Renault 18

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir R18.
Renault 18
Renault 18

Marque Drapeau : France Renault
Années de production 1978 - 1986[1]
Production 2 028 964 exemplaires
Classe Familiale
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence :
1 397, 1 647 et 1 565 cm³
Diesel, turbo diesel :
2 068 cm³
Puissance maximale Essence : 64 à 125 ch
Diesel : 66 à 88 ch
Transmission Traction, BM4, BM5 et BA3
4x4: BM5
Poids et performances
Poids à vide 940 à 1 190 kg
Vitesse maximale Essence : 152 à 198 km/h
Diesel : 155 à 175 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) 4 portes et break
Châssis Renault Fuego
Coefficient de traînée 0,40
Dimensions
Longueur "Berline" : 4 381
"Break" : 4 487 mm
Largeur 1 689 mm
Hauteur "Berline" : 1 405
"Break" : 1 407 mm
Chronologie des modèles
Précédent Renault 12 Renault 21 Suivant
Renault 18 sedan
Renault 18 break

La Renault 18 est une automobile de taille moyenne fabriquée par le constructeur français Renault à partir de 1978.

Son design a été créé par le styliste Gaston Juchet.

La Renault 18 a été produite en France à l'usine Renault de Flins proche de Mantes dans le département des Yvelines.

Basée sur sa devancière la Renault 12, la 18 en reprend le moteur longitudinal à arbre à cames latéral entraîné par chaîne et l'essieu arrière rigide. La Renault 18, qui conserve des pare-chocs classiques, est plus arrondie et paraît plus grande. Sa relative légèreté malgré une bonne largeur et son profil aérodynamique lui permettent une bonne vitesse de pointe. D'autre part, la suspension s'améliora nettement lorsqu'un nouveau réglage généralisé pour 1983 dit à déport négatif lancé sur la Renault 20 diminua l'écrasement de la suspension avant au freinage, associée aux nouvelles lois d'amortissement et au raidissement des articulations du train arrière.

La Renault 18 a été conçue plutôt rapidement, le délai entre sa conception initiale et son lancement réel a été de seulement dix-huit mois. Bien que la Renault 12 ait été fabriquée dans de nombreux pays, la 18 était la première Renault véritablement prévue pour pouvoir être facilement montée sur d'autres continents. D'ailleurs, le slogan publicitaire sera « Renault 18 : une exigence internationale ». Hors de France, la voiture a continué à être produite en Argentine, en Australie, en Colombie, en Côte d'Ivoire, au Mexique, au Maroc, en Espagne, en Uruguay et au Venezuela, elle a été vendue aussi en Algérie, au Canada, en Croatie, à Chypre, en Finlande, en Grèce, en Indonésie, en Israël, en Jordanie, au Liban, en Mauritanie, en Nouvelle-Zélande, en Norvège, en Pologne, au Sénégal, en Slovénie, en Suède, en Syrie, aux États-Unis, en Thaïlande, en Turquie et au Zimbabwe.

Au début des années 1980, la Renault 18 est la voiture familiale la plus vendue en France. Après les lancements de la Renault 9 et de la Peugeot 305 Série 2, sa fin de carrière sera plus difficile. En 1986, la Renault 18 est remplacée par la 21. Cependant, à cause de la poursuite de l'exportation des modèles 2 litres essence, la production s'arrêtera seulement en 1989 en France .

Le coupé Fuego est étroitement dérivé de la Renault 18 dont il reprend la plate-forme et les motorisations 1,3 litre, 1,6 litre, 2 litres et diesel 2,1 litres.

Evolutions[modifier | modifier le code]

  • Avril 1978[2] : TL ou GTL 1 397 cm³ (Moteur Cléon-Fonte) de 64 ch DIN et TS ou GTS 1 647 cm³ (Moteur Cléon-Alu) de 79 ch DIN.
  • Avril 1979 : lancement du break et du modèle de base.
  • Juillet 1980 : versions diesels. Le moteur 2 068 cm³ 67 ch provient de la Renault 20 diesel.
  • Septembre 1980 : apparition de la 18 Turbo (185 km/h) à moteur 1 565 cm³ développant 110 ch DIN à 5 000 tr/min, la faible puissance de suralimentation de 0,6 bar fait bondir le couple maximal de 11,3 mkg à 3 000 tr/min à 18,5 mkg à 2 250 tr/min. La pression sera légèrement augmentée pour 1983 pour atteindre 125 ch. Le train avant à déport négatif est de série. La 18 Turbo se démarque par le tableau de bord de type Fuego, les jantes avec pneus taille basse de la Fuego GTX 2 litres, le spoiler avant, les pare-chocs noirs, les pieds-milieu noirs, le stripping latéral, les baguettes de protection latérale de type large et le becquet arrière.
  • Janvier 1984 : lancement de la motorisation turbo diesel. Le moteur 2 068 cm³ 88 ch sera aussi monté sur le Jeep Cherokee, .
  • Mars 1984 : gamme 18 Type 2.
  • Juillet 1984 : lancement des breaks 4x4, GTL , GTD puis TX.
  • Juillet 1985 : gamme 18 Gala.

Amérique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Renault USA.

En Argentine, elle a eu une carrière en rallye particulièrement brillante et longue. En Amérique du Nord, les premiers modèles manquaient de fiabilité et seul le break avec un 2,2 litres sous le nom Sportwagon fut apprécié.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. jusqu'en 1989 en France pour l'exportation et jusqu'en 1995 en Argentine
  2. Renault magazine n°85, avril 1978.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Revue Technique Automobile n°384, Renault 18 TL, GTL, 1 397 cm³ et Type 2.
  • Revue Technique Automobile n°382, Renault 18 GTL, TS, GTS, GTX, moteurs 1 647 cm³ et 1 995 cm³.
  • Revue Technique Automobile n°419, Renault 18 Turbo (110 et 125 ch).
  • Revue Technique Automobile n°415, Renault 18 Diesel et Turbo Diesel.


Liens externes[modifier | modifier le code]

Renault18.nethttp://www.renault18.net/

Sur les autres projets Wikimedia :