Rûzbehân

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Abû Mohammad Rûzbehân-i Baklî (روزبهان بلقى شيرازى ) est un mystique soufi chiite, un poète et philosophe perse né en 1128 à Pasâ (sud de Shîrâz) dans la lignée daylamite. Son nom signifie "jour heureux".

Dès l'âge de sept ans il pratiqua des exercices spirituels. Il reçut une révélation spirituelle à quinze ans, à Shîrâz. Puis les extases et les ravissements divins se succèdent, par l'intermédiaire d'un maître caché (Khidr). À vingt deux ans il trouve son cheikh, ibn Khalîfa ibn 'Abd al-Salâm, se rattachant à l'ordre des Siddîqiyya (ou Murshidiyya). Il eut aussi ibn Khalîl al-Fasâ'î pour maître.

Il entreprend ensuite une série de voyage à Kerman, puis en Iraq, en Syrie, en Égypte, au Hijaz et à La Mecque. Il revient s'installer en 1165 à Shîrâz, où il construit un prieuré (khângâh) et fonde une confrérie soufie (tariqa), s'inscrivant dans la lignée de Hâllaj. Il fut amateur du samâ', le concert spirituel des soufis. Sa mystique est basée sur l'amour et l'enthousiasme et sa pratique sur le jeûne, la retraite et le dhikr. En vrai prophète, il dialogue avec les saints, les anges, les autres prophètes et Dieu.

Il eut plusieurs épouses, deux fils (Shihâb al-Dîn Muhammad et Fakhr al-dîn Ahmad) et une fille. Devenu hémiplégique tard dans sa vie, il refusa tout soin, acceptant son sort, impatient de retrouver son Créateur. La veille de sa mort, il l'annonça pour le lendemain et il prédit à deux autres cheikhs qu'ils le suivraient de près (ce qui arriva). Il mourut en 1209 à Shîrâz. Devenue un lieu de pèlerinage, sa tombe fut réputée car on y entendait sa voix, jusqu'à ce qu'avec le temps, tout sombra dans l'oubli.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Parmi la cinquantaine d'ouvrages, on retiendra :

  • Kitâb-e 'Abhar al-'âshiqîn : Le jasmin des fidèles d'amour, Verdier, Lagrasse, 1991.
  • Kashf al-asrâr : Le dévoilement des secrets, Seuil, Paris, 1998.
  •  : Le livre de l'ennuagement et Les Eclosions de lumière, Le Seuil, 1998.
  • Risâlat-al quds : Le Traité de l'Esprit saint, Le Cerf, 2001.
  •  : L'itinéraire des esprits et Traité de la sainteté, Deux Océans, 2001.
  •  : Quatre Traités Inédits de Ruzbehan Baqli Shirazi, Institut français de recherche en Iran, 1998.
  • Sharh-e shathiyyât, Paris, 1966.
  • Sharh al-hujub, 1914.
  • Kitab mashrab al-arwâh, Istanbul, 1973.
  • Mantiq al-asrâr : Commentaire sur les paradoxes des soufis,
  • Masâlik al-tawhîd,
  • Kitâb al-ighâna,

On consultera avec intérêt les commentaires de Louis Massignon et Henry Corbin.