Fakir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Fakir (journal)
Un fakir à Vârânaçî (Herbert Ponting, 1907). Aucun élément extérieur ne différencie les fakirs dans leur appellation occidentale de leurs confrères hindous, les sâdhus.
Fakir

Un fakir ou faquir[1] est un ascète soufi (mouvement de spiritualité de l'islam) dans le sous-continent indien. Ce mot d'origine arabe (faqīr qui signifie « pauvre »[2]) devient fuqarā’ au pluriel. Ce mot a un sens proche du mot persan derviche[3], signifiant « mendiant », avec lequel il est parfois confondu.

Le terme est notamment employé pour désigner des individus qui réalisent des actes semblant magiques ou surhumains. Dans l'imaginaire occidental, ils sont communément associés aux planches à clous, à la lévitation et, parfois, au charme de serpents.

En Occident, le mot est parfois utilisé pour désigner un mystique hindou comme les sâdhu, voire certains saltimbanques et acrobates orientaux, sans aucune référence ou différence religieuse.

En ourdou et en hindî, le mot est de plus en plus employé pour désigner les pauvres, les mendiants. Shirdi Sai Baba employait le terme de fakir pour nommer Dieu. Ce qui doit être pris au sens figuré.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fakir, en arabe : faqīr, فقیر, lit. « pauvre » ; plur. : fuqarāʾ, فقراء
  2. Malek Chebel, « Dictionnaire des symboles musulmans » version poche, Éditions Albin Michel, coll. Spiritualités Vivantes, Paris 2001, p.159.
  3. Derviche, en persan : derwiš, درويش, « mendiant », passé à l'arabe : darwīš, دَرويش et au turc ; derviş.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]