Musique tropicale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La musique tropicale désigne dans l'usage populaire et les médias occidentaux (terme courant aux États-Unis, Europe, etc.) un ensemble de genres musicaux originaires des régions caribéenne, hawaiienne, latino-américaine, africaine et de l’océan Indien. [réf. nécessaire]


Les musiques dites « tropicales »[modifier | modifier le code]

En général, seuls les genres modernes mais avec des racines traditionnelles, et le plus souvent rythmés et dansants, sont pris en considération : zouk des Antilles, kompa d’Haïti, salsa de Cuba d’Amérique latine, merengue et bachata de la République dominicaine, axé et lambada du Brésil, reggae/dancehall jamaïcain, soca de Trinidad et de Barbade, séga de La Réunion et de l’île Maurice, salegy de Madagascar, etc.

Aux États-Unis, on utilise le terme Tropical en musique pour parler d'une partie de la musique latine constituée là aussi des genres modernes mais avec des racines traditionnelles, et le plus souvent rythmés et dansants : salsa d’Amérique latine, merengue et bachata de la République dominicaine, cumbia colombienne… C’est dans ce sens qu’il apparaît dans le titre de l’album Tropical Tribute to the Beatles. Une catégorie Tropical existe pour des récompenses de la musique latine telles que les Latin Grammy Awards, les Billboard Latin Awards ou encore les Premios Lo Nuestro. Le Billboard établit un classement des meilleurs titres, le Latin Tropical Airplay.
En espagnol musica tropical désigne le concept Tropical américain, et n’est pas équivalent du sens plus vaste que l’on donne dans la francophonie au terme « musique tropicale ».

Des genres très modernes, proches du hip-hop, tels que le ragga jamaïcain, la soca de Trinidad, le merenhouse dominicain et le reggaetón latino-américain peuvent également être considérés comme appartenant à l’Urban, un terme utilisé principalement aux États-Unis (comme format radio par exemple) pour désigner un ensemble de genres, les musiques noires modernes.[réf. nécessaire]

Un terme de marketing[modifier | modifier le code]

Le terme de « musique tropicale » n’est généralement pas employé par les musiciens eux-mêmes, mais par des stations radiophoniques[1], des webradios[2] ou des émissions de radio[3] ou encore des webTV (Trace Tropical par ex.), des disc-jockeys et des boîtes de nuit qui programment ces musiques, ou des maisons de disques pour des raisons de marketing.

De la même manière on parle en France de « musiques du soleil » lorsqu’on englobe en plus les musiques orientales et arabo-andalouses (flamenco, raï, …). Par exemple le nom de la radio locale lyonnaise Sun 101.5 fait allusion à ce concept.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. par exemple l’ex-radio "Tropic FM"
  2. Radio Tropic (radio-tropic.ch) (Suisse) et Sun Tropic (Radiosuntropic.com)
  3. Couleurs Tropicales sur RFI

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Quintero Rivera, Angel G. (2002). Salsa, Sabor y Control ! : Sociologia de la Musica « Tropical ». San Juan : Siglo XXI Ediciones (es) Lire un extrait