Jacques Spiesser

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jacques Spiesser

Description de cette image, également commentée ci-après

Jacques Spiesser en 2010, à l'avant-première du film Pieds nus sur les limaces.

Naissance
Angers (France)
Nationalité Française
Profession Acteur
Séries notables Commissaire Magellan

Jacques Spiesser est un acteur français né le à Angers.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir suivi des cours au Conservatoire, il débute au cinéma en 1972, dans Faustine et le bel été de Nina Companeez avec Muriel Catala. Il a, depuis, tourné avec nombre de réalisateurs éminents (Resnais, Losey, Annaud, Costa-Gavras, Boisset...) répartissant ses interventions entre films grand public (La Gifle) et réalisateurs plus exigeants (Stavisky d'Alain Resnais ou Moi, Pierre Rivière de Christine Lipinska, Un homme qui dort).

En 2000, il fait une prestation remarquée dans Après la réconciliation d'Anne-Marie Miéville avec Jean-Luc Godard. Il apparaît aussi régulièrement sur les planches, interprétant les plus grands classiques (notamment mis en scène par Francis Huster) ou du théâtre plus contemporain. Alternant cinéma et télévision, il est connu du grand public pour son interprétation de Danglard, adjoint du commissaire Jean-Baptiste Adamsberg, dans les adaptations, signées Josée Dayan, des romans de Fred Vargas et le rôle récurrent du commissaire Magellan.

Comédien exigeant, il sait donner du relief à des personnages apparemment lisses qui révèlent en eux fêlures, blessures ou profonds secrets.

Ami de Francis Huster, il a fait partie de la compagnie Francis Huster. On a ainsi pu le voir au théâtre dans Suite royale de et avec Francis Huster, en compagnie de Valérie Crunchant et Cristiana Reali ainsi que dans Le Cid mis en scène par Francis Huster avec Valentine Varela.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Comédien[modifier | modifier le code]

Metteur en scène[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Véronique Cauhapé, « Jacques Spiesser, la générosité en jeu », Le Monde « supplément radio - télévision », no 20343,‎ 20 juin 2010, p. 10 (ISSN 0395-2037)

Liens externes[modifier | modifier le code]