Omar Ali-Shah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Sayyed Omar Ali-Shah est né en 1922 dans une famille afghane, et engagé dans la transmission de la Tradition soufie depuis des générations.[réf. à confirmer]
Frère aîné de l'écrivain et maître soufi Idries Shah, fils du Sirdar Ikbal Ali-Shah, lui-même auteur et maître soufi, et arrière-arrière-petit-fils de Jean Fishan-Khan, maître soufi bien connu d’Afghanistan.[réf. à confirmer]
Omar Ali-Shah a enseigné en Occident auprès de petits groupes dans plusieurs pays.
Il a traduit du persan en français Gulistan ou Le jardin de roses du poète perse Saadi, livre de contes moraux étant utilisés dans les exercices soufis,[réf. souhaitée] et du persan en anglais une version des Rubayat d'Omar Khayyâm.
Il est l'auteur de plusieurs livres sur le soufisme dont certains sont disponibles en traduction française. Il a toujours envisagé le soufisme comme une possible thérapie aux maux de l'homme moderne, jusqu'à présenter les premiers pas du travail soufi dans un contexte psychologique plutôt que religieux.

Omar Ali-Shah est mort le 7 septembre 2005.

Traductions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Soufisme d'aujourd'hui, Maisnie Trédaniel, 1998, ISBN : 2857079664.
  • Un apprentissage du Soufisme, Guy Trédaniel Editeur, 2001, ISBN : 2844452493.
  • La voie du chercheur, Guy Trédaniel Editeur, 2002, ISBN : 2844453996.
  • Soufisme et thérapie, Guy Trédaniel Editeur, 2003, ISBN : 2844454461.
  • La tradition soufie en Occident, Oxus, 2006, ISBN : 2848980605.

Liens internes[modifier | modifier le code]