Joël Robuchon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Joël Robuchon, dans son restaurant à Tokyo, en 2010.

Joël Robuchon, né le 7 avril 1945 à Poitiers, est un chef cuisinier français.

Il dirige aujourd'hui de nombreux restaurants dans le monde (Monaco, Tokyo, Macao, Las Vegas, New York, Londres, Hong Kong, Singapour, Taiwan, etc.), dont deux à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joël Robuchon a étudié la cuisine au Petit séminaire de Châtillon-sur-Sèvre, (actuelle ville de Mauléon) dans les Deux-Sèvres.

Son premier restaurant parisien[1] a été sacré meilleur restaurant au monde en 1994 par l’International Herald Tribune.

Il conçoit également des recettes pour Fleury Michon.

En 2013, les guides Michelin lui accordent un total de vingt-huit étoiles. Il est le chef le plus étoilé au monde[réf. nécessaire].

Le 24 juillet 2014, il ouvre son premier restaurant dans la province de Québec, plus particulièrement à Lévis avec la collaboration posthume d'Alphonse Desjardins[réf. nécessaire].

Personnalité médiatique[modifier | modifier le code]

De 1996 à 1999, Joël Robuchon a participé avec Guy Job à l'émission Cuisinez comme un grand chef sur TF1 où il recevait chaque semaine un chef et présentait avec lui recettes, astuces et tours de main. il a décliné la même formule sur France 3 de 2000 à 2009 avec l'émission Bon appétit bien sûr.

Entre 2002 et 2004, Joël Robuchon aide à réaliser dans Gourmet TV plus de 1 000 heures d’émissions originales pour la promotion du traitement des terroirs.[réf. nécessaire]

Joël Robuchon apparaît aussi dans l'épisode quatre de la saison six de l'émission culinaire américaine Top Chef[2].

De septembre 2011 à juin 2012, il anime, en compagnie de sa fille Sophie, Planète gourmande, une nouvelle émission culinaire, diffusée chaque samedi sur France 3.

En octobre 2012, il est présent dans l'émission MasterChef sur la chaîne TF1 en tant qu'invité.

Parcours[modifier | modifier le code]

Restaurant à Tokyo.
  • 1960 : Apprenti de cuisine, Relais de Poitiers
  • 1966 : Compagnon du Tour de France des Devoirs Unis
  • 1974 : Chef de Cuisine, Hôtel Concorde Lafayette, Paris
  • 1976 : Meilleur ouvrier de France
  • 1978 : Chef-directeur restaurant Les Célébrités, Hôtel Nikko, Paris
  • 1981-1993 : Restaurant Jamin, Paris
  • 1984 : 3 étoiles au Guide Michelin
  • 1987 : Conseiller technique chez Fleury Michon
  • 1989-2004 : Château Restaurant Taillevent-Robuchon, Tokyo
  • 1991-2005 : Président de la « Section Cuisine » du Concours des Meilleurs ouvriers de France
  • 1992-2001 : Conseiller Chef, Restaurant Laurent, Paris
  • 1994-1996 : Restaurant Joël Robuchon, avenue Raymond Poincaré, Paris
  • 1996 Conseiller de la marque « Reflets de France »
  • 1996-2004 : Conseiller Chef, Restaurant l’Astor, Paris
  • 1998 : Président du Salon SIREST, Paris
  • 2000 : Conseiller du café Legal
  • 2001 : Restaurant Robuchon à Galera, Hôtel Lisboa, Macao
  • 2003 : Création de la Compagnie Française de Restauration

Restaurants[modifier | modifier le code]

L'Atelier
  • 2001, Restaurant Robuchon à Galera, Hôtel Lisboa, Macao,
  • 2003, Création de l’Atelier de Joël Robuchon, Tokyo,
  • 2003, l'Atelier de Joël Robuchon, Paris,
  • 2004, Château Restaurant de Joël Robuchon, Tokyo,
  • 2004, Restaurant Joël Robuchon à l’hôtel Métropole, Monaco,
  • 2004, La Table de Joël Robuchon, Paris et Tokyo,
  • 2004, Café de Joël Robuchon, Tokyo,
  • 2005, L'Atelier de Joël Robuchon au MGM Grand, Las Vegas,
  • 2006, L'Atelier de Joël Robuchon au Four Seasons, New York,
  • 2006, L'Atelier de Joël Robuchon, Londres,
  • 2006, La Cuisine de Joël Robuchon, Londres,
  • 2006, L'Atelier de Joël Robuchon, Hong Kong
  • 2006, Le Salon de Thé de Joël Robuchon, Hong Kong
  • 2009, L'Atelier de Joël Robuchon, Taipei
  • 2014, La Grande Maison, Bordeaux[3],[4]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Personnelles[modifier | modifier le code]

  • Sacré « Cuisinier du siècle » par le Gault&Millau (1990)
  • Meilleur restaurant du monde par le International Herald Tribune (1994)
  • Meilleur ouvrier de France (1976)
  • Compagnon du Tour de France des Devoirs Unis
  • Membre Titulaire de l'Académie culinaire de France
  • Président « Section cuisine » du concours des Meilleurs ouvriers de France (depuis 1991)
  • Président d'honneur de la Chambre Syndicale de la Haute Cuisine Française
  • Membre du Conseil de l'Ordre du Mérite agricole (depuis 1998)

Professionnelles[modifier | modifier le code]

  • 3 étoiles Guide Michelin
  • 3 assiettes Guide Pudlowski
  • 4 étoiles Guide Bottin Gourmand
  • 4 toques (19.5) Gault&Millau
  • Chef de l'année 1987
  • Lauréat du prix Hachette 1985
  • Trophée National de l'Académie Culinaire de France 1972
  • Prix Pierre Taittinger 1970
  • Coupe Marcel Bouget 1970
  • Vase de Sèvres du Président de la République 1969
  • Prix Prosper Montagné 1969
  • Médaille d'Or des Olympiades Culinaires de Francfort 1972 & 1976
  • Médaille d'Or du Concours International de Vienne 1974
  • Médaille d'Or de l'Académie Culinaire de France 1972
  • Médaille d'Or Massif Grand Marnier 1969
  • Médaille d'Or de la Ville d'Arpajon 1966
  • Plaquette de Vermeil de la Ville d'Arpajon 1970
  • Médaille de Vermeil de la Ville de Paris 1988
  • Médaille d'Argent de la Société des Cuisiniers de Paris 1979
  • Médaille d'Argent Sciences Art Lettres 1978
  • Médaille d'Argent de la Ville d'Arpajon
  • Médaille de Bronze du Conseil général de l'Aude
  • Médaille de Bronze de la Ville de Nice 1976
  • Médaille de Bronze de l'Académie culinaire de France 1971
  • Médaille de Bronze du Commissariat au Tourisme 1968
  • Médaille de Bronze de la Ville d'Arpajon

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tout Robuchon, Perrin, Paris, 2006
  • Ma cuisine pour vous, Paris, 1986
  • Simply French, New York, 1991
  • Le Meilleur et le Plus Simple de Robuchon
  • Les Dimanches de Joël Robuchon
  • Recettes de grands chefs
  • Le Meilleur et le Plus Simple de la pomme de terre
  • Le Meilleur & le Plus Simple de la France
  • Cuisinez comme un grand chef, tome 1, 2 et 3
  • Bon appétit bien sûr, tome 1, 2, 3 et 4
  • Recettes du terroir d'hier et d'aujourd'hui
  • Le Carnet de route d'un compagnon cuisinier
  • Le Meilleur et le Plus Simple pour maigrir
  • L'Atelier de Joël Robuchon

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Qui a pu apprécier Joël Robuchon, à l'époque où il était au piano chez Jamin à Paris, sait que le génie en ce domaine n'a rien d'une vue de l'esprit", in Piano ma non solo, Jean-Pierre Thiollet, Anagramme éditions, 2012, p. 111.
  2. (en) Rachel Helyer Donaldson, Joel Robuchon makes his ‘Top Chef’ debut on Bravo, The Week, 10 septembre 2009
  3. Bordeaux : Joël Robuchon explique son projet de restaurant gastronomique, Sud Ouest, 29 juin 2013
  4. Joël Robuchon ouvrira un restaurant à Bordeaux en 2014, L'Express, 27 juin 2013

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]