Bluegrass

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour la région des États-Unis, voir Bluegrass region.

Bluegrass

Origines stylistiques Old Time Music, Blues, Roots
Origines culturelles Drapeau des États-Unis États-Unis, KY
dans les années 1940 par Bill Monroe
Instruments typiques Guitare
Banjo
Mandoline
Violon
Scènes régionales Kentucky

Genres dérivés

Americana

Un groupe de bluegrass en action : une guitare, deux banjos et deux mandolines
East Tennessee Blues, interprété en public par Bill Monroe (mandoline) et Doc Watson (guitare).

Le bluegrass est un style musical d'origine américaine qui constitue une branche de la musique country. Son fondateur, Bill Monroe, originaire de la ville de Rosine (dans la région du Bluegrass, au Kentucky), entreprend dès les années 1940 de codifier et d'adapter aux publics modernes l'Old Time Music qui puise sa source dans les massifs montagneux des Appalaches, musique qui est elle-même à la croisée de diverses traditions, américaine (blues) et européenne (anglo-irlandaise).

Le terme bluegrass provient du nom du groupe musical dirigé par Bill Monroe : the Blue Grass Boys, dont le nom est lui-même inspiré du surnom de l'État du Kentucky (the Bluegrass State).

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le bluegrass est très rythmé, souvent chanté en favorisant des harmonies vocales à trois voire quatre voix. Les morceaux font se succéder des solos instrumentaux, appelés breaks, qui s'intercalent entre des parties chantées. Bien que certains morceaux s'approchent de l'esprit de la ballade, la plupart ont plutôt un tempo très enlevé qui pousse les musiciens à développer une grande virtuosité technique.

Contrairement à la tendance générale de la musique country, le bluegrass privilégie une instrumentation acoustique à cordes : le banjo à cinq cordes, le violon (fiddle) et la guitare sont des instruments très caractéristiques, ainsi que la contrebasse qui joue sur les temps, et la mandoline qui joue rythmiquement sur les contre-temps, en alternance avec des passages mélodiques en solo. Le dobro est occasionnellement ajouté à cette instrumentation, et plus rarement l'harmonica[1].

Certains morceaux emblématiques sont fréquemment repris ou réinterprétés, tels les célèbres Orange Blossom Special (où le violon est censé imiter le bruit d'un train lancé à toute vapeur), Foggy Mountain Breakdown (bande originale du film Bonnie et Clyde), ou encore Duelling Banjos, standard des années cinquante intégré à la bande-son du film Délivrance.

Différentes écoles ou tendances se sont construites au fil du temps : bluegrass « classique » (Earl Scruggs), « mélodique » (Bill Keith), « single string » (Don Reno), tandis que des tentatives plus modernes (bluegrass « progressif », newgrass) sont le fait de musiciens comme David Grisman ou Tony Rice[réf. souhaitée].

Historique[modifier | modifier le code]

C'est en 1938 que Bill Monroe forme son groupe les Blue Grass Boys, véritable pépinière de grands instrumentistes tels que Lester Flatt et Earl Scruggs. Il réussit à imposer avec difficulté ce style musical, en marge des grands courants de la musique country de l'époque ; Honky tonk (ballades pessimistes, sur fond d'atmosphère de bar enfumé), et Western Swing (adaptation régionale, principalement texane des big bands de jazz, à la mode durant ces années-là).

Depuis l'an 2000 et le succès du film O'Brother, un des rares films hollywoodiens avec une bande-son en partie Old Time et bluegrass, on constate aux États-Unis un regain d'intérêt pour cette musique, en même temps qu'il a relancé la carrière musicale de l'un des interprètes, très âgé, de cette bande-son : Ralph Stanley. Dans les films « Retour à Cold Mountain » (2003) et « Alabama Monroe » (2013), la présence de ce style sur la bande originale est prépondérante.

Artistes et groupes de référence[modifier | modifier le code]

  • Bill Monroe (1911–1996)
    Virtuose de la mandoline, originaire du Kentucky. Il a été unanimement reconnu, de son vivant, comme étant le père du bluegrass (Father of Bluegrass Music). Le nom de cette musique vient du nom de son groupe formé en 1945 : Bill Monroe and the Blue Grass Boys, lequel comprenait notamment Lester Flatt à la guitare et Earl Scruggs au banjo. Lester Flatt et Earl Scruggs ont quitté Bill Monroe en 1948, et ont ensuite formé les Foggy Mountain Boys qui ont sans doute plus contribué au succès du bluegrass que quiconque. Ils ont été élus au Country Music Hall of Fame en 1985.


Le bluegrass en France[modifier | modifier le code]

Le bluegrass s'est d'abord fait connaître en France dans les années 1970, dans le sillage du renouveau de la musique folk et sous l'influence de musiciens largement inspirés de divers styles musicaux populaires aux États-Unis, comme Marcel Dadi.

Plusieurs festivals proposent aujourd'hui au public français de découvrir des musiciens contemporains : le festival annuel de la Roche-sur-Foron en fait une spécialité[2], mais d'autres scènes plus généralement consacrées à la musique country s'ouvrent aussi aux amateurs de bluegrass, comme le festival de Craponne-sur-Arzon[3]. Ces scènes connaissent un succès appréciable en France[4].

En 2013, le musicien et chanteur français Sanseverino sort Honky Tonk, un album largement influencé par le bluegrass[5].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Compléments biographiques

  • Gérard Herzhaft, Jacques Brémond, Guide de la Country Music et du Folk, Fayard, 1999.
  • (en) The Country Music Foundation and Paul Kinsbury (eds.) The Encyclopedia of Country Music, The Ultimate Guide to the Music", Oxford University Press, 1998, 648 p. (ISBN 978-0195116717) (relié) rééd. 2005, (ISBN 978-0195176087) (broché)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tom Barnwell, Christopher Howard-Williams (traducteur), « Le bœuf en Bluegrass », sur france-bluegrass.org,‎ 1999 (consulté le 3 octobre 2013)
  2. « La Roche Bluegrass Festival », sur larochebluegrass.fr (consulté le 3 octobre 2013)
  3. « Festival Country Rendez-Vous », sur festivaldecraponne.com (consulté le 3 octobre 2013)
  4. « La Roche-sur-Foron : fréquentation record au bluegrass festival », sur Le Messager.fr,‎ 2013 (consulté le 3 octobre 2013), « 9 900 entrées payantes au Country Rendez-vous », sur Le Progrès.fr,‎ 2013 (consulté le 3 octobre 2013)
  5. F-X Gomez, « Sanseverino, un brin de bluegrass », sur Libération.fr,‎ 2013 (consulté le 3 octobre 2013)

Sur les autres projets Wikimedia :