Jean-Baptiste Billot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Billot.
Le général Billot

Jean-Baptiste Billot, né à Chaumeil (Corrèze) le 15 août 1828 et mort à Paris le 31 mai 1907, est un général et homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Baptiste Billot entre à l’École spéciale militaire de Saint-Cyr en 1847 (promotion "de la république", 1847-1849), il intègre à sa sortie en 1849 le corps d'état-major avec le grade de sous-lieutenant. C'est un officier de convictions républicaines, qui vote non au plébiscite de 1851 accordant les pleins pouvoirs à Louis-Napoléon Bonaparte.
Il poursuit néanmoins une brillante carrière sous l'empire, promu lieutenant en 1852, puis capitaine en 1854. Il reçoit la légion d'honneur en 1859.
Billot participe à l’expédition du Mexique (1861-1867) : commandant de l'État de Chihuahua puis de Querétaro avec le grade de chef d'escadrons (1863), il reçoit sept citations à l'ordre de l'armée et la croix d'officier de la légion d'honneur en 1867. Il refuse le poste de sous-secrétaire d'État à la guerre de l'empereur Maximilien.
À son retour en France, il fait un riche mariage. En 1869, Billot est nommé chef d'état-major de la province de Constantine, en Algérie, avec le grade de lieutenant-colonel.

Il participe à la guerre franco-prussienne de 1870, d'abord comme chef d'état-major du général Jules de Laveaucoupet, commandant de la 3e division d'infanterie du 2e corps du général Frossard. Billot participe aux batailles de Sarrebruck, Forbach où il est cité à l'ordre de l'armée, Borny et Noiseville. Il arrive à s'échapper après la prise de Metz et se met au service du nouveau gouvernement. Il est promu colonel, puis général de brigade et général de division à titre provisoire. Chef d'état-major puis commandant du 18e Corps d'armée, Billot est battu à Beaune-la-Rolande le 28 novembre 1870. Confirmé comme général de brigade à titre permanent, il participe à la bataille de Villersexel en janvier 1871.

En 1871, Billot est élu député de la Corrèze avant de représenter ce département comme sénateur inamovible à partir de 1875. Il siège dans les rangs des républicains (centre-gauche).
Promu général de division en 1878, il reçoit le commandement de la 1re division d'infanterie en 1879, puis celui du 15e corps d'armée, à la tête duquel il organise les embarquements pour l'expédition de Tunisie de 1880 à 1881. En 1882 il est ministre de la Guerre dans le gouvernement Freycinet. Il alterne dès lors commandements militaires et postes politiques : vice-président du Conseil supérieur de la Caisse des offrandes nationales et membre du Conseil supérieur de la Guerre de 1883 à 1896, commandant le 1er corps d'armée de 1884 à 1888, puis Ministre de la guerre dans le gouvernement Méline de 1896 à 1898. Grand-croix de la Légion d'honneur en 1896 et médaillé militaire en 1897, le général Billot est également grand-croix de l'ordre du Cambodge, alors un protectorat français, en 1898 et de l'ordre de la Couronne de Roumanie.

Décorations[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Bordes, L'aventure mexicaine du général Jean-Baptiste Billot (1862-1867), Publibook, 2007, 352 p..

Article connexe[modifier | modifier le code]

Source externe[modifier | modifier le code]