Claes Oldenburg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Oldenburg.

Claes Oldenburg

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Claes Oldenburg, 2012

Naissance 28 janvier 1929 (85 ans)
Stockholm
Nationalité Suédois puis américain
Activités Sculpteur de pierre
Mouvement artistique Pop Art
Récompenses Prix Wolf en art

Claes Oldenburg, né le 28 janvier 1929 à Stockholm, est un sculpteur vivant et travaillant à New York, où il a grandi. Il est connu notamment pour ses installations monumentales, répliques d'objets du quotidien. Il appartient au mouvement artistique du pop art.

Biographie[modifier | modifier le code]

Claes Oldenburg est né le 28 janvier 1929 . Il est suédois d'origine, naturalisé américain. Il est le fils d'un diplomate suédois basé à Chicago depuis 1936. Claes Oldenburg étudie l'art et la littérature et fait une école pour apprendre à être réalisateur à Yale entre 1946 et 1950 puis fréquente l'Institut d'art de Chicago de 1952 à 1954. En 1953, il est naturalisé citoyen américain. Il développe des versions « hard » et des versions « soft » de ses œuvres. À la fin des années 1950, il part à New York. Oldenburg est une figure marquante de happenings et performances artistiques durant les années 1950 et 1960.

En 1959, il expose à la Judson Gallery The Street, une série d'objets en carton et papier mâché inspirés par l'environnement urbain. À la fin de l’année 1961, l’artiste loue un établissement dans la East Second Street de Manhattan où il inaugure l'installation magasin The Store, qui peut être visitée pendant deux mois. En 1962, il y organise des performances. Durant l’été, Oldenburg transforme The Store en un spectacle à la Green Gallery.

Oldenburg réalise son premier monument public en plein air en 1967 Placid Monument Civic.

À partir de 1975, il collabore avec Coosje van Brugge, historienne d’art, sculptrice et critique, et réalise avec elle des œuvres monumentales. Il l'épouse en 1977.

Œuvres[modifier | modifier le code]

The broken library au musée d'art moderne de Saint-Étienne (France)

Citations[modifier | modifier le code]

  • « Une œuvre n'est pas quelque chose de beau à regarder, sa valeur c'est d'être une école de pensée. L'important est l'image mentale qu'elle imprime. » [3]
  • « Il faut que la peinture qui a si souvent sommeillé, dans des mausolées dorés et dans des cercueils de verre sorte prendre l'air, fume une cigarette, boive une bière. Il faut l'ébouriffer, lui faire faire un tour à vélo, ou dans un taxi avec une fille. » [3]
  • « Les œuvres ne sont pas faites pour être jolies, elles sont faites pour que lorsqu'on les regarde on ne comprenne pas ce qu'elles représentent et qu'on ait envie de les déchirer et de passer devant en courant. » [3]
  • « Une œuvre est faite pour être laide, moche, sans signification pour l'esprit et les sens. je pense que l'art a le mérite d'être inutile. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il dit « les étudiants ont besoin d'hygiène »
  2. Free Stamp sur Google Sightseeing
  3. a, b et c 1

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain Monvoisin, Dictionnaire international de la sculpture moderne & contemporaine, Paris, Éditions du Regard, 2008, p. 402-404.
  • (nl)Tilman Osterwold, Pop Art, Cologne, Taschen, 2007, p. 193-201.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :