Marie Jacobé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marie.

Marie-Jacobé serait l'épouse de Clopas (ou d'Alphée) ; elle est peut-être la mère de Jacques le petit et de Joseph (ou Joset)[1], et peut-être aussi celle de Simon et de Jude.

Hagiographie[modifier | modifier le code]

Sainte Anne et les trois Marie

Selon la Légende dorée, elle serait née du second mariage de sainte Anne avec Cléophas, frère de Joseph. Elle aurait épousée Alphée et aurait donné naissance à quatre fils : "Jacques le mineur, Joseph le juste, qui est le même que Barsabas, Simon et Jude".

Elle est assimilée à l'une des Saintes Maries dont la mémoire est vénérée en Camargue aux Saintes-Maries-de-la-Mer et qui sont fêtées, l'une, Marie Jacobé le 25 mai et la seconde Marie Salomé, le 22 octobre[2].

Occurrences néotestamentaires[modifier | modifier le code]

  • Mt 27,56 : « Parmi (les femmes) qui étaient au pied de la croix, il y avait Marie de Magdala, Marie, mère de Jacques et de Joseph, et la mère des fils de Zébédée. »
  • Mt 28,1 : « … Marie de Magdala et l’autre Marie vinrent visiter le sépulcre.»
  • Mc 15,40 : « Il y avait aussi des femmes qui regardaient à distance, parmi elles Marie de Magdala, et Marie, mère de Jacques le petit et de Joset, et Salomé… »
  • Mc 15,47 : « Or Marie de Magdala, et Marie, mère de Joset regardaient où on l’avait mis.»
  • Mc 16,1  : « Lorsque le sabbat fut passé, Marie de Magdala, Marie, mère de Jacques, et Salomé, achetèrent des aromates, afin d'aller embaumer Jésus. »
  • Jn 19,25 : « Près de la croix se tenaient sa mère, la sœur de sa mère, Marie, femme de Clopas, et Marie de Magdala. »
  • Lc 24,10 : « Celles qui dirent ces choses aux apôtres étaient Marie de Magdala, Jeanne, Marie, mère de Jacques, et les autres qui étaient avec elles. »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Richard Bauckham, Gospel Women: Studies Of The Named Women In The Gospels, Mary of Clopas, T&T Clarck, Edinburgh, 2002, p. 203-225.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'identification avec Marie (mère de Jacques) n'est pas une certitude, selon André-Marie Gérard, Dictionnaire de la Bible, Paris, Robert Laffont, 1989, p. 885.
  2. Sainte Salomé la Myrophore sur Nominis

Liens externes[modifier | modifier le code]