Natalya Lisovskaya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Natalya Lisovskaya Portail athlétisme
Informations
Disciplines lancer du poids
Nationalité Drapeau de la Russie Russie/Drapeau de l’URSS Union soviétique/Drapeau de la France France
Naissance 16 juillet 1962 (52 ans)
Lieu Alegazy en Bachkirie
Records
Actuelle détentrice du record du monde du lancer du poids (22,63 m)
Distinctions
Élue au Temple de la renommée de l'IAAF en 2013
Palmarès
Jeux olympiques 1 0 0
Championnats du monde 1 1 0
Championnats d'Europe 0 1 0

Natalya Lisovskaya[note 1] ou Natalia Lissovskaïa[note 2],[1],[note 3],[2], de son nom russe : Наталья Лисовская, née le 16 juillet 1962 à Alegazy (en Bachkirie), est une athlète russe ayant concouru sous les couleurs de l'Union soviétique dans les années 1980 et 1990, devenue française depuis la fin de sa période compétitive. Championne du monde en 1987, et championne olympique en 1988, elle est l'actuelle détentrice du record du monde du lancer du poids grâce à un jet à 22,63 m établi le 7 juin 1987 à Moscou. Cette performance fait l'objet de nombreuses suspicions[3],[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

Elle détient le record du monde du lancer de poids féminin. Son mari Yuriy Sedykh détient lui le record du monde du lancer de marteau et leur fille Alexia Sedykh est championne olympique de la jeunesse au lancer de marteau. Ils vivent dans la région parisienne depuis le début des années 1990 où Yuriy Sedykh est devenu professeur de sport au Pôle Léonard de Vinci. En 2013, elle est intronisée au Panthéon de l'athlétisme de l'IAAF en même temps que son mari Yuriy Sedykh[5].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Nom non seulement utilisé par La Croix et d'autres médias français [1] mais largement utilisé dans le monde sportif anglophone et non anglophone.
  2. D'après la transcription du russe en français.
  3. "Lisovskaïa" est aussi utilisé[réf. nécessaire], notamment par le journal Le Parisien qui l'écrit avec un seul "s" : « Enfin, au poids féminin, Natalia Lisovskaïa (EA Antony) s'est adjugé le concours avec un jet à 17,34 m ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Son nom dans toutes les transcriptions/translittérations possibles ».
  2. Ce nom est aussi utilisé en 2005 et en 2009.
  3. (en) T. J. Quinn, « Tainted Legacy Steroid Cloud Hangs Over Flo-jo, Golden Age Of Women's Track & Field », New York Times,‎ 4 juillet 2004 (consulté le 5 août 2012) : « The records themselves, however, stand, even though there is considerable evidence that some record holders, notably Koch, used steroids. The records for the 400m, 800m, 100m hurdles, high jump, long jump, shot put, discus and heptathlon were all set in the 1980s. All, including Jackie Joyner-Kersee's record in the heptathlon, have been under suspicion for years. »
  4. Gilles Dhers, « A trois centimètres du bonheur », sur 'Libération',‎ 1er septembre 2007 (consulté le 5 août 2012) : « Des perfs dont on ne jurerait pas qu'elles ont été accomplies à l'eau de source. Voir tomber le record de Kostadinova et la barre des 2,10 m franchie constituerait donc un énorme truc. »
  5. (en) « Bolt and Fraser-Pryce are crowned 2013 World Athletes of the Year », sur www.iaaf.org (consulté le 16 novembre 213)
  6. Athlétisme - Championnats du Monde 2009 à Berlin

Liens externes[modifier | modifier le code]