Musique bhoutanaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La musique bhoutanaise est proche des musiques tibétaine et indienne de par son passé colonial et sa culture bouddhiste. Du fait de la fermeture politique du pays, cette culture a été préservée jusqu'à très récemment. Il existe encore une nette délimitation entre musique religieuse et profane, la première ayant une large prééminence et s'associant volontiers aux danses.

Musique traditionnelle[modifier | modifier le code]

Danse et chant de jeunes filles.

Il existe plusieurs genres traditionnels tels le zhungdra (« musique du centre ») et le bödra (« musique tibétaine »).

Par ailleurs l'influence de la musique religieuse du bouddhisme tibétain drukpa est indéniable dans le nord du pays, le sud subissant davantage l'influence népalaise.

Depuis le XVIIe siècle, la musique folklorique a pris un essor certain sous la forme d'accompagnement des danses religieuses cham. La danse dramitsé ngacham exécutée avec masques et tambours a été classée au patrimoine culturel immatériel de l'humanité par l'UNESCO en 2005. La danse dranyen cham s'exécute avec le luth dranyen. Le choeshe est un chant religieux et une danse aussi. La danse ging dang tsholing s'exécute aussi avec des tambours.

Parmi les genres profanes, on distingue l'épopée royale drung, la musique folklorique lushe et la musique mystique gur, chantées en tibétain alors que la musique rurale liée aux travaux et aux activités est chantée dans la langue vernaculaire dzongkha.

Instruments de musique[modifier | modifier le code]

Vents :

Cordes :

Percussions :

Musique actuelle[modifier | modifier le code]

La musique filmi et l'indian pop importées d'Inde dominent encore largement la musique populaire malgré l'apparition dans les années 1960 du genre rigsar qui métisse les musiques indienne, népalaise et occidentale tout en y usant du luth dranyen.

Avec l'arrivée de la radiodiffusion, les premiers artistes de musique moderne tels Tashi Nyencha, Jigme Drukpa, Shera Lhendup, Suresh Moktan & Lhamo Dukpa et Neten Dorji acquirent la célébrité.

Liens externes[modifier | modifier le code]