Pir Sultan Abdal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pir Sultan Abdal est un poète alévi du XVIe siècle qui vécut presque tout sa vie dans un petit village de Yıldızeli dans la province de Sivas. Ses poèmes sont très souvent chantés. Il est dit qu'il était proche de Chah Ismail Ier dit Chah Hatayi. Il fut pendu en 1560 par les autorités ottomanes pour ses sentiments anti-étatiques.

Poèmes[modifier | modifier le code]

Je suis l’amant d’une belle mes seigneurs
C’est pourquoi le monde me jette des pierres
Le jour dans mes songes la nuit dans mes rêves
Le vent me disperse de poussière en poussière
Je voudrais être rose blanche contre ta joue rouge
Etre ceinture pour embrasser tes fines hanches
Etre esclave vendu sur les marchés
Achète moi ma bien-aimée pour me serrer contre toi
Un jour, de mon saz je n'ai pas joué
Le lendemain ma voix était nouée
Il y a quatre choses indispensables à tout homme
Le savoir et les bonnes manières, le souffle et un instrument…

Œuvres ayant pour sujet Pir Sultan Abdal[modifier | modifier le code]

Erol Toy, Pièce de théâtre intitulée Pir Sultan Abdal (1969)

Notes[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]