Gottfried Böhm

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gottfried Böhm
Image illustrative de l'article Gottfried Böhm
Photo de 2009
Présentation
Naissance 23 janvier 1920 (94 ans)
Offenbach-sur-le-Main (Allemagne)
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Diplôme 1946
Formation Institut technique de Munich
Académie des beaux-arts de Munich
Œuvre
Distinctions Prix Pritzker 1986
Entourage familial
Père Dominikus Böhm

Gottfried Böhm (que l’on trouve parfois écrit Boehm), né le 23 janvier 1920 à Offenbach-sur-le-Main, est un architecte allemand contemporain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il nait dans une famille d’architectes. Son père, Dominikus Böhm, est renommé pour avoir construit de nombreuses églises en Allemagne, aux Pays-Bas ou en Amérique du Sud. Après son diplôme obtenu en 1946 à l’Institut Technique de Munich, il étudie la sculpture à l’Académie des beaux-arts de cette ville. À partir de 1947, il collabore avec son père jusqu’à la mort de celui-ci en 1955. Durant la même période, il collabore également avec la Société pour la Reconstruction de Cologne sous la direction de Rudolf Schwarz. En 1951 il passe six mois à New York où il travaille dans l’agence de Cajetan Baumann. Il complète son séjour américain par un voyage d’étude à travers le pays, ce qui lui donne l’occasion de rencontrer Ludwig Mies van der Rohe et Walter Gropius pour lesquels il a une grande admiration.

Il a réalisé de nombreux bâtiments en Allemagne : églises, musées, théâtres, centres culturels, bureaux et logements. Il a été considéré un architecte expressionniste dans les années 1960, puis récemment il a été « classé » comme post-Bauhaus, mais lui-même préfère se définir comme un architecte qui crée des « connexions », entre le passé et le nouveau, entre les idées et le monde physique, entre un bâtiment et son cadre urbain, et ceci se traduit dans le choix de la forme, des matériaux et de la couleur des constructions qu’il conçoit. Beaucoup de ses projets sont réalisés en béton brut, mais à partir du Centre civique à Bergisch Gladbach, il commence à utiliser de nouveaux matériaux comme le verre et l’acier, un tournant dans le choix des matériaux, dû à l’évolution technologique.

Dans de nombreux projets, son attention pour la planification urbaine est évidente, comme par exemple dans le quartier autour de la cathédrale de Cologne, dans la Place Prague à Berlin, dans le périmètre autour du château de Saarbruecken et dans le Quartier Lingotto à Turin.

Il a reçu de nombreux prix parmi lesquels le prestigieux prix Pritzker en 1986.

Il est élu membre de l'Académie des arts de Berlin en 1968[1].

Citation[modifier | modifier le code]

« On sait bien que les hommes n’ont pas d’âme : si seulement ils avaient un peu de tenue. »

Principales réalisations[modifier | modifier le code]

  • Église à Neviges (1962) Photo
  • Ensemble religieux (église, centre pour les jeunes et bibliothèque) (1968) à Cologne Photo
  • Zublin Office Building (1985) à Stuttgart Photo
  • Hôtel de ville de Bensberg (Bergisch Gladbach)
  • Municipal Building de Rheinberg
  • Restaurant à Bad Kreuznach
  • Centre civique à Bergisch Gladbach
  • Magasin Peek+Cloppenburg à Berlin
  • Banque Deutsche à Luxembourg
  • Hans Otto Theater a Potsdam (1999-2006)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :