Alpine berlinette A110 vainqueur du Rallye du Touquet;
    • 1971 : Alpine berlinette A110 vainqueur du Rallye de Picardie;
    • 1971 : Alpine berlinette A110 vainqueur du Tour de l'Aisne;
    • 1971 : Alpine berlinette A110 vainqueur du Rallye de Bulgarie (Ilia Tchoubrikov);
    • 1971 : Alpine berlinette A110 vainqueur du Rallye Bosch de Bilbao (ch.esp) (Bernard Tramont);
    • 1971 : Alpine berlinette A110 vainqueur du Marathon de la Route (96 Heures du Nürburgring)[10];
    • 1972 : Alpine berlinette A110 vainqueur du Rallye de l'Ouest[10];
    • 1972 : Alpine berlinette A110 1600S Gr3 vainqueur du Tour de l'Hérault;
    • 1974 : Alpine berlinette A110 vainqueur du Critérium de la Côte d'Azur;
    • 1974 : Alpine berlinette A110 vainqueur du Critérium Bayonne-Côte Basque;
    • 1975 : Alpine berlinette A110 vainqueur de la Ronde de la Giraglia;
    • 1975 : Alpine berlinette A110 vainqueur du Rallye Mecsek (Attila Ferjáncz);
    • 1976 : Alpine berlinette A110 vainqueur du Rallye de Saint-Amand les Eaux;
    • 1976 : Alpine berlinette A110 vainqueur du 1er Rallye Ain-Jura (fédéral);
    • 1979 : Alpine-berlinette A110 vainqueur du rallye Terre de Marseille (Jean-Pierre Manzagol)[11].
  • Victoires en courses de côtes françaises (catégorielles)[10],[12]:
    • 1965 : Course de côte du Mont-Dore (Alpine berlinette A110 1re en catégorie moins de 1300 cm3)
    • 1969 : Course de côte de Neufchatel en bray (Alpine berlinette A110 1re en catégorie GT)
    • 1969 : Course de côte la Neuville en Hez (Alpine berlinette A110 1re en catégorie GT)
    • 1969 : Course de côte de Belbeuf (Alpine berlinette A110 1re en catégorie GT)
    • 1970 : Course de côte de Dieppe (Alpine berlinette A110 1re en catégorie GT)
    • 1971 : Course de côte de Neufchatel (Alpine berlinette A110 1re en catégorie GT Spéciale)
    • 1971 : Course de côte de Tancarville (Alpine berlinette A110 1re en catégorie GT Spéciale)
    • 1971 : Course de côte de Pouilly (Alpine berlinette A110 1re en catégorie GT Spéciale)
    • 1972 : Course de côte de Neufchatel (Alpine berlinette A110 1re en catégorie GT Spéciale)
    • 1972 : Course de côte de Beauvais (Alpine berlinette A110 1re en catégorie GT Spéciale)
    • 1972 : Course de côte de Charnizay (Alpine berlinette A110 1re en catégorie GT Spéciale)
    • 1972 : Course de côte de Pouilly (Alpine berlinette A110 1re en catégorie GT Spéciale)
    • 1972 : Course de côte de Tancarville (Alpine berlinette A110 1re en catégorie GT Spéciale)
    • 1972 : Course de côte de Cacharat (Alpine berlinette A110 1re en catégorie GT Spéciale)
    • 1972 : Course de côte du Mont Dore (Alpine berlinette A110 1re en catégorie GT Spéciale)
    • 1972 : Course de côte du Col de l’Orme (Alpine berlinette A110 1re en groupe 3 et 4)
    • 1972 : Course de côte de Corcoue sur Lorgne (Alpine berlinette A110 1re en groupe 3 et 4)
    • 1972 : Course de côte de La Bouille (Alpine berlinette A110 1re en groupe 3 et 4)
    • 1972 : Course de côte de La Roquette (Alpine berlinette A110 1re en groupe 4)
    • 1972 : Course de côte de Limonest Mont Verdun (Alpine berlinette A110 1re en groupe 3 et 4)
    • 1972 : Course de côte de Montbazillac (Alpine berlinette A110 1re en groupe 3 et 4)
    • 1972 : Course de côte de Montgueux (Alpine berlinette A110 1re en groupe 3 et 4)
    • 1972 : Course de côte de Périgueux Coursac (Alpine berlinette A110 1re en groupe 4)
    • 1972 : Course de côte de Plumelieu (Alpine berlinette A110 1re en groupe 3 et 4)[13]
    • 1973 : Courses de côte en Groupe 3 – 13 victoires supplémentaires (Alpine berlinette A110 1600S)
    • 1976 : Course de côte de Buisson de Cadouin (Alpine berlinette A110 1re en groupe 4 (+ classe 1 et 2))
    • 1976 : Course de côte de Crémieux (Alpine berlinette A110 1re en groupe 3 (+ classe 3))
    • 1976 : Course de côte de La Pommerraye (Alpine berlinette A110 1re en groupe 4 (+ classe 3))
    • 1976 : Course de côte de Montgueux (Alpine berlinette A110 1re en groupe 5 (+ classe 3))
    • 1976 : Course de côte de Nîmes Collias (Alpine berlinette A110 1re en groupe5 (+ classe 3 et classe 1))
    • 1976 : Course de côte de Saacy sur Marne (Alpine berlinette A110 1re en groupe 4 et groupe 5 (+ classe 3))
    • 1976 : Course de côte de Saint Anne (Alpine berlinette A110 1re en groupe 3, groupe 4 et groupe 5 (+ classe 3 et classe 1))
    • 1976 : Course de côte de Sancerre (Alpine berlinette A110 1re en groupe 4 (+ classe3, classe 2 et classe 1))
    • 1976 : Course de côte de Sartène Saint Damien (Alpine berlinette A110 1re en groupe 3, groupe 4 et groupe 5 (+ classe 3 et classe 1))
    • 1976 : Course de côte de Saumur (Alpine berlinette A110 1re en groupe 4 et groupe 5 (+ classe 3 et classe 2))
    • 1976 : Course de côte de Soissons (Alpine berlinette A110 1re en groupe 4 (+ classe 3 et classe 1))[12]
    • 1979 : Course de côte d'Espalion (Alpine berlinette A110 1re en groupe 5)[14]
  • Victoires sur circuits de glace:
    • 1971, 1972 et 1973 : Alpine Berlinette A110 à la Ronde Hivernale (futures 24 Heures de Chamonix) (J-C.Andruet (2), puis B.Darniche)
    • 1973 : Alpine Berlinette A110 à la Ronde Hivernale de Serre Chevalier (B.Darniche)
  • Titres nationaux (28 championnats en rallye dont 6 français, dans 10 pays européens différents entre 1967 et 1977):
    • 1967 : Alpine berlinette A110 1400 championne de France des rallyes sur asphalte en groupe 3 grand tourisme avec Gérard Larousse (vice-champion de France toutes catégories) ;
    • 1967, 1968 et 1971 : Alpine berlinette A110 1300S championne d'Espagne des rallyes catégorie grand tourisme avec Bernard Tramont (2), puis Lucas Sainz ;
    • 1968 et 1970 : Alpine berlinette A110 1400 puis A110 1600S championne de France des rallyes sur asphalte avec Jean-Claude Andruet ;
    • 1968 : Alpine berlinette A110 1300 S championne de Belgique des rallyes nationaux avec Jean-Marie Jacquemin ;
    • 1969 : Alpine berlinette A110 1400 championne de France des rallyes sur asphalte avec Jean Vinatier ;
    • 1970 : Alpine berlinette A110 1300 championne de France de course de côtes en groupes 3 et 4 avec Jean Ortelli ;
    • 1970 et 1971: Alpine berlinette A110 1300 championne de Bulgarie avec Ilia Tchubrikov ;
    • 1970 : Alpine berlinette A110 1300 championne de Roumanie avec Aurel Puiu ;
    • 1971 : Alpine berlinette A110 1600S championne de France des rallyes sur asphalte avec Jean-Pierre Nicolas ;
    • 1972 : Alpine berlinette A110 1800 championne de France des rallyes sur asphalte avec Bernard Darniche ;
    • 1972, 1973, 1974, 1975 et 1976: Alpine berlinette A110 championne de Tchécoslovaquie avec Vladimír Hubacek ;
    • 1973 : Alpine berlinette A110 1800 championne de France des rallyes sur asphalte avec Jean-Luc Thérier ;
    • 1970 (et Opel Kadett), 1972, 1973, 1976 et 1977 (et Datsun 160 J Violet) : Alpine berlinette A110 1600 (3) puis 1800 (2) championne de Grèce avec Tasos Livieratos (Siroco) ;
    • 1973 : Alpine berlinette A110 et Renault 12 championnes de Turquie des rallyes avec Aytaç Kot (copilote Ercan Ayan) :
    • 1974 : Alpine berlinette A110 1800 championne de Suisse des rallyes avec Matthias Schreir ;
    • 1974: Alpine berlinette A110 1800 championne de Pologne des rallyes avec Błażej Krupa ;
    • 1974 et 1975 : Alpine berlinette A110 1800 championne de France des rallyes sur asphalte avec Jacques Henry (et Groupe 4/5) ;
    • 1975: Alpine berlinette A110 1800 championne de Hongrie des rallyes avec Attila Ferjancz ;
    • 1977 : Alpine berlinette A110 Squale 1600 vice-championne de France de rallycross avec Bruno Saby ;
    • 1978 : Alpine berlinette A110 Squale 1600 championne de France de rallycross avec Bruno Saby (15 succès) ;
    • Championnat de France Autocross & Sprintcar, division 2 2000cm3 et Challenge AFAC : Alpine berlinette A110 de 1991 à 1996 puis 1998 (Régis Lagarde), 1999 (Noam Lagarde) et 2003 (Romuald Delaunay) ;
    • 1995 : Alpine berlinette A110 1800 championne de France Historic avec Jean-Charles Redele.
  • Rallyes internationaux:
    • 1968, 1969, 1972 et 1973 : Alpine berlinette A110 vainqueur du Rallye des Asturies, en championnat d'Espagne et d'Europe (par le français Bernard Tramont en 1968 et 1969) ;
    • 1970 : Alpine berlinette A110 1600S championne d'Europe (avec Jean-Claude Andruet) ; vainqueur de 5 rallyes: rallye Lyon-Charbonnières-Stuttgart–Solitude, rallye de Lorraine, rallye international de Genève, rallye de Pologne, Rallye Munich-Vienne-Budapest; Alpine finit aussi vice-championne internationale des marques (laissant le titre à Porsche pour 2 points de retard[15], et vainqueur en Italie et à l'Acropole avec Jean-Luc Thérier) ;
    • 1971 : Alpine berlinette A110 1600S vainqueur du rallye du Portugal, en championnat d'Europe avec Jean-Pierre Nicolas ;
    • 1971 : Alpine berlinette A110 1600S championne internationale des marques (avec Ove Andersson) ; vainqueur de 3 rallyes : Monte-Carlo, Grèce et San Remo ;
    • 1971 : Alpine berlinette A110 1600 vainqueur du Rally Zlatni Piassatzi (2e Rallye de Bulgarie), en championnat d'Europe avec Ilia Tchoubrikov ;
    • 1972, 1973 et 1975 : Alpine berlinette A110 1600 vainqueur du Barum Rally Zlin (Rallye de Tchecoslovaquie), en championnat d'Europe avec Vladimír Hubáček ;
    • 1972 : Alpine berlinette A110 1800 vainqueur du rallye Lyon-Charbonnières-Stuttgart-Solitude, en championnat d'Europe avec Jean-Claude Andruet ;
    • 1972 : Alpine berlinette A110 1800 vice-championne d'Europe de courses de côtes, avec Jean Ortelli ;
J-L Thérier en 1973, vainqueur du rallye San Remo.
    • 1973 : Alpine-Renault berlinette A110 1800 championne du monde des constructeurs avec les victoires de Jean-Claude Andruet (Monte-Carlo), Bernard Darniche (Maroc, Autrichien des Alpes), Jean-Pierre Nicolas (Tour de Corse) et Jean-Luc Thérier (Portugal, Acropole, San-Remo) ;
    • 1973 : Alpine berlinette A110 1600S vainqueur du rallye Paris-San Raphael, en championnat d'Europe avec Marianne Hoepfner ;
    • 1975 : Alpine-Renault encore 3e du championnat du monde des rallyes; Alpine-Renault berlinette A110 1800 vainqueur à 5 reprises dans le Championnat d'Europe: Critérium alpin (J-P Nicolas et Laverne), Rallye d'Antibes (J-P Nicolas et Laverne), Ronde de la Giraglia (Henry et Gélin), Rallye de Touraine (Henry et Gélin), et Hessen (Warmbold et Davenport) ;
    • 1977 : Alpine-Renault berlinette A110 1800 groupe IV championne d'Europe FIA de Rallycross (1ère en Belgique, en Allemagne, et en Hollande).

(au total: après le Tour de Corse 1968 gagné par Jean-Claude Andruet (en version 1440), l'A110 remporte 12 victoires de niveau mondial en 4 saisons (1970-73, 6 en IMC et 6 en WRC), pour 31 podiums en 7 saisons (1970-76, 11 en IMC et 20 en WRC); Jean-Pierre Nicolas est le dernier vainqueur en WRC (Tour de Corse 1973), et Tasos Livierados comptabilise le dernier podium (Acropole 1976, en version 1800))

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t, u, v, w, x, y et z Christian Descombes, Alpine, Label bleu, série et compétition, édition E.P.A.
  2. Un « cinquième mousquetaire » exista durant l'année, Jean-François Piot, second du Tour de Corse et sixième du rallye Monte-Carlo sur A110 1800.
  3. Henry Hope-Frost, Carlos Sainz & John Davenport, The Complete Book of the World Rally Championship, p. 139
  4. Auto-Rétro n°32, avril 1983.
  5. Dominique Pascal, Alpine. Tous les modèles. Toutes les années, Massin éditeur.
  6. Dominique Pascal, Berlinettes, A310, Prototypes, Monoplaces, éditions E.P.A.
  7. Dominique Pascal, Alpine. Tous les modèles. Toutes les années. Massin éditeur.
  8. Palmarès complet de José Rosinski sur autonewsinfo.com
  9. Martine Régnier, article Histoire : La berlinette 1961 - 1972, 10 août 2005 sur motorlegend.com
  10. a, b, c, d et e Jacques Jaubert: ‘’Jean-Luc Thérier, 20 ans de rallyes 1965-1985, le temps des copains’’, éd. du Palmier (Nîmes)
  11. Dossier Rallyes Terres en France sur autosportpalmares.fr
  12. a et b Courses de côte 1976
  13. Courses de côte 1972
  14. Courses de côte 1979
  15. International Championship for Manufacturers en 1970

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alpine. Berlinettes, A310, Prototypes, Monoplaces, par Dominique Pascal, éditions E.P.A., 1982. (ISBN 2-85120-148-4)
  • RetroViseur (revue) n°45, Dossier Alpine A110, Collectif, 1992
  • Mille Miles - Alpine-Renault magazine, bimestriel entièrement dédié à la berlinette A110, depuis juillet-août 1997
  • Alpine berlinette. L'école de la glisse, par Dominique Pascal, éditions E.T.A.I., 1997. (ISBN 2-7268-8326-5)
  • Alpine en compétition, par Michel Morelli, éditions E.T.A.I., 2002. (ISBN 2-7268-8594-2)
  • Alpine. Tous les modèles. Toutes les années, par Dominique Pascal. Massin éditeur. (ISBN 2-7072-0204-5)
  • Renault Alpine 1600 S 1973 - Auto Plus La Collection - Les classiques de l'automobile, éd. Hachette, n°31, avril 2011
  • Alpine : la passion bleue, par Bernard Sara, Gilles Labrouche, et Frédéric Veillard, coll. Autofocus, éd. E.T.A.I., 2011. (ISBN 978-2726895498)
  • Alpine Berlinette : l'icône des années bleues, par Enguerrand Lescene, éd. E.T.A.I., 2012. (ISBN 978-2726895757)
  • Alpine-Renault, la gagne !, par Jacques Cheinisse, éd. L'Autodrome, 2013 (ISBN 9782910434373)
  • 1973 - Alpine-Renault Champion du Monde, par Christian Vella, éditions du Palmier, 14 octobre 2013 (ISBN 978-2360590445) (préface Jacques Cheinisse et Édouard Seidler)
  • (en) Alpine Renault: the fabulous berlinettes, par Roy P Smith, éd. Veloce Publishing, 1er décembre 2013 (ISBN 978-1845844042)

Videothèque[modifier | modifier le code]

  • La Berlinette Alpine-Renault - La reine des rallyes, film de Francis Maze, avec Jean-Luc Thérier, Bernard Darniche, Jean Rédélé, François Lhermoyer, et Jacques Cheinisse, éd. E.P.I. Diffusion, 95' (2003).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :