Commissaire de police (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En France, les commissaires de police, nommés par décret du Président de la République, constituent le corps de conception et de direction de la police nationale, lequel est défini comme un « corps technique supérieur à vocation interministérielle »[1].

Écharpe tricolore de commissaire de police (ancien modèle)
Képi de commissaire de police, désormais remplacé par la casquette

Responsabilité[modifier | modifier le code]

Les commissaires, fonctionnaires du ministère de l'Intérieur, ont la responsabilité opérationnelle des services de la police nationale et ont autorité sur les personnels affectés dans ceux-ci. Ils agissent dans le cadre des orientations fixées par le ministère de l'Intérieur.

Ils peuvent exercer la fonction d'officier du ministère public (OMP) près les tribunaux de police.

Ils sont dotés de la tenue d'uniforme.

École nationale supérieure de la police, défilé du 14 juillet 2008 sur les Champs-Élysées

Grades[modifier | modifier le code]

Le corps de conception et de direction comprend deux grades :

  • commissaire de police,
  • commissaire divisionnaire de police.

Le grade de commissaire principal de police a été supprimé en 2005, les membres du corps ayant atteint ce grade à la date de la réforme peuvent cependant continuer à le porter.

Les commissaires divisionnaires peuvent également être nommés à des emplois (ou grades fonctionnels) de direction qui leur confèrent le statut de :

  • contrôleur général,
  • inspecteur général,
  • directeur des services actifs.

Métiers[modifier | modifier le code]

Il n'existe pas un métier mais des métiers de commissaires de police.

Il peut être un généraliste affecté dans une circonscription de sécurité publique. Il a alors la charge des questions de sécurité sur le territoire d'une ou de plusieurs communes. Il peut aussi être spécialisé dans les principaux domaines d'intervention de la police nationale, à savoir l'investigation, le renseignement, la police aux frontières et le maintien de l'ordre public. Certains commissaires de police interviennent dans des domaines très particuliers, tels que la protection des hautes personnalités, les politiques européennes et internationales de sécurité ou encore la police technique et scientifique. Dans le temps le commissaire de police pouvait être appelé a travailler et a commander ces inspecteurs sur le terrain, maintenant avec les nouvelles habilitations des gardiens de la paix et avec les réformes de grades, le chef sur le terrain fera plutôt parti du corps des officiers (Commandant de police), tandis que le commissaire sera dans le bureau a diriger l'enquête.

Recrutement[modifier | modifier le code]

Il existe quatre voies d'accès au corps des commissaires de police:

  • Le concours externe (50 % d'une promotion d'élèves commissaires) ouvert aux candidats de nationalité française ayant obtenu un master (Bac+5) âgés de 35 ans au plus l'année du concours.
  • Le concours interne (20 % d'une promotion) ouvert aux agents de la fonction publique et aux militaires comptant 4 années de titularisation et âgés de 44 ans au plus l'année du concours.
  • La voie d'accès professionnelle (25 % d'une promotion) ouverte aux fonctionnaires du corps de commandement ayant au moins le grade de capitaine, comptant au moins 2 ans d'ancienneté dans ce grade et âgés de 50 ans au plus au 1er janvier de l'année de leur recrutement.
  • L'accès au choix sur proposition d'une commission spéciale de sélection (5 % d'une promotion) ouvert aux commandants de police ayant deux ans de service effectif dans leur grade au 1er janvier de l'année de leur recrutement et âgés de 38 ans au moins et 50 ans au plus à cette date.

À l'issue de cette phase de recrutement, les élèves-commissaires suivent une formation initiale d'une durée de deux ans au sein de l'École nationale supérieure de la police, à Saint-Cyr-au-Mont-d'Or (69).

Quelques commissaires de police[modifier | modifier le code]

Réels[modifier | modifier le code]

Fictifs[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]