Kishō Kurokawa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Kisho Kurokawa)
Aller à : navigation, rechercher

Kisho Kurokawa (黒川?) 紀章 : Kurokawa Kisho), né le 8 avril 1934 à Nagoya et mort le 12 octobre 2007 à Tokyo, est un architecte japonais et un des fondateurs du mouvement dit du « métabolisme ».

Biographie[modifier | modifier le code]

À l'Université de Kyōto, Kurokawa étudie l'architecture, obtenant une maîtrise en 1959 et un doctorat en 1964, sous la direction de Kenzo Tange.

Il fait partie, avec les architectes Kenzō Tange et Kionori Kikutake et le critique d'architecture Noboru Kawazoe, des fondateurs du mouvement du « métabolisme » en 1960 lors de la World Design Conference qui se tient à Tokyo. C'était un mouvement japonais radical d'avant-garde prônant la refondation des modèles d'architecture autour d'une philosophie asiatique.

Entrée du musée municipal d'art de Nagoya
Musée d'art moderne de Wakayama

Ils font parler d'eux en publiant des manifestes et des projets spectaculaires. Leur approche architectonique associe l'attitude techniciste du New Brutalism à l'idée d'une architecture inspirée des processus biologiques. Leur projets urbanistiques souvent utopiques sont à l'image de la structure hélicoïdale de l'ADN, des agrégats associatifs de mégastructures primaires et de modules pouvant notamment se remplacer au gré des besoins.

L'Exposition universelle d'Ōsaka en 1970 a été l'apogée de ce mouvement. Cependant, ce groupe s'est dispersé peu après.

Kurokawa est le fondateur et le président du cabinet Kisho Kurokawa et associés, fondé en avril 1962. Le cabinet a son siège social à Tokyo, et des succursales à Ōsaka, à Nagoya, au Kazakhstan, à Kuala Lumpur (Malaisie), et à Pékin.

Il meurt le 12 octobre 2007 d'une insuffisance cardiaque au Tokyo Women's Medical University Hospital.

Principales réalisations[modifier | modifier le code]

Années 1970[modifier | modifier le code]

Années 1980[modifier | modifier le code]

Musée préfectoral d'art moderne, Saitama
  • Musée préfectoral d'art moderne (Saitama, 1978-1982)
  • Théâtre national de bunraku (spectacle de marionnettes) (Ōsaka, 1979-1983)
  • Immeuble Wacoal Kojimachi (Tokyo, 1982-1984)
  • Chokaso (Tokyo, Japon, 1985-1987)
  • Musée d'art municipal de Nagoya (Japon, 1983-1987)
  • Centre des relations nippo-allemandes de Berlin (Japanisch-Deutschen Zentrum Berlin) (Berlin, 1985-1988)
  • Bureaux de la préfecture d'Ōsaka (Japon, 1988)
  • Musée municipal d'art contemporain d'Hiroshima (Japon, 1988-1989)

Années 1990[modifier | modifier le code]

Années 2000[modifier | modifier le code]

Centre national d'art, Tokyo (2007)
  • Musée préfectoral des dinosaures de Fukui (Katsuyama, Japon, 1996-2000)
  • Centre international de conventions d'Ōsaka (Japon, 1994-2000)
  • Stade d'Ōita, construit pour la Coupe du monde de football de 2002 (Japon, 1996-2001)
  • Toyota City Stadium (Toyota City, Japon, 1997-2001)
  • Aéroport international d'Astana (Kazakhstan 2000-2003)
  • Galerie nationale de Tokyo (quartier de Roppongi, Tokyo, 2000-2005)
  • Conception générale de la nouvelle capitale du Kazakhstan (Astana, Kazakhstan)
  • Musée d'Art Moderne De Tokyo (jAPON 2007)

Élection du gouverneur de Tokyo et Élections sénatoriales japonaises de 2007[modifier | modifier le code]

Le 22 février 2007, Kisho Kurokawa déclare sa candidature à l'élection du gouverneur de Tokyo du 8 avril 2007. Il obtient 2,86 % des voix, soit 159 126 électeurs, le plaçant en 4e position. Kurokawa présente sa candidature aux élections sénatoriales japonaises du 29 juillet 2007 dans la circonscription électorale de Tokyo. Il obtient 1,16% le 29 juillet, soit 70 275 électeurs, le plaçant en 11e position, et n'est pas élu.

Liens externes[modifier | modifier le code]