Sheikh Edébali

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cheikh Édébali (1206-1326) était un très influent et respecté chef religieux qui a façonné et développé les débuts de la politique et la culture ottomane naissante.

Sa jeunesse[modifier | modifier le code]

Bien que les sources se rapportant à son lieu de naissance soient floues, le Cheikh Édébali semble être né à Karaman, une ville importante de l'empire Seldjoukides. D'autres sources indiquent qu'il a migré en Anatolie en provenance du Khorasan.

Après avoir terminé ses études en justice islamique à Karaman, Édébali est allé à Damas avec les plus grands penseurs islamiques de la ville. En retournant en Anatolie et s'est installé dans un village proche d'Eskişehir.

Riche et aisé, Édébali dépense son argent en dons et nourriture aux pauvres, ordonne la construction de logements pour les étudiants en religion et finance leurs études. Édébali qui était dénommé "Mullah" est considéré comme le fondateur spirituel de l'Empire ottoman et est également le premier Qadi du nouvel empire.

Relations avec les dirigeants ottomans[modifier | modifier le code]

Édébali et Ertugrul se lient d'amitié et sont en accord en matière d'affaire islamiques. Dans un récit Osman Ier le fils d'Ertugrul, raconte un rêve dans lequel Édébali en fait partie. Suite à ce rêve Édébali permettra Osman à se marier avec sa fille.

Après la conquête de Bilecik par Osman, Édébali se retire dans sa province où il poursuit la propagation de la religion. Bien que les registres de naissances n'existaient pas, les dates indiquent qu'il a vécu près de 120 ans. Son tombeau est encore dans sa maison à Bilecik.

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]