Jacqueline Danno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jacqueline Danno est une actrice et une chanteuse française, née le 27 novembre 1931 au Havre (Seine-Maritime), dans une famille de marins. Son identité bretonne est importante pour elle[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacqueline Danno, Jacqueline Aimée Marcelle Danno de son nom complet, a eu une importante carrière théâtrale, interprétant notamment de grands rôles tragiques, Phèdre, Andromaque entre autres, et aussi des personnages des plus divers comme dans Les Oiseaux de lune de Marcel Aymé, lors de sa création en décembre 1955 au Théâtre de l’Atelier, les Noces de sang de Lorca, et L'Opéra de quat'sous de Bertolt Brecht et Kurt Weill.

Comédienne et chanteuse, Jacqueline Danno est une tragédienne de tempérament. Ancienne élève du Conservatoire de Mireille, elle s'est produite à Bobino en 1960 avec François Deguelt, et en 1962 dans le programme de Georges Brassens. Au théâtre, elle a notamment été très remarquée dans le rôle-titre de Lucrèce Borgia de Victor Hugo (mise en scène de Bernard Jenny) lors des représentations données durant le Festival du Marais de Paris en 1964, ce qui lui a valu, en hommage, un exceptionnel monôme du public estudiantin dans les rues de la capitale. En 1965, elle participe au concours de la Rose d'or d'Antibes où elle crée Non c'est rien dont Barbra Streisand, en 1966, interprétera la version anglaise sous le titre Free again. En 1973, elle interprète aux côtés de Géraldine Chaplin, Yves Beneyton et Catherine Jourdan le rôle remarqué d'une homosexuelle dans le film de Michel Mardore, Le Mariage à la mode.

Elle a été dirigée par Robert Hossein dans Les Bas-fonds de Gorki en 1992 au Théâtre Mogador, et dans Crime et Châtiment de Dostoïevski au Théâtre Marigny. En 1995, on la retrouve auprès de Marc Lavoine dans la version de Jérôme Savary de Cabaret. Elle a ensuite joué dans La Périchole, l'opéra-bouffe de Jacques Offenbach au Théâtre de Chaillot en 1999, à nouveau sous la direction de Jérôme Savary.

En septembre 2006, durant cinq représentations, elle a incarné la mère du héros dans Ben-Hur, le gigantesque spectacle mis en scène par Robert Hossein au Stade de France, tandis que sa fille Gaëlle Danno incarnait la sœur.

Sous le pseudonyme de Vanessa Hachloum, elle a participé à Pour en finir avec le travail (1972), album de chansons détournées par les Situationnistes, produit par Jacques Le Glou. En 2011, elle indique qu'elle ne partageait pas les idées de cet ami, alors « dans la dèche », qui avait simplement besoin d'un coup de pouce financier[2]. Elle est aussi la marraine adoptée du biographe anglo-français David Bret.

Au long de sa carrière, elle a chanté aux États-Unis, en Pologne,en Allemagne, au Japon et en Russie.

Elle est l'une des vice-présidentes de l'Alliance francophone[3] ce qui lui permet d'être en contact avec des femmes d'Afrique et d'Afghanistan.

Elle réside actuellement dans le Val-d'Oise sur les bords de Seine.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1959 : Le Manteau gris, 45 tours chez La Voix de son Maître (Réf. EGF 456)
  • 1961 : L’Amour et la Guerre, 45 tours chez La Voix de son Maître (Réf. EGF 515)
  • 1961 : Toi, Maman, 45 tours chez La Voix de son Maître/ Pathé-Marconi (Réf. EGF 542 M)
  • 1961 : Alors (Les Amants Orgueilleux), 45 tours chez La Voix de son Maître/Pathé-Marconi (Réf. EGF 548 M)
  • 1961 : Les Mouettes de Saint-Malo, 45 tours chez La Voix de son Maître (Réf. EGF 563)
  • 1962 : L’Île Nue, 45 tours chez La Voix de son Maître/Pathé-Marconi (Réf. EGF 585)
  • 1962 : Friedrich, 45 tours chez La Voix de son Maître/ Pathé-Marconi (Réf. EGF 596)
  • 1963 : Quand j’étais Blonde, 45 tours chez La Voix de son Maître/ Pathé-Marconi (Réf. EGF 622)
  • 1963 : Faits Divers, 45 tours chez La Voix de son Maître/ Pathé-Marconi (Réf. EGF 660)
  • 1964 : Page Blanche, 45 tours chez La Voix de son Maître/ Pathé-Marconi (Réf. EGF 712)
  • 1964 : Pas Toi, 45 tours chez La Voix de son Maître (Réf. EGF 729)
  • 1965 : Non…c’est Rien, 45 tours chez La Voix de son Maître/ EMI (Réf. EGF 805)
  • 1965 : Quelqu’un qui a l’Air d’Oublier, 45 tours chez Decca (Réf. 79 547)
  • 1965 : Les roses Rouges de Dallas, 45 tours chez Accord (Réf. ACX 135 028)

En 1958 et 1959 Jacqueline Danno a enregistré des compilations avec d’autres artistes sur des 45 tours chez Baccara sous les références BACCARA 9 portant les numéros : 1-2-3-4-5-6 et 7 pour 1958 et numéros 8-10-11-12-16-17 et 22 pour 1959.

Conférences[modifier | modifier le code]

Parmi ses nombreuses conférences, il faut citer celle donnée au Sénat en 1997, qu'elle a illustrée par de beaux poèmes de Bretagne, avec le docteur Louis Mélennec, historien breton.[réf. nécessaire]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gérard Classe, « Jacqueline Danno. La Bretagne au coeur », sur Le Télégramme,‎ 08/05/2013
  2. Source : France-Musique, émission Étonnez-moi Benoît du 2 avril 2011.
  3. Alliance Francophone

Liens externes[modifier | modifier le code]