Salomé (Nouveau Testament)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Marie Salomé)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marie et Salomé.
Page d'aide sur l'homonymie Cet article traite de Marie-Salomé, disciple de Jésus. Pour Salomé, la fille d'Hérodiade qui selon les évangiles synoptiques danse devant Hérode Antipas pour obtenir la décapitation de Jean le Baptiste, voir Salomé (fille d'Hérodiade).
Salomé (à droite) lavant l'Enfant Jésus

Salomé (de l'hébreu, שלומית (Shlomith), qui vient de Shalom (« la paix »)), aussi appelée Marie Salomé, est une disciple de Jésus qui apparaît brièvement dans les évangiles canoniques et de façon plus détaillée dans les évangiles apocryphes. Elle est identifiée à la femme de Zébédée, la mère de Jacques de Zébédée et de Jean de Zébédée, plus connu sous le nom d'Apôtre Jean. Tous deux sont membres du « groupe des douze », appelé par la suite douze Apôtres. Dans les traditions chrétiennes, elle est aussi la demi-sœur de Marie, la mère de Jésus[1].

Elle est parfois aussi appelée Salomé la Myrophore (du grec muron, « parfum liquide » et du verbe phoreo, « porter ». Qui porte du parfum liquide), parce qu'elle fut l'une des femmes qui accompagnèrent le Christ au tombeau.

Sainte Marie-Madeleine, sainte Jeanne, sainte Marie de Salomé, portent des parfums liquides dans des fioles, des pots d’onguent ou des burettes pour embaumer et oindre le corps du Christ.

Occurrences néotestamentaires[modifier | modifier le code]

  • Mt 27,56 : « Parmi (les femmes) qui étaient au pied de la croix, il y avait Marie de Magdala, Marie, mère de Jacques et de Joseph, et la mère des fils de Zébédée. »
  • Mc 15,40 : « Il y avait aussi des femmes qui regardaient à distance, parmi elles Marie de Magdala, et Marie, mère de Jacques le petit et de Joset, et Salomé… »
  • Mc 16,1  : « Lorsque le sabbat fut passé, Marie de Magdala, Marie, mère de Jacques, et Salomé, achetèrent des aromates, afin d'aller embaumer Jésus. »
  • Jn 19,25 : « Près de la croix se tenaient sa mère, la sœur de sa mère, Marie, femme de Clopas, et Marie de Magdala. »

Hagiographie[modifier | modifier le code]

Sainte Anne et les trois Marie

Selon la Légende dorée, elle serait née du troisième mariage de sainte Anne avec un homme dénommé aussi Salomé. Elle serait la femme de Zébédée et la mère des apôtres Jacques de Zébédée dit le Majeur et Jean.

Elle se fête le 22 octobre en Occident et le 3 août en Orient[2].

Elle a été assimilée à l'une des saintes Maries dont la mémoire est vénérée en Camargue et qui sont fêtées, l'une, Marie Jacobé le 25 mai et la seconde Marie Salomé, le 22 octobre.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]