Musique australienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La musique australienne est composée de deux grands courants : celle indigène, issue des Aborigènes, et celle exogène, issue des immigrés. Les Aborigènes d'Australie ont conservé nombre de chants ancestraux et développé des instruments très particuliers, comme le didgeridoo[1]. Les immigrés anglo-saxons des années 1700-1800 ont introduit une tradition de ballades de la musique folk qui ont été adaptées aux spécificités australiennes, comme Waltzing Matilda[2]. L'Australie a produit une grande variété de musique populaire - dont Bee Gees, AC/DC et INXS[3] - et elle a aussi une musique classique - on peut citer la Stupenda Joan Sutherland[4].


Musique traditionnelle[modifier | modifier le code]

Musique aborigène[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Musique aborigène.

Les chansons des Aborigènes sont une part importante de leur culture. La musique est associée au didgeridoo. Cet instrument en bois, utilisé par les clans aborigènes du nord de l'Australie, produit un bourdonnement distinctif et son usage a été adopté par une large variété de chanteurs non aborigènes comme le groupe musical Midnight Oil. Le didgeridoo a une origine très ancienne. Instrument à vent de la famille des aérophones, il était utilisé depuis l'âge de la pierre (il y a environ 20 000 ans). Les Aborigènes ont conservé nombre de chants ancestraux et développé des instruments très particuliers. Le yidaki ou didgeridoo est considéré comme leur instrument le plus représentatif et certains avancent qu'il est le plus ancien des instruments à vent. Cependant, seuls les Aborigènes de la Terre d'Arnhem en jouaient comme les Yolngu. De plus, seuls les hommes pouvaient en jouer.

Certains musiciens aborigènes se sont tournés vers la musique populaire occidentale, souvent avec un succès commercial considérable. Certains exemples notables sont Archie Roach, le Warumpi Band, NoKTuRNL et Yothu Yindi. Les chanteurs comme Christine Anu, une habitante des Îles du Détroit de Torrès et Geoffrey Gurrumul Yunupingu, un Yolngu de la Terre d'Arnhem ont récemment fait connaître internationalement la musique folk-rock véritablement indigène.

Les thèmes indigènes ont été le sujet de la musique populaire par des non-aborigènes aussi bien - notamment par Paul Kelly (qui a chanté de la vie de Vincent Lingiari) et Slim Dusty (un chanteur de la musique country qui était immensément populaire parmi des aborigènes). Le didgeridoo a été également incorporé à la musique populaire australienne contemporaine - on peut citer Midnight Oil et par Xavier Rudd.

Musique folklorique et chants nationaux[modifier | modifier le code]

Les immigrés anglo-celtiques des années 1700-1800 ont introduit une tradition de ballades de la musique folk qui ont été adaptées aux spécificités australiennes: Bound for Botany Bay chante du voyage des bagnards britanniques en Australie; The Wild Colonial Boy évoque l'esprit provoquant des bushrangers; et Click Go the Shears raconte les expériences des haveuses. Les paroles de Waltzing Matilda, la chanson folklorique australienne la plus connue, ont été écrites par le poète Banjo Paterson en 1895. Adoptée par les soldats australiens pendant la Première Guerre mondiale, cette chanson est encore populaire et fut entonnée lors de la cérémonie de clôture des Jeux olympiques de Sydney de 2000 par Slim Dusty :

Waltzing Matilda, waltzing Matilda
You'll come a-waltzing Matilda, with me.
And he sang as he watched and waited till his billy boiled,
"You'll come a-waltzing Matilda, with me."
On va valser, Mathilde, On va valser, Mathilde,
Tu vas venir avec moi valser, Mathilde.
Et il chantait en attendant de voir bouillir l'eau de sa gamelle:
« Tu vas venir avec moi valser, Mathilde. »

Un autre des interprètes les plus connus du musique folk australienne est Rolf Harris[5]. And the Band Played Waltzing Matilda, (1972) par Eric Bogle évoque la sanglante bataille de Gallipoli entre les Australiens et Néo-Zélandais de l'ANZAC et l'armée ottomane pendant la Première Guerre mondiale.

L'hymne national est Advance Australia Fair. Parmi les chants le concurrençant officieusement, on peut citer Waltzing Matilda, I Still Call Australia Home par Peter Allen ou peut-être Down Under par Men at Work.

Musique Country[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Musique country australien.

La musique country a toujours été populaire en Australie. Il y a une large gamme de modèles: des bluegrass et yodellings aux plus pops. L'Australie a une longue tradition de musique country qui s'est développée selon un modèle tout à fait différent de celui des États-Unis, car influencée par les ballades folkloriques celtiques et la tradition des ballades "Bush" des poètes australiens. La musique country a également été une forme particulièrement populaire de musique pour les Aborigènes d'Australie.

Tex Morton et Smoky Dawson ont été des pionniers de la musique country en Australie, se fondant complètement avec le personnage des cow-boys. Dans les années 1940, Slim Dusty débute une carrière country qui durera cinquante ans et engendrera plus de 100 albums[6]. En 1957, The Pub With No Beer par Slim Dusty est devenue la première chanson australienne sur les pop charts internationaux. Slim a exécuté ses propres compositions comme celles de son épouse, Joy McKean, et d'autre artistes australiens et a écrit des airs pour les poésies australiennes classiques d'Henry Lawson et de Banjo Patterson. Il a enregistré son centième album en 2000 et est devenu le premier artiste musical au monde à le faire. Il a eu l'honneur de chanter Waltzing Matilda à la cérémonie de clôture des Jeux olympiques de Sydney avec tout le stade chantant avec lui.

Aux États-Unis, on trouve des artistes de country australien très connus comme Olivia Newton John et Keith Urban, mais la musique country australienne a développé un style unique dont les principaux représentants sont John Williamson, Lee Kernaghan, Slim Dusty et Adam Brand. Aujourd'hui, des artistes comme Troy Cassar-Daley, Kasey Chambers, Sara Storer et Sherrié Austin occupent la scène country australienne.

Tamworth est réputée en Australie pour être la capitale de la country music et le siège du festival de musique country de Tamworth[7].

Le Parc d'État de Grabine Lakeside en Nouvelle-Galles du Sud promeut la musique country australienne à travers un festival annuel : le "Grabine Music Muster Festival". Le pays possède également une chaîne télévisée consacrée à la musique country, la CMC (Country Music Channel), qui peut être regardée sur Foxtel et Austar décerne une fois par an les "Golden Guitar Awards".

Chants de noël[modifier | modifier le code]

La grande tradition australienne d'un concert des chants de noël en plein-air a commencé à Melbourne en 1937. À l'heure actuelle, le plus grand service est le Carols in the Domain de Sydney. Comme chants typiquement australiens de Noël on peut citer : The Three Drovers et Christmas Day par John Wheeler et William G. James, ou Six White Boomers par Rolf Harris. Harris chante le survol de l'Australie par le Père Noël assis dans un traîneau tiré par six kangourous blancs[8]. Dans Christmas Day, Wheeler et James exaltent un message traditionnel de Noël dans un arrangement australien[9]:

The north wind is tossing the leaves.
The red dust is over the town;
The sparrows are under the eaves,
And the grass in the paddock is brown;
As we lift up our voices and sing,
To the Christ-child the heavenly King
Le vent du nord agite les feuilles;
La poussière ocre flotte sur la ville
Les moineaux sont sur les toits
Et l'herbe des paddocks est roussie;
Aussi nous élevons la voix et chantons
L'Enfant-Dieu, le roi des Cieux

Instruments[modifier | modifier le code]

Didgeridoo

Vents :

Percussions :

Musique classique[modifier | modifier le code]

Les chanteuses d'opéra Nellie Melba et Joan Sutherland -La Stupenda- ont été parmi les femmes les plus célèbres dans leur répertoire. Le premier musicien australien ayant acquis une renommée international était la soprano Dame Nellie Melba, à la fin du XIXe siècle. L'Opera Australia, compagnie d’opéra nationale, est très réputé grâce à la diva Joan Sutherland. Toutes les capitales australiennes, en particulier Melbourne et Sydney ont des orchestres symphoniques. On citera aussi le chef d'orchestre Charles Mackerras.

Les sopranos bien connues telles que Joan Carden, Yvonne Kenny et Emma Matthews sont aussi originaires d'Australie. Deborah Cheetham est une soprano célèbre aborigène.

L'Australie a une musicale classique, avec des orchestres symphoniques établis dans toutes les capitales d'états au début du XXe siècle, aussi bien que des compagnies d'opéra et d'autres ensemble musicaux. Toutefois, relativement peu de compositions classiques australiennes ont acquis une reconnaissance tardive.

Les instrumentistes classiques qui ont acquis une réputation internationale sont les pianistes Roger Woodward et Leslie Howard, le guitariste John Williams, et le joueur de cor d'harmonie Barry Tuckwell. Parmi les compositeurs australiens, on peut citer : Peter Sculthorpe et Bruce Rowland.

Musique actuelle[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Rock australien.

L'Australie a produit une grande variété de musiques populaires. Johnny O'Keefe a été la première et plus grande étoile de l'époque du "classic rock 'n roll" en Australie. Les autres pionniers du rock fut John Farnham, Olivia Newton-john (toujours populaire). Les groupes les plus connus sont The Easybeats, les Bee Gees et The Seekers - et plus tard AC/DC, Skyhooks et Cold Chisel.

Le succès international pour des musiciens australiens a continué dans les années 1980 avec Midnight Oil, INXS, Kylie Minogue, Crowded House et Nick Cave. Avec leur album Kick paru fin 1987 et son tube Need you tonight (no 1 un peu partout) Michael Hutchence et INXS devient un des plus grands groupes du moment au monde, plusieurs autres singles extraits de cet album sont des tubes mondiaux entre 1987 et 1989, comme New sensation, et Never tear us apart. Minogue, une ancienne actrice de TV en Australie a eu sa première chanson, Locomotion, en Australie en 1987. Le succès global suivi et Kylie a vendu des dizaines de millions d'albums, avec des hits comme Can't get you outta my head (2001). Nick Cave ayant acquis sa notoriété en tant que chanteur, auteur et compositeur du groupe Nick Cave and the Bad Seeds, où il exprime sa fascination pour la musique populaire américaine et ses racines, notamment le blues, il est en outre écrivain, poète, scénariste et aussi occasionnellement acteur[10].

L'expansion de la ABC et de Triple J durant les années 1990 a grandement augmenté l'écoute des nouveaux talents par les auditeurs étrangers comme : Silverchair, Jet, Wolfmother, Eskimo Joe, Grinspoon, The Vines, The John Butler Trio, Xavier Rudd qui connaissent actuellement un succès international.

Dans le genre folk-rock, on trouve toujours Paul Kelly, surnommé le "pop poet laureate" d'Australie. Ses diverses gammes de production musicale vont du bluegrass au reggae, mais ses influences sont principalement rock, folk et country.

Dans la nouvelle génération de la pop dance, on trouve un grand nombre d'artistes australiens qui fréquentent l'ARIA, le chart australien, souvent issus des concours de chants télévisés comme Jessica Mauboy ou Guy Sebastian.

Les ARIA charts sont les principaux charts australiens, actualisés chaque semaine par l'"Australian Recording Industry Association".

Références[modifier | modifier le code]