Fumihiko Maki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fumihiko Maki
Image illustrative de l'article Fumihiko Maki
Présentation
Naissance
Tōkyō (Japon)
Nationalité Drapeau du Japon Japon
Activité(s) Architecte, enseignant
Formation Université de Tokyo, Université Harvard
Œuvre
Agence Maki and Associates
Réalisations Makuhari Messe
Tokyo Metropolitan Gymnasium
Distinctions Prix Wolf 1988
Prix Pritzker 1993
Praemium Imperiale 1999

Fumihiko Maki (槇 文彦, Maki Fumihiko?, né à Tōkyō le ) est un architecte contemporain japonais, lauréat du Prix Pritzker en 1993.

Formation[modifier | modifier le code]

Il étudie l'architecture à l'université de Tokyo dont il est diplômé en 1952. Parmi ses professeurs figure Kenzō Tange, de quinze ans son aîné.

Il poursuit sa formation aux États-Unis, passant son Master en architecture à la Cranbrook Academy of Art (1953) et à l'université Harvard (1954).

Il reste ensuite jusqu'en 1965 aux États-Unis où il travaille notamment pour Skidmore, Owings et Merrill ainsi que pour Sert Jackson and Associates. Outre ses maîtres japonais et américains, il est fortement influencé par l'architecture européenne, en particulier Le Corbusier et le Bauhaus de Walter Gropius.

Parcours[modifier | modifier le code]

En 1965, il retourne à Tōkyō et fonde sa propre agence, Maki and Associates. C'est une petite structure qui préfère s'associer avec des groupes plus important en fonction de la taille des projets. Parallèlement, il enseigne de 1979 à 1989 à l'université de Tokyo et publie plusieurs ouvrages.

En 1993, Fumihiko Maki est le deuxième Japonais à recevoir le Prix Pritzker d'Architecture, sorte de Prix Nobel d'Architecture. Son maître Kenzō Tange l'avait reçu en 1987.

En juillet 2003, Fumihiko Maki, associé à Jean Nouvel (France), et Norman Foster (Grande-Bretagne) ont été choisis pour édifier trois des cinq tours du projet de reconstruction du site « Ground Zero » de reconstruction du World Trade Center, à New York, projet confié, pour son ensemble, à l'Américain Daniel Libeskind.

Début 2004, Il a remporté le concours pour l'extension du palais de l’ONU à New York. Associé à l’agence américaine Skidmore, Owings & Merrill, ils réaliseront un immeuble de bureaux de 35 étages qui sera livré en 2008, d’un coût d’environ 330 millions de dollars américains. Le concours, sur invitation, était réservé aux lauréats du Prix Pritzker.

Style et caractéristiques[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Fumihiko Maki sait inventer son style propre, résolument moderne, mais respectueux des pulsions naturelles et des singularités de la culture japonaise.

Il se réfère souvent aux folles parties de cache-cache des enfants et aux « lieux de refuge et de perspective » qui leur permettent de voir sans être vus.

Il construit des chemins de circulation en boucle qui mènent à des places abritées offrant un but à atteindre.

Il introduit la notion de l'oku, ces couches spatiales imbriquées qui dissimulent mais ne cachent pas entièrement. Il s'oppose à l'architecture manichéenne, totalement opaque ou totalement transparente qui prolifère dans les villes modernes.

Concrètement son architecture est faite de béton, de métal et de verre, mais il sait aussi intégrer la mosaïque, l'aluminium anodisé et le bois dans les aménagements intérieurs. Au Japon, où les normes anti-sismiques sont draconiennes, il sait jouer sur la légèreté pour respecter ces contraintes.

Il sait conduire des projets sur des durées inhabituelles pour un architecte. L'exemple le plus frappant est le projet de zone d'habitations, de bureaux et de commerces de Hillside Terrace Complex, à Shibuya (Tōkyō). Il pilote le projet depuis la première phase en 1969 jusqu'à la quatrième phase en 1992.

Ses principales réalisations[modifier | modifier le code]

Hillside Terrace Complex phase 1
Hillside Terrace Complex phase 3
Hillside Terrace Complex phase 4
  • 1960 : Nagoya University Toyoda Memorial Hall Auditorium Higashiyama, Nagoya
  • 1962 : Chiba University Memorial Auditorium
  • 1969 : Hillside Terrace Complex ; phase 1 ; Shibuya, Tōkyō
  • 1971 : Kanazawa Ward Office Yokohama
  • 1973 : Hillside Terrace Complex ; phase 2 ; Shibuya, Tōkyō
  • 1974 : Tsukuba University Center for School of Arts & Physical Education Tsukuba, Ibaraki
  • 1977 : Hillside Terrace Complex ; phase 3 ; Shibuya, Tōkyō
  • 1977 : Kota Kinabaru Sports Complex and Park, Pool Sabah, Malaisie
  • 1978 : Iwasaki Art Museum Ibusuki, Kagoshima
  • 1978 : Sea Side Town ; Kanazawa ; Yokohama, Kanagawa
  • 1979 : Royal Danish Embassy ; Shibuya, Tōkyō
  • 1981 : Kyoto Craft Center, Kyoto
  • 1984 : Fujisawa Municipal Gymnasium Fujisawa, Kanagawa
  • 1985 : Tsukuba Expo '85 International Pavilions [Block A] Tsukuba, Ibaraki
  • 1985 : West Plaza à Yokohama Central Station Yokohama, Kanagawa
  • 1986 : National Museum of Modern Art, Kyōto
  • 1987 : Hillside Plaza Hall Shibuya, Tōkyō
  • 1989 : Toyama Shimin Plaza Musical Hall, Toyama
  • 1989 : TEPIA, Tōkyō
  • 1989 : Makuhari Messe, Chiba
  • 1990 : Tokyo Metropolitan Gymnasium Sendagaya, Tōkyō
  • 1992 : Hillside Terrace Complex ; phase 4; Shibuya, Tōkyō
  • 1993 : Yerba Buena Center for the Arts ; Californie, USA
  • 1993 : YKK R&D Center Sumida, Tōkyō
  • 1994 : Kirishima International Concert Hall ; Makizono, Kagoshima
  • 1995 : Isar Büropark ; Munich, Allemagne
  • 1996 : Floating Pavilion; Groningue, Pays-Bas
  • 1997 : Kaze-no-Oka Crematorium; Nakatsu, Oita
  • 1998 : Makuhari Messe II,North Hall ; Chiba
  • 1999 : Toyama International Conference Center, Toyama
  • 2001 : Maki Solitare; Düsseldorf, Allemagne
  • 2002 : TRIAD bureaux, galerie marchande, Azumi, Nagano
  • 2002 : Siège social Rolex, Tōkyō
  • 2003 : Yokohama I-land Tower bureaux et hall d'expositions
  • 2003 : TV Asahi, Tōkyō

Projets en cours ou futurs[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :