Hornaing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hornaing
Mairie d'Hornaing
Mairie d'Hornaing
Blason de Hornaing
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Nord
Arrondissement Douai
Canton Marchiennes
Intercommunalité Communauté de communes Cœur d'Ostrevent
Maire
Mandat
Frédéric Delannoy
2014-2020
Code postal 59171
Code commune 59314
Démographie
Gentilé Hornaingeois
Population
municipale
3 521 hab. (2011)
Densité 393 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 22′ 07″ N 3° 20′ 10″ E / 50.3686111111, 3.3361111111150° 22′ 07″ Nord 3° 20′ 10″ Est / 50.3686111111, 3.33611111111  
Altitude Min. 16 m – Max. 45 m
Superficie 8,95 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Hornaing

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Hornaing

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Hornaing

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Hornaing

Hornaing est une commune française, située dans le département du Nord (59) en région Nord-Pas-de-Calais. Après le premier quart du XXe siècle, Hornaing devient une commune minière suite à la construction de la fosse Heurteau par la Compagnie des mines d'Anzin. Une centrale thermique est construite dans les années 1950 et devrait fermer dans les années 2010.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation du canton et de la commune dans l'arrondissement

Hornaing est situé dans le bassin minier du Nord, à 9 km de Marchiennes, 13 km de Valenciennes, à environ 20 km de Douai (chef-lieu de son arrondissement) et à 40 km de Lille. La commune fait partie du Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Hornaing
Wandignies-Hamage
Erre Hornaing Hélesmes
Escaudain

Histoire[modifier | modifier le code]

Exploitation minière[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Fosse Heurteau et Centrale thermique d'Hornaing.

La Compagnie des mines d'Anzin commence la fosse Émile Heurteau en 1927, il s'agit de la dernière qu'elle ouvre. Celle-ci assure l'aérage et le service pour la fosse Agache sise à Fenain[1]. Dans les années 1950, la centrale thermique d'Hornaing est construite sur le carreau de fosse. Le puits no 1 est comblé en 1966, et le puits no 2 en 1976, suite à la fermeture de la fosse Agache. Les installations sont détruites[2]. La centrale thermique devrait fermer au cours des années 2010.

La mine et la centrale ont également généré un important patrimoine immobilier. Les cendres de la centrale forment le terril no 151[3], propriété de la société SA TERRILS[4].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de la ville de Hornaing (59) Nord-France.svg

Les armes de Hornaing se blasonnent ainsi : "De gueules à la fasce d'or, accompagnée en chef d'une devise vivrée du même."

Ce sont les armes de la famille de Jauche - Mastaing

Toponymie[modifier | modifier le code]

Horninio (1123), Hornain (1174-1183), Hornaing (1210), Hornaign (1218), Hornaing (1793).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
 ? juin 1995 Gilbert Canipel PCF  
juin 1995 mars 2008 Alain Ladu PCF  
mars 2008 en cours
(au 3 juillet 2014)
Frédéric Delannoy PS Réélu pour le mandat 2014-2020[5]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 3 521 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
619 740 775 912 947 971 1 072 1 088 1 140
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
1 180 1 172 1 159 1 202 1 290 1 315 1 373 1 382 1 476
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
1 542 1 518 1 459 1 484 2 358 2 184 2 305 3 080 3 403
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 - -
3 178 3 102 2 971 2 931 2 942 3 176 3 521 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2004[7].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Hornaing en 2007 en pourcentage[8].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,4 
4,6 
75 à 89 ans
9,4 
9,5 
60 à 74 ans
12,1 
20,2 
45 à 59 ans
18,7 
21,1 
30 à 44 ans
20,6 
20,0 
15 à 29 ans
17,6 
24,5 
0 à 14 ans
21,2 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[9].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Emplois, revenus et niveau de vie[modifier | modifier le code]

Répartition des emplois par catégories socioprofessionnelles en 2006.
  Agriculteurs Artisans, commerçants,
chefs d'entreprise
Cadres et professions
intellectuelles supérieures
Professions
intermédiaires
Employés Ouvriers
Hornaing
Zone d'emploi
Moyenne nationale 2,2 % 6,0 % 15,4 % 24,6 % 28,7 % 23,2 %
Répartition des emplois par secteurs d'activités en 2006.
  Agriculture Industrie Construction Commerce Services aux
entreprises
Services aux
particuliers
Hornaing
Zone d'emploi
Moyenne nationale 3,5 % 15,2 % 6,4 % 13,3 % 13,3 % 7,6 %
Sources : Insee[10]

Sports[modifier | modifier le code]

Le Paris-Roubaix à Hornaing (2008)

Hornaing a vu passer le Tour de France en 2004 et 2010 et accueille chaque année le Paris-Roubaix sur les pavés d'Hornaing à Wandignies-Hamage, les plus long de cette course.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Hornaing possède une géante, Philippotte (Philippotte de Lannoy) qui défile tous les ans à la fête des Mouchons.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

  • L'église
  • La salle d'Œuvres Sociales E.Ferrari
  • Patrimoine minier de la fosse Heurteau
  • La centrale d'Hornaing. C'est la dernière centrale thermique des Houillères du Bassin du Nord-Pas-de-Calais encore en activité. Rachetée par le groupe E.ON, elle est encore visible, sur les quatorze centrales exploitées dans le bassin minier.

En raison d'une perte de rentabilité, il est question de la fermer en 2013 au lieu de 2015 alors qu'elle emploie 86 salariés, mais plusieurs syndicats (CGT et FO) ont assigné le propriétaire en justice au motif du non-respect d'un accord passé avec les syndicats[11]. Le tribunal de grande instance de Douai (Nord) a rendu en 2013 un jugement sur la fermeture en 2015 [12],[13].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Guy Dubois et Jean-Marie Minot, Histoire des Mines du Nord et du Pas-de-Calais : Des origines à 1939-45, t. I,‎ 1991, 176 p., p. 33 Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article
  • Guy Dubois et Jean-Marie Minot, Histoire des Mines du Nord et du Pas-de-Calais : De 1946 à 1992, t. II,‎ 1992 Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article


Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dubois et Minot 1991, p. 33
  2. Dubois et Minot 1992
  3. « Fiche du terril no 151 », sur http://www.chainedesterrils.eu/, La Chaîne des Terrils
  4. BASIAS Fiche Basias relative au crassier de cendres de la centrale thermique d'Hornaing
  5. « Rythmes scolaires : tout est bouclé : Lundi 16 juin a eu lieu à la salle des fêtes Eusebio Ferrari une réunion sur la réforme des rythmes scolaires. Les activités et horaires sont désormais arrêtés », L'Observateur du Douaisis, no 599,‎ 3 juillet 2014, p. 36
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  8. « Évolution et structure de la population à Hornaing en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 29 juillet 2010)
  9. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 29 juillet 2010)
  10. Rapport statistique national sur le site de l'Insee. Consulté le 10 janvier 2010
  11. Romandie, Les syndicats CGT et FO de la centrale électrique à charbon d'Hornaing (Nord) ont assigné en justice Eon France pour s'opposer à la fermeture du site, prévue le 31 mars (AFP, de source syndicale 2013-03-06)
  12. Boursorama, Centrale EON à Hornaing: le jugement mis en délibéré au 29 mars, consulté 2013-03-19
  13. La voix du Nord: jugement confirmée en cour d'appel, mai 2013