Michel Creton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Creton (homonymie).

Michel Creton

Naissance 17 août 1942 (72 ans)
Wassy (Haute-Marne, France)
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Acteur
Films notables Les Bronzés
Séries notables Central Nuit

Michel Creton, né le 17 août 1942 à Wassy, est un acteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après son certif' et son CAP de photograveur, il décide qu'il sera comédien, et le devient. Après avoir été l'élève de Robert Manuel, il sort du conservatoire avec deux premiers prix. Il fait ses premiers pas à la télé dans l'émission de Pierre Sabbagh, Au théâtre ce soir. Chantre du jogging[1], il fait partie des premiers organisateurs du Marathon de Paris.

Il acquiert une certaine notoriété avec Un homme de trop de Costa Gavras en 1967. En 1971, il connaît un gros succès avec Max et les Ferrailleurs de Claude Sautet.

Sa carrière se perpétue à travers une centaine de rôles au théâtre et au cinéma : sur le grand écran, dans des rôles secondaires ; à la télévision, dans certains rôles principaux, comme son François, le mari fou de Claude Jade dans Fou comme François.

De septembre à décembre 1992, il anime La nuit des héros sur Antenne 2.

De 2001 à 2009, il incarne le héros d'une série, un commandant solitaire, rude et juste qui aide ses semblables, dans la série Central Nuit de France 2.

Références et hommages[modifier | modifier le code]

Le 13 janvier 1989, l'amendement qui porte son nom concrétise sa lutte constante pour améliorer le sort des jeunes polyhandicapés.

Début 2011 à Cambrai, la résidence Michel Creton est inaugurée sur le site des Papillons Blancs du Cambrésis, une association qui se dévoue dans l'accompagnement des personnes handicapées mentales.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]