Grete Waitz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grete Waitz Portail athlétisme
Grete Waitz (NYC Marathon, 2010) 2.jpg
Informations
Disciplines Courses de fond
Période d'activité Années 1970 et 1980
Nationalité Drapeau de la Norvège Norvège
Naissance 1er octobre 1953
Lieu Oslo
Décès 19 avril 2011 (à 57 ans)
Records
Ancienne détentrice du record du monde du marathon
Distinctions
• Élue au Temple de la renommée de l'IAAF en 2013
• 4 fois élue sportive norvégienne de l'année.
Palmarès
Jeux olympiques 0 1 0
Championnats du monde 1 0 0
Championnats du monde de cross 5 0 2

Grete Waitz, née le 1er octobre 1953 à Oslo et morte le 19 avril 2011[1], est une athlète norvégienne, pratiquant le marathon. Championne du monde de la discipline en 1983, vice-championne olympique en 1984. Elle a battu quatre fois le record du monde dont trois sur trois années consécutives de 1978 à 1980 sur le Marathon de New-York qu’elle gagnera neuf fois sur onze participations entre 1978 et 1988, créant ainsi des records inégalés. Grete Waitz avec le temps de 2 h 27 min 32 s 6 (21-10-1979) réalise le triple exploit de battre le record du monde, d'être la première femme à finir le marathon à moins d'une heure du premier record établi et enfin de passer sous la barre symbolique des 2 h 30 min. Elle a par ailleurs détenu le record du monde durant près de cinq ans.

Débuts[modifier | modifier le code]

Née à Oslo, Norvège, Waitz était une jeune athlète talentueuse en athlétisme, mais qui avait de la difficulté à convaincre ses parents de son réel potentiel sportif. C’était à l'époque où les femmes n’avaient pas accès aux compétitions à un niveau professionnel. Waitz se rend tout de même aux Jeux olympiques d'été de 1972 à Munich pour le 1 500 mètres.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

En 1975, Waitz bat le record du 3 000 mètres par deux fois, et passe à des distances supérieures, jusqu’à ce qu’elle découvre le marathon, course dans laquelle elle est le plus à l’aise. C’est en 1978 que sa participation au New York Marathon commence; elle gagne la course 9 fois et bat le record mondial trois ans de suite. Championne cinq fois de la IAAF Cross Country Championships, (1978-1981 et 1983), elle gagne également le Marathon de Londres en 1983 et 1986.

Malheureusement, les Jeux olympiques lui échappent. La Norvège est un des pays qui décident de boycotter les Jeux olympiques d'été de 1980 à Moscou. Été 1984, elle est battue par Joan Benoit, et se contente de la seconde place aux Jeux olympiques d'été de 1984 à Los Angeles. Une médaille d’or lui est quand même attribuée lors du Championnats du monde d'athlétisme 1983 à Helsinki.

Retraite[modifier | modifier le code]

Même si elle ne participa plus au niveau professionnel, Waitz continue à organiser des courses pendant lesquelles elle vise à sensibiliser les gens sur la santé et au marathon. Elle fait aussi du bénévolat, particulièrement pour Care International et International Special Olympic. En juin 2005, elle divulgue publiquement recevoir un traitement contre le cancer. Elle entraînait alors également Liz McColgan.

Elle meurt le 19 avril 2011 à 57 ans de son cancer[2]. Elle est intronisée au Panthéon de l'athlétisme de l'IAAF en 2013[3].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Décès de Waitz, Eurosport,
  2. (en) « Grete Waitz, distance running legend, passes away », sur iaaf.org,‎ 19 avril 2011 (consulté le 19 avril 2011)
  3. (en) « Bolt and Fraser-Pryce are crowned 2013 World Athletes of the Year », sur www.iaaf.org (consulté le 16 novembre 213)


Liens externes[modifier | modifier le code]