Murray Perahia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Murray Perahia. 2012

Murray Perahia (né le 19 avril 1947 à New York) est un pianiste et chef d'orchestre américain, établi au Royaume-Uni.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dates familiales[modifier | modifier le code]

Murray (Moshé) Perahia est né dans le quartier du Bronx à New York dans la famille de David et Flora Perahia, Juifs Séfarades parlant le judesmo (ladino). Son père a immigré aux États-Unis en 1935 en provenance de Thessalonique, Grèce. La plupart des membres de la famille qui sont restés à Thessalonique ont été déportés et tués pendant l'Holocauste.

Ses débuts[modifier | modifier le code]

Bien qu'ayant commencé à jouer du piano dès l'âge de 4 ans, Perahia ne commence à l'étudier sérieusement que vers 15 ans. Il entre à 17 ans au Mannes College, où il étudie l'instrument, la direction d'orchestre, et la composition avec Mieczysław Horszowski. L'été, il suit l'enseignement du Marlboro College, où il étudie entre autres avec Rudolf Serkin et Pablo Casals.

En 1972, il gagne le concours Leeds, ce qui a pour effet d'assoir sa réputation de jeune talent. À titre anecdotique, Fanny Waterman a déclaré (Piano Competition: The Story of the Leeds, par Wendy Thompson) qu'Horszowski avait prévenu peu avant la compétition qu'il en amènerait le vainqueur. Cette annonce de la participation de Perahia aurait provoqué l'abandon d'autres compétiteurs américains.

En 1973 il collabore avec Benjamin Britten et Peter Pears au Festival d'Aldeburgh. Il en devient codirecteur artistique en 1981, et ce jusqu'en 1989.

Les premiers enregistrements d'importance que Perahia réalise sont l'intégrale des concertos pour piano de Mozart, avec l'English Chamber Orchestra dirigé au piano. Dans les années 1980, il enregistre également l'intégralité des concertos pour piano de Beethoven, avec le Royal Concertgebouw Orchestra dirigé par Bernard Haitink.

Perahia est lié d'une proche amitié avec Vladimir Horowitz. Ce dernier aura sur lui une influence majeure.

En marge de son activité de pianiste soliste, Perahia collabore régulièrement avec le Guarneri Quartet et le Budapest Quartet. Il est également le chef invité principal de l'orchestre de l'Academy of St Martin in the Fields, avec laquelle il enregistre et donne des représentations.

Années 1990 : problème de santé[modifier | modifier le code]

En 1992, Une coupure au pouce (faite par une feuille de papier) ne parvient pas à cicatricer ; le pianiste cessera de jouer pendant deux périodes d'un an et demi, séparées par 6 mois de reprise d'activité. Au cours de cette période, il se voue à une étude poussée de Johann Sebastian Bach. Dès accord médical, il enregistre vers la fin des années 1990 une série d'œuvres pour piano de Bach, très bien accueillies dans le monde musical. Son interprétation des Variations Goldberg est considérée comme étant l'une des meilleures, tandis que Perahia s'est imposé comme un des grands spécialistes de Bach.

Il a, par la suite, enregistré des études de Chopin, ainsi que les dernières sonates pour piano de Schubert.

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Depuis 2006, il vit à Londres. Le 8 mars 2004, la reine Élisabeth II l'a fait Chevalier commandeur honoraire de l'Ordre de l'Empire britannique[1] (KBE).

Début 2006, les problèmes de santé de Perahia sont réapparus, l'éloignant de nouveau de la scène. Plusieurs représentations au Barbican de Londres ont été annulées, ainsi qu'une tournée dans dix villes des États Unis. En octobre 2006, Perahia a pu reprendre ses tournées. Il donne une série de représentations dans différentes villes d'Allemagne, dont Hambourg où il connaît un véritable succès.

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Médaille Claudio Arrau de la Robert Schumann Society:
    • Décernée en 2000 durant le VIIe Festival international Robert-Schumann
  • Grammy Award "Meilleure interprétation - soliste sans orchestre:
    • Décernée en 1999 à Murray Perahia pour l'interprétation des Suites Anglaises Nos. 1, 3 et 6 de Bach
    • Décernée en 2003 à Andreas Neubronner (production et ingénierie du son) & Murray Perahia pour l'interprétation des Études, Op. 10 & Op. 25 de Chopin

Discographie (en)[modifier | modifier le code]

Années 1970[modifier | modifier le code]

  • Schumann: Études Symphoniques Op.13; Études Posthumes; Papillons Op.2 (1977)
  • Mozart: Concertos pour piano n°21 (K.467) et n°9 (K.271); English Chamber Orchestra (1978)

Années 1980[modifier | modifier le code]

  • Schubert: 4 Impromptus D. 899 (op. 90), 4 Impromptus D. 935 (op. 142) (1983)
  • Schubert: Wanderer Fantasie; Schumann: Fantasie in C Major (1986)
  • Mozart, Beethoven: Quintets for piano and Winds (1986)
  • Mozart: Sonata (K. 448); Schubert: Piano sonata for four hands (1986) — with Radu Lupu
  • Beethoven: Piano concertos nos. 3 and 4 (1986)
  • Brahms: Piano quartet (1987)
  • Beethoven: Piano sonatas nos. 17, 18 and 26 (1987)
  • Beethoven: Piano concerto no. 5 (Emperor) (1987)
  • A Portrait of Murray Perahia (1987)
  • Mendelssohn: Piano concertos nos. 1 and 2 (CD de 1987, mais enregistrement de 1974; originellement produit en vinyl) — avec Neville Marriner et l'Academy of St Martin in the Fields
  • Mozart: Piano concertos nos. 11, 12 and 14 (1987)
  • Mozart: Piano concertos nos. 22 and 24 (1987)
  • Chopin: Piano concerto no. 1, Barcarolle, etc. (1987)
  • Beethoven: Piano concertos nos. 1 and 2 (1987)
  • Mozart: Piano concertos nos. 9 and 21 (1987)
  • Schumann: Symphonic études, posthumous études, Papillons; Chopin: Piano sonatas nos. 2 and 3 (1988)
  • Schumann: Davidsbündlertänze; Fantasiestücke (1988)
  • Beethoven: The five piano concertos (1988) — avec le Royal Concertgebouw Orchestra dirigé par Bernard Haitink
  • Schumann: Piano sonata, (op. 22), Schubert: piano sonata (D. 959) (1988)
  • Bartók: Sonata for 2 pianos and percussion; Brahms: Variations on a theme by Haydn (1988)
  • Schumann, Grieg: Piano concertos (1989)

Années 1990[modifier | modifier le code]

  • Chopin: Piano concertos nos. 1 and 2 (1990)
  • Murray Perahia in Performance (1991)
  • Murray Perahia Plays Franck and Liszt (1991)
  • Brahms: Sonata no. 3, Rhapsodies, etc. (1991)
  • Mozart: Concertos for 2 and 3 pianos, Andante and variations for piano four hands (1991) avec Radu Lupu
  • Mozart: Piano concertos nos. 21 and 27 (1991)
  • The Aldeburgh Recital : Beethoven (32 variations), Schumann (Carnaval de Vienne), Liszt (Rhapsodie hongroise et Consoldation), Rachmaninov (Etudes-Tableaux)(1990)
  • Mozart: Piano sonatas (K. 310, 333, and 533) (1992)
  • Bach: Harpsichord concertos (1993)
  • Immortal Beloved Original Motion Picture Soundtrack (1994)
  • Greatest Hits: Grieg (1994)
  • Chopin: Ballades, Waltzes, Mazurkas, etc. (1995)
  • Beethoven: Piano sonatas (op. 2, nos. 1–3) (1995)
  • Murray Perahia: 25th Anniversary Edition (1997)
  • Schumann: Kreisleriana, Piano sonata no. 1 (1997)
  • Schumann: Complete works for piano and orchestra (1997) — avec l'Orchestre Philharmonique de Berlin dirigé par Claudio Abbado
  • Murray Perahia Plays Handel and Scarlatti (1997)
  • Bach: English suites nos. 1, 3 and 6 (1998)
  • Songs Without Words: Bach/Busoni, Mendelssohn and SchubertLiszt (1999)
  • Mozart: Piano concertos nos. 20 and 27 (1999)
  • Glenn Gould at the Movies (1999)
  • Bach: English suites nos. 2, 4 and 5 (1999)

2000[modifier | modifier le code]

  • Bach: Goldberg Variations (2000)
  • Bach: Keyboard concertos volume 1, nos. 1, 2 & 4, Academy of St Martin in the Fields (2001)
  • Chopin: Etudes, Op.10 & 25 (2001)
  • Bach: Keyboard concertos nos. 3, 5, 6, 7, Academy of St Martin in the Fields (2002)
  • Schubert: Late piano sonatas (2003)
  • Murray Perahia Plays Bach (2003)
  • Beethoven: String Quartet, Op. 127; Piano Sonata, Op. 101 (2004) (Le quatuor op. 127 a été transcrit pour orchestre et est dirigé par Murray Perahia)
  • Bach: Partitas 2, 3 & 4 (2008)
  • Bach: Partitas 1, 5 & 6 (2009)
  • Brahms: Handel Variations op. 24, 2 rhapsodies op. 79, 6 pièces pour piano op. 118, 4 pièces pour piano op. 119 (2010)

Depuis 2012[modifier | modifier le code]

  • coffret anniversaire (2012) de 68 CD, reprenant les enregistrements des quarante dernières années.

Vidéographie (en)[modifier | modifier le code]

  • Mozart: Piano concertos nos. 21 and 27 in rehearsal and performance (1992)
  • Beethoven : Concerto pour piano no 1 opus 15 London Symphony Orchestra Sir Georg Solti LaserDisc Pioneer (1987)
  • Beethoven: L'intégrale des concertos pour piano; Academy of St Martin in the Field / Marriner (Classic Archive BBC - 1988)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) List of honorary British knights and dames - Entertainment and arts

Liens externes[modifier | modifier le code]