Eric Heiden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Heiden.
Eric Heiden Pix.gif
Eric Heiden2.jpg
Eric Heiden en 2007
Contexte général
Sport patinage de vitesse
cyclisme
Biographie
Nationalité sportive Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 15 juin 1958 (56 ans)
Lieu de naissance Madison
Taille 1,84 m
Palmarès
Or Arg. Bro.
Jeux olympiques 5 0 0
Champ. du monde ttes épreuves 3 1 0
Champ. du monde simple distance 4 0 0

Eric Heiden, né le 15 juin 1958 à Madison dans le Wisconsin, est un ancien patineur de vitesse américain qui remporta les cinq courses olympiques de 1980 à Lake Placid avec quatre records olympiques et un record du monde.

Heiden est une icône dans ce sport, particulièrement en Europe, considéré comme le meilleur patineur de vitesse de tous les temps, étant capable de remporter des épreuves de sprint comme d'endurance.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans le Wisconsin, il est très tôt initié au sport par un père médecin pratiquant l'escrime. Il se consacre d'abord au hockey et au soccer avant de se diriger vers le patinage de vitesse. Sa sœur cadette Beth s'entraîne avec lui. Tous deux participent aux Jeux olympiques de 1976 à Innsbruck. Eric Heiden termine à la 7e du 1 500 m[1]. L'année suivante, il remporte un premier titre mondial lors des Championnats du monde toutes épreuves de patinage de vitesse, compétition où il remporte le 500 m. L'année suivante, il remporte trois des quatre distances et son deuxième titre mondial du combiné. Il fait encore mieux en 1979 en réalisant le grand chelem (victoire dans les cinq épreuves). Lors de ces trois dernières saisons, il remporte également trois titres de champion du monde de sprint.

Il débute les Jeux olympiques d'hiver de 1980 à Lake Placid en prêtant serment au nom des athlètes lors de la cérémonie d'ouverture. Lors des compétitions, où sa sœur remporte également une médaille de bronze, il remporte les cinq épreuves au programme[2]. Sa compétition débute par le 500 m où il est opposé sur la piste au détenteur du record du monde de la distance, le Soviétique Evgueni Koulikov[1]. Celui-ci commet une légère erreur alors qu'il était en tête, laissant le titre olympique à son rival. Les jours suivants, Heiden remporte le 5 000 m puis le 1 000 m[1]. Lors du 1 500 m, il est proche de la chute mais parvient à se rétablir pour remporter son quatrième titre consécutif. Deux jours plus tard, il remporte son cinquième titre en autant de courses disputées[3]. Il établit un nouveau record olympique dans chacune de ses courses, dont un nouveau record du monde sur le 10 000 m qu'il abaisse de 6 secondes 20 centièmes[4]. C'est un véritable exploit car remporter des épreuves de sprint comme des épreuves de fond nécessite des qualités antagonistes : vivacité et endurance. De plus, il remporte ses victoires avec des écarts importants.

Il termine sa carrière de patineur aux mondiaux de 1980 sur une médaille d'argent puis retourne à ses études de médecine à l'Université Stanford où il décroche son diplôme de science en 1984 (et plus tard un doctorat en médecine en 1991).

Eric et Beth se lancent un nouveau défi : faire une carrière dans le cyclisme. Beth remporte le Championnat du monde sur route en 1980 à Sallanches en France. Le défi d'Eric est de participer et terminer le Tour de France cycliste. Au sein de l'équipe américaine 7-Eleven, créée en 1981 par un de ses amis de longue date Jim Ochowitz, il termine 25e du prologue de l'édition de 1986 mais lors des premières pentes, son grand gabarit le met au supplice. Il parvient à passer les Pyrénées mais, lors de l'étape de L'Alpe d'Huez, il doit finalement abandonner[2],[5].

Il occupe ensuite le rôle de médecin au sein de cette équipe américaine, qui contient parmi ses coureurs un certain Lance Armstrong. Heiden sera d'ailleurs parmi les premières personnes auxquelles le coureur américain s'adresse lorsque son cancer des testicules est diagnostiqué : « Eric was one of the first people Lance contacted »[6].

Tout en pratiquant l'orthopédie, il reste proche des milieux sportifs. Il est ainsi proche des équipes NBA des Kings de Sacramento et WNBA Monarchs de Sacramento[6].

Il est aussi masseur kiné pour l'équipe cycliste BMC et l'un des meilleurs amis de Lance Armstrong. Il est aussi le cycliste le plus diplômé avec Reid Mumford qui possède également un doctorat.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Patinage de vitesse[modifier | modifier le code]

Palmarès international de Eric Heiden[7]
Édition Samalog[8] 500 m 1 000 m 1 500 m 5 000 m 10 000 m
Jeux olympiques d'hiver
Lake Placid 1980 médaille d'or, Jeux olympiques médaille d'or, Jeux olympiques médaille d'or, Jeux olympiques médaille d'or, Jeux olympiques médaille d'or, Jeux olympiques
Championnats du monde toutes épreuves de patinage de vitesse
Heerenveen en 1976 5e 1er - 6e 16e 13e
Heerenveen en 1977 médaille d'or, Coupe du Monde 1er - 3e 9e 3e
Göteborg en 1978 médaille d'or, Coupe du Monde 1er - 1er 5e 1er
Oslo en 1979 médaille d'or, Coupe du Monde 1er - 1er 1er 1er
Heerenveen en 1980 médaille d'argent, Coupe du Monde 1er - 2e 6e 6e
Championnats du monde de sprint de patinage de vitesse
Alkmaar en 1977 médaille d'or, Coupe du Monde 1er 1er - - -
Lake Placid en 1978 médaille d'or, Coupe du Monde 1er 1er - - -
Inzell en 1979 médaille d'or, Coupe du Monde 1er 1er - - -
West Allis en 1980 médaille d'or, Coupe du Monde 1er 1er - - -
records du monde de Eric Heiden[7]
Date Distance Temps lieu
18 janvier 1976 1 500 m Junior 2 min 02 s 75 Madonna di Campiglio
20 février 1977 1 500 m Junior 1 min 59 s 46 Inzell
20 février 1977 5 000 m Junior 7 min 30 s 23 Inzell
20 février 1977 Samalog Junior 168,716 Inzell
4 février 1978 3 000 m m Junior 4 min 16 s 2 Montréal
5 février 1978 Samalog Junior 166,584 Montréal
5 février 1978 5 000 m Junior 7 min 23 s 54 Montréal
2 mars 1978 3 000 m 4 min 07 s 0 Inzell
12 mars 1978 1 000 m 1 min 14 s 99 Savalen
11 février 1979 Samalog 162,973 Oslo
17 février 1979 1 000 m 1 min 14 s 99 Inzell
18 mars 1979 3 000 m 4 min 06 s 91 Savalen
13 janvier 1980 1 000 m 1 min 13 s 60 Davos
13 janvier 1980 Sprint 150,250 Davos
19 janvier 1980 1 500 m 1 min 54 s 79 Davos
22 février 1980 10 000 m 14 min 28 s 13 Lake Placid

Cyclisme[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Ces résultats lors des jeux de 1980 lui valent de nombreuses distinctions. Il est ainsi élu Champion des champions mondiaux de L'Équipe en 1980. Il est également récompensé du United Press International Athlete of the Year Award par l'agence américaine United Press International et du James E. Sullivan Award[9].

En 1999, il est classé au 46e rang des ESPN's SportsCentury 50 Greatest Athletes of the 20th Century par le réseau américain de télévision ESPN[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Il était une fois les Jeux », sur http://www.eurosport.fr,‎ 20 février 2010 (consulté le 20 février 2010)
  2. a et b Benoît Heimermann et Raymond Pointu, 100 champions pour un siècle de sport, l'Équipe, broché (ISBN 2951203128)
  3. « Lake Placid 1980 », sur www.franceolympique.com (consulté le 14 octobre 2009)
  4. « Eric Heiden est considéré comme l'un des plus grands patineurs de vitesse de tous les temps », sur www.olympic.org (consulté le 14 octobre 2009)
  5. « Palmarès Eric Heiden », sur www.memoire-du-cyclisme.eu (consulté le 14 octobre 209)
  6. a et b (en) « Profile: Eric Heiden, Olympic gold medalist », sur www.sfgate.com (consulté le 14 octobre 2009)
  7. a et b (en) « Eric Heiden », sur www.skateresults.com (consulté le 15 octobre 2009)
  8. Format prenant en compte les temps réalisés sur toutes les distances. Voir Combiné (allround)
  9. (en) « Heiden Receives Sullivan Award », sur www.nytimes.com,‎ 3 février 1981 (consulté le 15 octobre 2009)
  10. (en) « ESPN, Top N. American athletes of the century », sur espn.go.com (consulté le 15 octobre 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :