Wang Shu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Wang Shu
Image illustrative de l'article Wang Shu
Présentation
Nom de naissance 王澍
Naissance (50 ans)
Ürümqi, Chine occidentale
Nationalité Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Activité(s) Architecte/Professeur
Œuvre
Agence Amateur Architecture Studio
Réalisations
  • Musée historique de Ningbo, Ningbo, Chine
  • Musée d'Art de Ningbo, Ningbo, Chine
  • Maison Céramique , Jinhua, Chine
Distinctions
  • Prix Pritzker 2012
  • Premier prix « Pour une Architecture Durable 2007 », Cité de l'Architecture et du Patrimoine, Palais de Chaillot, Paris
  • Premier Prix d'art de l'architecture, Chine
Entourage familial
Famille Lu WenYu (femme et cofondatrice de l'agence Amateur Architecture Studio)
Musée d'art de Ningbo (2005)
Musée historique de Ningbo (2008)
Ningbo Tengtou Pavilion, Shanghai Expo (2010)

Wang Shu né en 1963 à Ürümqi, Chine du Nord-Ouest, est un architecte chinois contemporain appartenant au nouveau mouvement des agences modernes en Chine. Ce mouvement, par opposition au traditionalisme architectural chinois, affirme une nouvelle pratique inventive et critique de la profession d'architecte. Son travail est salué en 2012 par le prix Pritzker, la distinction la plus prestigieuse pour un architecte vivant.

Jeunesse et éducation[modifier | modifier le code]

Né à Ürümqi au Xinjiang (Nord-Ouest de la Chine), cet architecte et professeur vit à Hangzhou, où il a créé avec sa femme Lu Wenyu (architecte) l'agence Amateur Architecture Studio en 1997[1]. Après des études d’architecture à l'Université du Sud-Est (Nanjing), il fait un doctorat en urbanisme (city design). Aujourd’hui doyen du département d'Architecture au sein de la China Academy of Art, Wang Shu est régulièrement sollicité pour participer à des jurys. Il est notamment membre du comité de nomination pour le projet Ordos 100. Avant d’être architecte, Wang Shu était écrivain et il se plaît à répéter que l'architecture n’est pour lui qu’une partie de son travail. « L’humanité est plus importante que l’architecture, et l’artisanat plus important que la technologie », écrit-il[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1997, Wang Shu et sa femme Lu Wenyu fondent leur bureau Amateur Architecture Studio[3], et s’affranchissent des agences d’architecture publiques centralisées typiques du régime. À côté de sa pratique d’enseignante pour la China Academy of Art, Lu Wenyu poursuit cependant son travail d’ingénieur et de responsable de projet pour le East China Investigation and Design Institute jusqu’en 2003. Le travail d’Amateur Architecture Studio a déjà fait l’objet d’expositions collectives à Berlin, Paris ou encore Rotterdam. Il a été récompensé par plusieurs prix, parmi lesquels le Global Award en 2007. L’œuvre de Wang Shu et Lu Wenyu a été publiée dans de nombreuses revues d’architecture internationales ainsi que dans le livre The Beginning of Design, paru en 2002. L’ouvrage rend compte du processus d’émergence de la méthode et du langage de Wang Shu à travers une compilation des projets du bureau depuis sa fondation.

Amateur Architecture Studio a fait son apparition sur la scène architecturale européenne lors de la 10e Biennale d’Architecture de Venise. À côté du pavillon chinois, les deux associés Wang Shu et Lu Wenyu présentaient l’installation Tiles Garden: une structure en bambou recouverte par 66 000 tuiles chinoises recyclées[3]. Amateur Architecture Studio explore la relation entre l’évolution de l’architecture et des modes de vie en Chine. Les architectes transfèrent de façon poétique le savoir-faire traditionnel chinois dans un langage architectural contemporain. Le nom du bureau traduit leur programme. D’une part, il fait référence à l’intérêt de Wang Shu pour l’architecture chinoise vernaculaire, artisanale, bon marché, spontanée et souvent éphémère. D’autre part, le concept d’“Amateur Architecture” est une critique de la profession d’architecte en Chine qui, dans un contexte globalisé de mutations urbaines et rurales, se caractérise par une absence de réflexion. Le bureau affronte le problème des destructions massives et de la reconstruction des villes chinoises. Il réfléchit à la façon de reconstruire dans des conditions contemporaines tout en respectant une conception traditionnelle: l’interdépendance de l’architecture et du paysage. Leur travail se focalise également sur la réinterprétation de l’architecture traditionnelle locale par le recyclage. Au cours des dix dernières années, Amateur Architecture Studio a développé une méthode innovante, expérimentale et contextualisée. Wang Shu et Lu Wenyu associent à leurs recherches sur les traditions chinoises rurales locales, des expériences architecturales appliquées[4].

D’abord testées à petite échelle, leurs expérimentations sont ensuite transposées à de grands ensembles de logement ou à des espaces métropolitains pour finalement s’étendre à l’échelle urbaine[5].

Amateur Architecture Studio a tenté de propager le concept de “reconstruction contemporaine de l’architecture locale chinoise” dans une série de projets comptant des campus universitaires, une galerie d’art, un musée, un parc urbain et des tours de logement. L’exposition s’articule autour de deux axes. À travers des maquettes, des plans et des photos, le premier donne un aperçu global des projets les plus importants d’Amateur Architecture Studio depuis sa fondation en 1997. Le second se concentre sur la relation entre théorie et pratique, entre production littéraire et projets d’architecture

Tiles Garden est le projet qui a fait émerger Amateur Architecture Studio sur la scène européenne. À l’occasion de la Xe Biennale d’architecture de Venise en 2006, Wang Shu installe sur une structure en bambou quelques 66 000 tuiles récupérées de bâtiments détruits dans la région de Hangzhou. Visible depuis la passerelle qui le surplombe, ce jardin minéral est un manifeste prônant le recyclage et la réinterprétation de typologies traditionnelles.

En février 2012, il est le premier Chinois à recevoir le prix Pritzker, l'équivalent du prix Nobel en architecture [6].

Réalisations[modifier | modifier le code]

(source[7])

Expositions[modifier | modifier le code]

(Source[7])

Prix[modifier | modifier le code]

  • 2012 : Prix Pritzker
  • 2010 : Mention spéciale du jury attribuée à Déclin d'un dome de l'agence Amateur Architecture Studio à la 12e Exposition Internationale d'Architecture de Venise People meet in architecture
  • 2008 : Nomination pour le Prix du meilleur gratte-ciel international, Francfort, Allemagne.


Nomination pour le prix d'Architecture Suisse BSI.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]